Le SNA Perle est-il réparable? Aux experts (et à la ministre) de décider

Le 13 juin 2020 – Lignes de Défense

Le bâtiment « faisait l’objet d’une maintenance majeure depuis plusieurs mois » et « aucun combustible nucléaire, aucune arme, ni missile, ni torpille, ni munition n’était à bord », a-t-elle souligné. Dernier des six-sous marins nucléaires d’attaque français de type Rubis, entré en service en 1993, le SNA Perle était entré au bassin en janvier pour un chantier de rénovation et de modernisation qui devait durer 18 mois, et le rendre opérationnel jusqu’à la fin des années 2020.

Pour la marine, après ce sinistre exceptionnel, l’heure est à l’analyse des dommages. Une enquête judiciaire et des enquêtes techniques ont été lancées. L’inspection générale des armées a été saisie.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/13/le-sna-perle-21240.html

1 réflexion au sujet de « Le SNA Perle est-il réparable? Aux experts (et à la ministre) de décider »

  1. un sous marin brulé est un sous marin coulé.

    La chaleur a dû distendre toutes les « tôles »

    Personnellement je serai dubitatif

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :