Le train de l’histoire version 2017

Régis Ollivier, le 03 mars 2017

Le Colonel


 

© 2017 Régis Ollivier


“Quand le train de l’histoire passe, il faut décider vite si l’on monte ou pas dedans”. J’ai décidé pour ma part de ne pas monter.

Le train de l’histoire version 2017 n’a décidément aucun point commun avec les trains de l’histoire ancienne. La dernière fois que j’ai pris ce genre de train, c’était en 2012. Il y avait deux trains et, comme pour les trains de banlieue, ils avaient un nom. Pour ne pas se tromper. Les miens s’appelaient Hollande et Sarkozy. Déjà en 2012, ça ne roulait pas très bien sur le réseau France. J’avais pour ma part choisi de monter dans le train Sarkozy. Un train direct selon les sondages. J’avais délaissé tout naturellement l’omnibus Hollande. Je déteste les omnibus. Et je me suis trompé de train car le Hollande est arrivé avant le Sarkozy.

En 2017, nous avons plus de trains au départ. Je ne parle pas des petits trains des villes qui ne sont là que pour la distraction. Je parle des gros trains. Mais toujours des trains de banlieues. Et comme la situation ne s’est pas améliorée sur le réseau France, nous avons droit une fois de plus à des omnibus. Du genre « petits gris ». Hamon, Marine, Fillon et Macron. Etrangement, le Macron semble briller de mille feux. Comme si l’on voulait nous inciter à monter de préférence dans celui-ci. Les trains de l’histoire (de France) 2017 ont bien piètre allure néanmoins. Et moi, à l’instar de bon nombre de Françaises et de Français, je suis là sur le quai de départ. A me demander ce que je fais là car j’ai choisi de ne monter dans aucun. Il y a bien le Marine mais je suis encore hésitant.

Voilà grosso modo où nous en sommes en ce 3 mars 2017. Le réseau France, c’est vraiment de la merde. Et quasiment tout le monde se réjouit de cette merde. A croire que l’on aime ça en France.

La Droite, ou ce qu’il en reste bat sacrément de l’aile. A l’issue des deux tours des primaires (une vaste fumisterie qu’il soit dit en passant), les électeurs de droite se retrouvent avec un canard boiteux pour piloter le train qui nous conduira vers l’obscurantisme. Jusqu’à présent, nous avions eu droit à un pédalo dont le capitaine était ivre. Ce n’est donc guère mieux.

Je me suis toujours demandé si le but ultime de ces primaires n’était pas tout simplement de remplir les caisses du parti Les Républicains lourdement endetté. Car ce ne sont pas moins de 16/17 millions d’euros que le parti a engrangé lors de ces deux consultations. Les frais étant estimés à 5 millions d’euros, il reste de la marge. Une marge bénéficiaire que le candidat Fillon dépense sans vergogne dans sa campagne présidentielle. Ce n’est pas son pognon, c’est celui des électeurs. Le pognon des autres, il en connait un rayon…

A ce jour, il continue de battre campagne en s’apitoyant exclusivement sur son propre sort. Personne ne l’aime et tout le monde lui en veut.

Et devant tant d’adversité et de défections, Fillon a décidé de frapper fort, d’abord en refusant de se démettre. J’y suis, j’y reste… vous connaissez la suite. Et en organisant une « grande manifestation » de soutien à sa personne et contre la justice.

En fait ce que recherche ce bien mauvais impétrant, c’est un plébiscite. A l’instar des républiques bananières, François Fillon en appelle au bon peuple de France pour un plébiscite. Nous avions « Moi, président », nous avons désormais « Moi, Je ».

Alors, et loin de moi l’idée d’influencer quiconque dans ses intentions de vote, je monterai pas dans le train Fillon.

Tout comme je ne monterai pas dans un train de secours baptisé Juppé.

Je resterai sans doute sur le quai, à regarder passer les trains de l’histoire 2017, comme les vaches dans leur pré, qui remuent la queue pour chasser les mouches. Sauf qu’aujourd’hui, c’est la grande débandade. Tout est en berne. C’est Waterloo morne plaine.

 

Le Colonel vous salue bien.

 


 

12 réflexions au sujet de “Le train de l’histoire version 2017”

  1. j’ai osé, Mesdames ,Messieurs veuillez présenter vos titres de transport et éventuellement vos cartes de réduction, nous vous rappelons que ce train est soumis a supplément, comme ce train n’est pas blindé,nous vous demandons de vous mettre en position fœtale afin de vous protéger du déraillement du 7 mai 2017

  2. Ce matin, sur BFM radio, ils disaient que les banquiers s’étaient « rapprochés » de MLP.
    Que cache cette info ?

  3. Cela me fait penser à « La caravane passe, les chiens aboient » sauf qu’ici on parle de trains, mais cela revient au même. Je suis aussi dans la même expectative mais si j’ai toujours voté dans la ligne des droites (sauf une fois! et je vote régulièrement toujours dans ma dernière commune d’exercice en France), cette fois je ne pourrai pas monter dans le « train BLEU NUIT » et non marine. Je n’ai pas envie de me réveiller dans le train de « la nuit perpétuelle de la République » fonçant à toute vitesse vers des déserts d’où on risque de ne pas revenir.

  4. « Je me suis toujours demandé si le but ultime de ces primaires n’était pas tout simplement de remplir les caisses du parti Les Républicains lourdement endetté. »
    Je dois être naïve, je n’y avais pas pensé.
    Je ne voterai jamais pour Ali Juppé ni pour Fillon qui, ne l’oublions pas, a conseillé à Sarkozy de s’asseoir sur le référendum de 2005.
    Bref, je suis d’accord avec vous à 100%100

  5. Oui mais les français ont « oublié » que avec Ali, leurs femmes, leurs compagnes, leurs filles, leurs Petites FILLES seront toutes AFRICAINES. Car il faudra bien qu’Ali se soumettre aux ordres de la finance mondialisée de la démocratie européenne moribonde.
    Et, il faut bien des accommodements raisonnables avec la 1ère théocratie religieuse du monde. Et puis, il fera comme les socialos, s’accommoder avec les nouvelles « frappes » des banlieues. Notre future Gestapo religieuse anti catho.
    Heureusement qu’il existe un scénario ou chaque français ne voudra plus être la « marionnette utile » des politiques. Et dont l’Histoire de France nous rappelle : « Malheur aux vaincus ».

  6. La gauche j’ai donne et cher.Alors tant pis, je saute peut etre dans le plus mauvais, mais il faut casser ce train train qui nous ruine depuis des lustres et mettre un coup de pied dans cette fourmilliere . Entre la peste et le cholera, je choisis ceux que nous n avons jamais enore eu…De toutes manieres cela ne pourra pas etre pire….
    t

  7. Pour ma part

    , ce jour là , je ne monterai dans aucun train ,

    A mon habitude j’irai à la pèche .

    Mon attente!!!

    Que les français se réveillent, qu’à nouveau ils désirent renverser la bastille .

    Une bonne révolution et que la France devienne enfin la France dans une Europe la reconnaissant comme telle .

    Les Anti -France on pourra toujours les enfermer dans des « fours de la république ou leur faire prendre les « bains de la Loire  » comme au bons vieux temps des colonnes infernales .

    VIVA LA REVOLUTION
    VIVA LA LIBERTAD

    Les mariages de « cœur » je n’y crois pas

    Les mariages de  » raison  » encore moins

    Quant aux mariages religieux ?

    N ‘oublions pas qu’ils font un crucifié de plus et une vierge en moins .

    bonne pèche à tous

  8. POLITIQUE MICTION :

    – Finalement FILLON, sourcils en berne, jettera les ponges;
    – JUPPÉ, autre mec aimant faire la gueule, fera semblant de se faire prier et prendra la relève;
    – Le petit MACRON se fera finalement dépasser par le JUPPÉ;
    – LE PEN et JUPPÉ seront au premier tour. Ouf, pas de MACRON !…
    – Comme avec CHIRAC-LEPEN, tous les français, pleutres, trouillards, voteront pour JUPPÉ en lui offrant un vote africain à 70 %…

    – Et JUPPÉ se croira élu des Dieux, n’en faisant qu’à sa tête en con satisfait de lui-même;
    – Nous les CONS, continuerons à subir les mêmes turpitudes en fermant nos gueules car nous aurons laissé faire tout ce binz de façon placide. On a ce que l’on mérite.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :