Le vent du boulet ( à ne pas mettre entre toutes les mains )

Par Jacky Mestries, le 11 novembre 2016

La Grogne Gendarmerie


 

« Caramba ». Le coup passa si prés que le chapeau tomba.

La classe supérieure vient de s’apercevoir que sa puissance d’intoxication des populations, derrière laquelle elle se croyait à l’abri, n’est pas suffisante. Ne pensez jamais, vous vous tromperiez, que c’est pour des raisons morales que ces « gens là » ( entendez-le avec le même mépris que celui de Brel dans sa chanson Chez ces gens là ) veulent empêcher à tout prix à d’autres que des gens de leur monde de venir aux affaires. Non l’arrivée de nouveaux venus dans leurs petits arrangements les obligerait à faire un peu de place, ce qu’ils n’ont nullement l’intention de faire. Je pense également que le risque d’ouvrir des dossiers brûlants, de découvrir des profiteurs et de les faire condamner est tel qu’ils n’en veulent à aucun prix. L’étendue de la corruption doit être immense et provoquerait une colère susceptible de les renverser tous.


Ils émigreraient vers Coblence, comme leurs prédécesseurs de la noblesse de l’ancien régime, d’ailleurs n’entend-on pas, déjà, certains affirmer que si leur monde perdait le contrôle du pays, ils émigreraient. De mon côté je leur souhaite bon vent.


Le risque que nous soyons informés de leurs pratiques, de leurs arrangements avec les lois est tel qu’ils iront jusqu’à rejeter le verdict populaire aux prochaines élections..


Regardez avec quel empressement ils ont enterré les accusations contre le Député Le Guen. Celui-ci est dénoncé par des journalistes d’avoir sollicité de l’argent auprès des dirigeants du Qatar pour empêcher que l’on parle de l’action de déstabilisation de ce pays et surtout de son financement du terrorisme islamique.
Que fait le procureur de Paris ? Pourquoi une enquête n’est-elle pas ouverte sur le champ ? Au fond, c’est l’apathie de la justice et son consentement qui sont les plus inquiétants pour nous, en bas. Il y a bien deux justices.


Ce retour en force de la monarchie de l’ancien régime, de la noblesse intouchable n’est pas un exercice intellectuel, c’est un fait indubitable, constaté. Les comparer aux Capétiens serait déjà un compliment, retournons aux temps plus obscurs des Mérovingiens pour chercher une comparaison. Je n’ose même pas, je ne vous voudrais pas froisser Charles 1er ou son grand-père.


L’histoire sera sévère avec ces petites personnes et la condamnation sera universelle.


Lire la suite sur http://lagrognegend.blogspot.fr

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “Le vent du boulet ( à ne pas mettre entre toutes les mains )”

  1. Peut-être que le « Make America great again », nous sauvera à nouveau, car cette table renversée chez eux pourrait permettre aux français muselés par les forces de gauche de gouvernement depuis 5 ans, de se libérer grace à l’exemple du vote populiste américain.
    Rendons la France souveraine à nouveau.

  2. De TOUTES manières , a part ceux que l’on a pas essayer, qu’est-ce qui pourrait aller au plus mal dans nos classes déjà maltraitées depuis la chute du Gal De Gaulle ?
    A part les béotiens, j’ose espérer qu’ils ne se font aucune illusion sur la majorité d’entre nous qui j’en suis sur voteront Marine. Bien que son programme ne m’emballe pas expressément, notamment sur l’Europe et l’euro, qui aurait-il de pire ? Je me le demande et vous suggère de me donner une orientation de réponse !
    Merci !

Les commentaires sont clos.