Les 7 mantras de François Hollande

Par Hervé Resse, le 28 novembre 2016

7×7.press


Pour toutes celles et tous ceux qui, comme moi, se posent la question sur la candidature de François Hollande à sa succession en 2017, cet article est à lire absolument. Un peu long, mais il se lit très bien. Très anecdotique. //RO


 

 

Tout le monde lui prédit l’Apocalypse, la honte du siècle, une veste sans précédent. Et pourtant il va y aller. Que peut-il donc y avoir dans la tête de François Hollande, qui le pousse à braver ainsi l’impossible, et concourir pour un second mandat de 5 ans à l’Élysée ?

Depuis deux mois, l’ouvrage de 660 pages, « Un président ne devrait pas dire ça » n’est pas seulement le succès de librairie que l’on sait. Il s’agit, pour parler franc, d’un ouvrage stupéfiant. Par les verbatim qu’il contient, par la personnalité qui s’y dévoile (ou parfois s’y défile), par l’absence totale de prudence qui s’y exprime, tant envers l’avenir qu’envers son entourage politique, aussi malmené que ses adversaires. Sinon plus. Nul n’a souvenir d’un précédent. A voir ce qui ressort de l’entreprise, notamment ce timing de sortie aberrant, puisque non contrôlé par contrat, et dont les effets semblent dévastateurs, on évoquerait volontiers l’hypothèse d’un suicide médiatique orchestré de longue date (les premiers entretiens précèdent son élection de 2012), dont la publication signerait le coup de grâce…

Mais les propos tenus expriment précisément le contraire. Si dans leur livre, Lhomme et Davet font parfois mine de douter: « plus qu’une gageure, cette réélection [serait] une mission quasi impossible (p.623) », ils n’en multiplient pas moins les indices. Sa candidature, elle, ne fera aucun doute. N’importent les sondages, les échecs, l’isolement, l’image navrante, la popularité en miettes.

Nous n’en sommes pas tant que cela surpris. Lire le livre avec attention nous a presque forgé une conviction : François Hollande n’est pas seulement un adepte de la méthode du bon Dr Coué. Il se forge croit-on des certitudes, qu’il se répète en boucle, comme les adeptes le font d’un mantra bénéfique. Si l’on ne trouvera guère dans les siens cette poésie des sons, et l’envoutement, prélude au bien-être, qu’y puisent les adeptes des religions indiennes, on peut y deviner des sources de sa conviction. Qu’un autre résumerait, de façon plus triviale peut-être : « sur un malentendu, ça peut marcher…. »  

7 mantras pour 2017. Revanche du retour d’une success story…?

 
1 Mantra n°1. « J’ai un sentiment de supériorité très, très fort ».
Cabqvvmgrohmdrx10okd?ixlib=rails 1.1

L’important reste d’arriver à l’heure, non?

LE POINT

NdlR : Les mantras « entre guillemets » ont été dits tels quels. Les autres sont des résumés de notre cru.

Quand ça va sans dire, ça va encore mieux en le disant (page 25). Évitons tout mauvais procès en mégalomanie (quoi que… parfois…) Se sentir apte à présider aux destinées de la sixième puissance mondiale ne va pas sans une inévitable excroissance de l’Ego. Tout politique aspirant aux plus hautes fonctions a la même. Sans elle, songerait-il seulement à postuler ?

L’effet mantra chez François Hollande, tiendrait au caractère granitique, résolument inébranlable, de ce sentiment de supériorité. Davet et Lhomme prennent le pari que François Hollande croit en « sa bonne étoile ». « Ca existe, cette étoile, dit-il, puisqu’elle m’a conduit là ». Étrange logique à front renversé, mais admettons. Et commentant son succès de 2012, il le trouve « rétrospectivement logique: qui était le meilleur dans cette génération ? ». Poser la question c’est y répondre.


Lire la suite sur https://www.7×7.press

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “Les 7 mantras de François Hollande”

  1. Qui aurait parié sur le choix par le parti socialiste du candidat Hollande en 2012 ?. Je crois le président très fort , insubmersible ; il ne prête aucune attention aux critiques et il trace sa route au mépris de tous les sondages. C’est un véritable cas particulier dans la vie de la 5ème République et nos ne sommes pas au bout de nos surprises mais les socialistes aussi. « Qui vivra verra  » vieux proverbe (1495) qui marque une fatalité devant les événements.

  2. la France a ce jour est classée a la 9° place économique par le FMI.
    Mr Hollande a le choix de sortir par la grande porte, en ne se présentant pas pour motif de ne pas vouloir mettre sa famille politique dans l’implosion, l’autre comme fin manœuvrier de se présenter en annulant la primaire; mais cette dernière est dans les statuts des socialiste, et la dernière être battu a la primaire de Janvier; mais quid des 4
    derniers mois du quinquennat ou sa situation deviendra intenable donc démission et le président du Senat assure l’intérim, dans quelques que jours nous devrions être fixé .
    Cela ne doit pas nous empêcher de regarder les élections dimanche en Autriche et également dimanche le risque de rexit pour Renzi en Italie

Les commentaires sont clos.