Etats-Unis, Europe/UE, France, Immigration, International

Les États-Unis se retirent d’un projet international sur les migrants

225

Le  | Le Point.fr

Source AFP

 

 

« L’approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté américaine » a souligné dans le communiqué l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. Je ne puis qu’approuver lorsqu’il s’agit d’une question de souveraineté nationale. Nous pourrions ainsi reprendre à notre compte cette déclaration et dire que l’approche européenne sur l’immigration est totalement incompatible avec la souveraineté française… Mais ce n’est pas pour demain. Je le déplore. //RO

 

 

© Logo by Pierre Duriot

 

D’après l’administration Trump, le pacte mondial sur la migration, projet mené par l’ONU, est incompatible avec la politique américaine.

L’administration Trump a annoncé samedi le retrait des États-Unis d’un nouvel accord international. Après le climat, l’Unesco et le nucléaire iranien, c’est au tour du secteur des migrants et des réfugiés. « La mission américaine auprès de l’ONU a informé son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au pacte mondial sur la migration », a annoncé dans un communiqué l’administration Trump.

En septembre 2016, les 193 membres de l’Assemblée générale de l’ONU avaient adopté à l’unanimité un texte appelé « Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants » qui vise à améliorer à l’avenir leur gestion internationale (accueil, aide aux retours…). Sur la base de cette déclaration, le haut commissaire aux Réfugiés a été mandaté pour proposer un pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel à l’Assemblée générale en 2018. Ce pacte doit reposer sur deux axes : définition d’un cadre des réponses à apporter à la problématique et programme d’actions.

La Déclaration de New York est incompatible avec la souveraineté américaine.

« La Déclaration de New York comprend plusieurs dispositions qui sont incompatibles avec les politiques américaines d’immigration et de réfugiés et les principes édictés par l’administration Trump en matière d’immigration », a expliqué dans un communiqué la mission des États-Unis auprès de l’ONU, sans dire lesquelles. « En conséquence, le président Trump a décidé l’arrêt de la participation des États-Unis à la préparation du pacte qui vise à obtenir un consensus à l’ONU en 2018 », a-t-elle ajouté. Depuis son entrée en fonction en janvier, le républicain Donald Trump a entrepris de prendre le contre-pied de plusieurs engagements pris par son prédécesseur démocrate Barack Obama. Plusieurs mesures ont déjà visé le secteur de l’immigration aux États-Unis.

« L’Amérique est fière de son héritage en matière d’immigration et de son leadership dans le soutien aux populations migrantes et réfugiées à travers le monde », a souligné dans le communiqué l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. Mais « l’approche mondiale de la Déclaration de New York est juste incompatible avec la souveraineté américaine », a-t-elle expliqué. 

Lire la suite sur http://www.lepoint.fr

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l’Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST – Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales – INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!