Budget, Économie, France, Politique, Société

Les retraités ne sont pas les privilégiés que l’on croit

337

Par Gilles Bridier

le 02 septembre 2017

Slate

 

« C’est la solidarité intergénérationnelle qui est alors menacée si le sentiment se répand que les retraités coûtent trop cher et pénalisent les actifs. À force de caricaturer les retraités, on travestit la réalité des pensionnés et on creuse une fracture dans la société. » //GB

J’ajouterai pour ma part que les propos tenus par Emmanuel Macron sont indignes de la art d’un président de la République lui même sorti de la cuisse de Jupiter avec une cuillère en or dans la bouche. J’ajouterai ceci également : j’ai cotisé pendant 46 ans pour ma retraite et il est peu probable que j’en profite durant 46 ans. Et une retraite de président de la République, c’est pendant combien de temps. Et c’est combien avec tous les avantages liés à cette ex-fonction. D’ailleurs, un élu ne devrait pas avoir de retraite puisque c’est un « job » volontaire et non obligatoire.//RO

 

© Logo by Pierre Duriot

 

Il y a, dans la caricature utilisée pour représenter les retraités, une démarche presque malsaine. Ils apparaissent comme des quasi privilégiés avec des niveaux de vie plus élevés que les actifs, passant leur temps dans des croisières ou achetant de grosses berlines en profitant des pensions versées grâce aux cotisations sociales prélevées sur les acteurs du monde du travail.

Des privilégiés… à 1.300 euros par mois en moyenne après plus de quarante années de cotisation. Cherchez l’erreur! Cette caricature véhiculée par certains médias est entretenue par la communication du gouvernement et sa majorité de La République en marche, justifiant ainsi la ponction bientôt opérée via la CSG sur les revenus de ces retraités.

Des nantis à seulement 200 euros au-dessus du seuil de pauvreté

Citoyens comme les autres, il est normal que les 15,8 millions de retraités recensés participent aux efforts pour redresser le pays. Mais laisser supposer qu’ils sont des nantis de la République, et qu’il faut qu’ils soient un peu moins riches pour que les jeunes soient un peu moins pauvres, procède d’une rhétorique bien dangereuse et fort approximative. C’est pourtant celle du chef de l’État Emmanuel Macron lorsque, dans une interview au magazine Le Point relayée par toute la presse, il déclare :

«Les pauvres d’aujourd’hui sont souvent moins les retraités que les jeunes. Je leur demande donc, pour les plus aisés, un effort».

 Un effort qui s’appliquera avec l’augmentation de 1,7 point de CSG à partir de 1200 euros de pension mensuelle (ou 1800 euros pour un couple). Au total, 60% des retraités seront concernés, et considérés comme «aisés» alors que, pour certains d’entre eux, seuls 200 petits euros les séparent du seuil de pauvreté! La plaisanterie est douteuse. Mais le ministre de l’économie Bruno Le Maire assume sans problème cette conception de l’aisance.  

L’argument d’une moindre pauvreté n’est pas valable

Certes, des statistiques existent qui montrent que la proportion de pauvres parmi les retraités est moins élevée que dans le reste de la population. Dans son état des lieux établi en décembre 2015, le Conseil d’orientation des retraites (COR) note que  «sur toutes les années de 2006 à 2012, les ménages de 60 ans et plus sont moins exposés à la pauvreté en conditions de vie que le reste de la population: en 2012, par exemple, 9,6 % des ménages de 60 à 74 ans et 7,5 % de ceux de 75 ans et plus sont pauvres en conditions de vie contre 11,9 % pour l’ensemble des ménages.».

Mais la récupération de cette comparaison, à partir de ces chiffres bruts, est tronquée. D’un côté, on considère le niveau de pauvreté de toute une population avec notamment des jeunes encore en étude ou qui démarrent dans la vie professionnelle et n’ont pas encore progressé dans l’échelle des salaires. De l’autre, on isole une catégorie de personnes qui ont accumulé  plus de quarante ans de vie professionnelle et qui ont consenti un effort financier tout au long de leur carrière pour payer les différentes cotisations de leur régime de retraite. La conclusion sur leur niveau d’aisance est-elle, dans ces conditions, légitime?

Elle est surtout pratique pour justifier une ponction sur des retraites, dont on oublie qu’elles sont déjà globalement gelées depuis 2013 (soit une perte de pouvoir d’achat de l’ordre de 6% sur quatre ans)… sans parler de la taxe spécifique acquittée par les seniors pour financer la perte d’autonomie des personnes les plus âgées.

La moitié des retraités en dessous de 1720 euros par mois

On peut aussi opposer les statistiques entre elles, en fonction de celles que l’on privilégie. Ainsi en 2013, tous régimes confondus, le montant moyen des pensions se chiffrait à 1306 euros par mois selon l’Insee ; en 2014, il grimpait à 1322 euros. Le jackpot! Bien sûr, d’aucuns rétorqueront qu’une moyenne exprime assez mal la ventilation des sommes.

Alors, pour les satisfaire, prenons le niveau de vie médian des retraités calculé par le COR pour 2013: il était de 1720 euros par mois. Ce qui signifie que la moitié des retraités se situait au-dessous de ce niveau médian (dont 560.000 devaient se contenter des quelque 800 euros de l’Allocation de solidarité pour personnes âgées), et la moitié au-dessus. Pour ceux de la moitié inférieure (dont certains doivent encore payer des loyers pour se loger) et pour une immense majorité de la moitié supérieure, pas de quoi aller bambocher en mer des Caraïbes.

En réalité, d’après les statistiques du COR, seulement un retraité sur dix dispose d’un revenu supérieur à 3250 euros par mois, un montant supposé être le début de la fortune. Mais cette proportion de 10% justifie-t-elle d’assimiler tous les retraités à une catégorie aisée de la population ?

 

Lire la suite sur http://www.msn.com/fr-fr

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l’Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST – Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales – INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!