Actualités, Europe/UE, France, Politique

L’Espagne ne peut plus qu’accepter la sécession ou déployer l’armée

524

Par Stratediplo, le 16 août 2017

Le Colonel

 

 

Devant le risque d’escalade, le gouvernement français a déjà été avisé, en mai dernier, de dédier une cellule au suivi de l’évolution de la situation.

 

 

 

© Logo by Pierre Duriot

 

Hier 15 août le Parti Populaire au pouvoir en Espagne a reconnu ce que les lecteurs de la Neuvième Frontière savaient déjà, en l’occurrence que le gouvernement espagnol ne tentera pas de recourir à l’article 155 de la constitution car il en a laissé passer les délais pratiques. Il n’y aura donc pas de prise de contrôle institutionnel des autorités catalanes par intimations formelles et tutelle de fait. Pour mémoire, les sondages indiquent qu’au cas où le referendum se tiendrait sans l’approbation du gouvernement espagnol, c’est le choix de l’indépendance qui l’emporterait, contrairement à ce qu’il en aurait été si le gouvernement avait accordé la tenue dudit referendum. Certes jusqu’au décompte des résultats rien n’est joué, et les prières des Catalans anti-indépendantistes peuvent être exaucées. Mais en tout cas le gouvernement espagnol s’est pour sa part limité à l’alternative, en cas de victoire indépendantiste, entre l’acceptation de la sécession et le déploiement militaire, après déclaration de l’état de siège par le parlement en application de l’article 116 de la constitution.

Lire la suite sur http://stratediplo.blogspot.fr

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l’Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST – Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales – INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!