L’État islamique serait-il sur le point de s’effondrer ? Alep et Raqqa bientôt reprises ?

Par Maurice Duclos, le 17 février 2016

Le Colonel 2.0

 

 

De source généralement crédible, Maurice Duclos nous livre aujourd’hui, en exclusivité pour Le Colonel 2.0, des nouvelles du front syrien où des renseignements semblent attester une très forte poussée des troupes de Bachar Al Assad vers Alep, seconde ville de Syrie. //RO

Depuis une semaine, de nombreuses informations tendent à montrer que les troupes de Bachar Al Assad et Kurdes manœuvrent dans le but d’encercler Alep (deuxième ville de Syrie).

La crédibilité de ces informations est forte. En effet, depuis une semaine, un exode de population a lieu d’Alep vers la frontière turque, il s’agit en réalité des familles des rebelles, et maintenant de rebelles, pour l’heure, les turcs ne les ont pas laissé entrer sur leur territoire.

La majorité de la population d’Alep sous protection de l’armée arabe syrienne n’a aucune raison de fuir la Syrie aujourd’hui.

La Turquie parle de créer une zone d’exclusion aérienne, vraisemblablement dans le but de protéger la retraite de ses protégés depuis Alep.

L’Arabie Saoudite, sous le prétexte de combattre l’État islamique, voudrait envoyer des troupes en Syrie. Nous verrons bien quelle sera la réalité de ses actes. Néanmoins, la présence de troupes saoudiennes aurait certainement plus pour effet de protéger une retraite des djihadistes que de les combattre réellement… on peut d’ailleurs se demander pourquoi soudainement l’Arabie Saoudite viendrait combattre l’État islamique alors qu’elle a soutenu les rebelles depuis 4 ans …

Il semble donc bien que ce soit la panique dans les rangs rebelle à Alep.

Du côté de Raqua, les informations sont plutôt bonnes pour l’armée arabe syrienne également.

D’après nos informations, l’armée arabe syrienne aurait lancé depuis trois jours une offensive majeure visant à reprendre Raqqa la capitale de l’État islamique. Elle ne serait plus qu’à 50 km de Raqqa, encore 20-30 km et ils pourront bombarder la ville grâce à des BM-21 (plus communément appelés Grad) et BM-27.
L’armée arabe syrienne serait fortement épaulée par des troupes étrangères « non identifiées » à ce stade, notamment en ce qui concerne l’artillerie et aurait reçu des munitions de très grande qualité, ce qui leur permettrait d’effectuer des tirs à longue distance avec les Grad. Très probablement, c’est l’armée russe qui coordonne aviation et artillerie dans le but d’ouvrir la voie à l’armée arabe syrienne qui nettoie les poches de résistance.
Des BM-30 Smerch auraient été identifiés en Syrie. Ce matériel n’équipe pas normalement l’armée arabe syrienne. L’information n’est pas confirmée pour l’instant. Néanmoins, cela expliquerait la grande précision des tirs de l’armée syrienne depuis quelques jours.
Si Raqqa venait à tomber, cela couperait l’herbe sous le pied des Saoudiens et des Turcs à une opération terrestre et c’est probablement l’objectif de l’armée arabe syrienne : infliger rapidement une défaite majeure à l’État islamique pour rendre caduque le motif fallacieux des Saoudiens d’envoyer des troupes au sol en Syrie pour combattre l’État islamique.

Par ailleurs, une chute de Raqqa et d’Alep signerait probablement la fin à court ou moyen terme de la rébellion.

En effet, les troupes de l’armée arabe syrienne et les kurdes sont en train de reprendre pour partie le contrôle de la frontière syrienne et de couper les voies de communications entre la Turquie et ces deux villes. Les rebelles paniquent visiblement et cette nouvelle donne va probablement entrainer une accélération de leur effondrement militaire. Cela ne signifiera pas la fin de l’existence physique des djihadistes comme nous le signalions dans notre article du 15/02/2016.

Syrie… vers une guerre mondiale ou un accord secret a-t-il déjà été passé ?

 

Il est très probable qu’ils reforment une guérilla hors sol dans le Caucase contre la Russie, en Libye, ou en Afghanistan.

Si cela se confirme, ce serait un revers majeur pour les djihadistes, le premier reflux de l’islamisme insurrectionnel depuis le 11 septembre 2001, peut être le début d’un mouvement historique.

Une victoire de l’armée arabe syrienne sur les rebelles signifierait également probablement une partition de la Syrie qui donnera son indépendance au Kurdistan. La guerre se terminant en Syrie se poursuivra probablement par une guerre civile en Turquie et/ou une confrontation frontale entre l’armée turque d’un côté et l’armée arabe syrienne et peshmerga kurdes de l’autre.

De la même manière, une victoire totale de Bachar Al Assad remettrait en cause l’existence du jeune royaume saoudien…

Maurice Duclos

Vous pouvez me suivre également sur Facebook Le Colonel Actualités

© Copyright 2016 Le Colonel 2.0

Illustration Le Colonel 2.0 : Syrie-carte-de-la-Syrie-frontiere-avec-Turquie-
le-lutin-savant.com

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “L’État islamique serait-il sur le point de s’effondrer ? Alep et Raqqa bientôt reprises ?”

  1. D autres articles vont dans le même sens dans la presse russe et libanaise:

    Sputnik: L’armée d’Assad attaque la capitale de Daech

    L’orient le jour: les troupes Syriennes tout prêt de la province de Raqqa.

Les commentaires sont clos.