Lettre d’un électeur de droite à Mme Belkacem

Christian de Moliner, le 22 mai 2015

Boulevard Voltaire

Histoire de remettre les pendules à l’heure.

Voilà une belle lettre, qui restera sans doute lettre morte, car « chez ces gens là » on a ni valeurs, ni pudeur.

Pas même d’honneur. Rien… //RO

Najat-Vallaud-Belkacem-veut-abolir-la-prostitution

 

Lors d’un entretien à l’hebdomadaire GQ, vous avez osé m’attaquer ! Vous avez osé prétendre que je me moquais comme d’une guigne des inégalités et que je ne parlais pas de la même façon à un patron du CAC 40 ou à un chauffeur de taxi !

Madame,

Je suis électeur de droite depuis toujours. Lors d’un entretien à l’hebdomadaire GQ, vous avez osé m’attaquer ! Vous avez osé prétendre que je me moquais comme d’une guigne des inégalités et que je ne parlais pas de la même façon à un patron du CAC 40 ou à un chauffeur de taxi !

Ma mère était femme de ménage, mon père ouvrier dans le bâtiment. Je suis né dans le quartier le plus pauvre de Dijon. Ne devant ma réussite qu’à mes professeurs, les inégalités scolaires me révulsent. Un monde où le milieu social déterminerait à 100 % la réussite dans les études représente pour moi l’horreur absolue. Et si je combats de toutes mes forces votre réforme, c’est justement parce qu’elle va détruire le peu qui reste de l’ascenseur social. Vous êtes, sans doute, désireuse de bien faire. Malheureusement, votre politique injuste va déclencher une catastrophe !

Du temps du général de Gaulle, 15 % des étudiants qui entraient dans les écoles les plus sélectives (ENA, Polytechniques, ENS) étaient d’origine modeste. Le pourcentage est tombé en 2014 à 8 % ! Le décrochage est apparu lors du collège unique ! Après votre réforme, cela sera un miracle si on dépasse 2 % ! C’est au nom de tous les pauvres que vous allez sacrifier que je me bats ! Sachez aussi, Madame, qu’il n’y a pas que les suppôts du grand capital qui sont vent debout contre vous. Le Front de gauche, le PCF, qui ne sont pas particulièrement des amis des « riches », vomissent ce que vous proposez ! Vos arguments tombent donc à plat.

Votre deuxième accusation est encore plus révoltante ! Connaissez-vous le nombre d’ouvriers qui votent pour Mme le Pen ou M. Sarkozy ? Ils sont plus nombreux que ceux qui apportent leurs suffrages à M. Hollande ! Toutes les études montrent que les gros bataillons des électeurs de gauche proviennent des couches favorisées ! Votre histoire d’électeur de droite qui vénère le grand patron et méprise le chauffeur de taxi est absurde ! Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de votre logique ? Comme les électeurs du FN et des partis de droite traditionnels ne sont que des « salopards », est-ce normal qu’ils votent ? Les éliminer serait œuvre de salubrité publique ! L’échiquier politique ne doit donc commencer qu’au PRG ! Et il faut de toute urgence « épurer » le corps électoral !

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.