Lettre fermée à ceux qui l’ouvrent

Lieutenant-colonel (er) Régis Ollivier, le 07 mai 2016

Le Colonel 2.0


 

Un jour, un ami Facebook m’a dit qu’il ne servait à rien d’écrire des lettres ouvertes car elles ne sont jamais lues par leurs destinataires. Sans détenir la science infuse, je considère que c’est un homme de savoir. Alors je l’ai écouté. Voici ma lettre fermée à ceux qui l’ouvrent.

J’aurais souhaité lui donner le titre de « lettre fermée à celles et ceux qui l’ouvrent », mais force est de constater que le débat, le combat qui oppose depuis maintenant plusieurs mois les militaires qui l’ouvrent à celles et ceux que cela dérangent, ne trouve aucun écho au sein de la composante féminine de la Grande Muette. Si tant est qu’elle le soit encore. Là, j’ai des doutes…

Alors, si les généraux forment le gros des troupes de cette contestation qui s’est exacerbée avec l’affaire Soubelet, aucune générale, pas d’amirale mais il y en a peu, pas de colonelle pour emboiter le pas de ces officiers « félons ».

Ce n’est pas un reproche, juste un constat.

Le pic d’intensité de cette polémique a été atteint il y a quelques jours avec la sortie du Sieur Alain Juppé qui, sans le dire, considère les militaires français comme des chiens puisqu’il leur intime littéralement de fermer leurs gueules. Des chiens, oui. Il m’arrive parfois lorsque je suis excédé par les aboiements intempestifs de ma petite chienne de lui dire « ta gueule ». Et elle file se coucher. Alain Juppé pensait sans doute nous renvoyer, qui dans nos casernes, qui dans nos foyers. C’était mal connaitre ceux qui composent notre armée nationale. Les réactions n’ont pas tardé. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Alain Juppé en a pris « plein sa gueule ». J’utilise de fait les mêmes termes que l’impétrant à la magistrature suprême de 2017 a eu l’outrecuidance d’user à l’endroit de militaires.

Les généraux se sont levés d’un seul bloc et c’est tant mieux. Mais pas seulement les généraux, il y a aussi les sans étoiles, à l’instar de votre serviteur, qui a porté la bonne parole bien au-delà de nos frontières.

Mais revenons à nos moutons – que nous ne sommes pas. Messieurs les généraux, Messieurs les officiers supérieurs, Messieurs les sans grades, Messieurs les civils, vous avez été nombreux à défendre l’Institution humiliée et c’est tout à votre honneur. Je remercie tout aussi vivement celles et ceux qui, par leurs commentaires sur Le Colonel Actualités et sur le blog lecolonel.net ont manifesté un soutien sans faille aux hommes et femmes de notre bel outil de défense qui retrouve ici ses lettres de noblesse.

les chiens aboient, la caravane passe…


Je vous salue respectueusement


Photo de Une : Les chiens aboient et la caravane passe !
dieuceclair.centerblog.net

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

13 thoughts to “Lettre fermée à ceux qui l’ouvrent”

  1. Bonsoir mon colonel,

    Cet homme n’est pas digne, il n’a aucune légitimité pour briquer la plus haute fonction. Il ne faut pas oublier que Le Président de la République est aussi le chef des Armées et que par conséquent il se doit d’être à la hauteur. Il doit égard et protection à ses hommes car ils seront sous son commandement.
    Si le chef suprême veut se faire respecter en premier lieu il doit le plus grand respect envers ceux dont il est le chef.
    Honneur et Patrie, pour lui ce sont des mots fantômes et sans valeur.
    En France tout fonctionnaire à obligation d’avoir un casier judiciaire vierge, il me semble que cela ne soit pas son cas. Comment peut t on viser la plus haute fonction ou une autre avec condamnation, alors qu’un simple agent de propreté des services publiques doit lui, être Blanc de toute condamnation ?
    cherchez l’erreur, il y de grosses réformes à faire.

    Pour moi l’honneur est sacré, ce qui me connaisse le savent bien.
    Il devrais en être de même pour ceux qui visent les plus hautes fonctions.

    Nos Armées ne sont pas des variables d’ajustement mais notre sécurité première, qui à ce jour n’a plus les moyens de base pour mener à bien la protection de Notre Patrie.

    Cela est d’autant plus grave que nous perdons des pans entiers de notre territoire, zone de non droit digne des pires moments de notre Histoire. Les territoires perdus de la République cela ne devrait pas être. Les bruits de bottes sont à notre porte et le gouvernement et les prétendants « sans foutent » c’est grave, très grave.

    L’armée est le dernier rempart de la liberté, il serait bon de s’en souvenir, ses hommes ont donnés, donnent et donnerons encore leur vie pour défendre la patrie, nous leurs devons tous le respect.

    Il semble que ce monsieur l’ai oublié, il est vrai qu’il préfère  » les chances » mais pas pour la terre patrie, notre terre, notre vie, notre essence, notre France. Il en est indigne.

    Bien à vous mon colonel

  2. j’espere qu’il n’aura pas l’outrecuidance de demander des chiens de garde pour sa propriété sur la côte landaise si il est appelé à d’autres fonctions…

  3. J’ai effectivement publié ce message sur mes autres vecteurs de diffusions. Merci Laurence

  4. Moktar, tu fus peut-être un modeste képi blanc mais saches que pour moi, qui a une époque ait commandé certains de tes camarades, tu es beaucoup plus important et respectable que Môssieur JUPPE. J’adhère à ce qui a été dit avant. Legio Patria Nostra.
    Amitiés à toi aussi Régis.

  5. Bien qu’hors sujet, et puisque ce site doit être fréquenté par une majorité de Militaires, je tiens à signaler qu’à l’audience du 12 MAI, le Général C. Piquemal, vient de préciser qu’il se présentera bien à cette audience mais en tant que « Simple Citoyen », assisté par ses deux Avocats. Un simple Citoyen qui n’a rien à voir avec ceux de CALAIS qui ont brillé par leur absence le jour où ce Général se trouvait dans leur ville de 77.000 habitants.
    Regrette de ne pouvoir assister aux plaidoiries ce jour-là.

  6. Sous quel Gourvernement un ancien ministre de la Défense a-t-il traité, dans le passé, ses Armées de la sorte ? Aucun ! Il faut croire que sous l’emprise des socialistes au pouvoir, tout est permis. Monsieur ali Juppé s’est donc lâché de la manière la plus scandaleuse et la plus condamnable qui soit à l’égard non seulement des Armées, mais de la FRANCE entière !

    Il mériterait d’être cité à comparaître devant un Tribunal compétent pour INJURE GRAVE envers un des représentants de l’Armée Française. On devrait le déchoir des postes qu’il occupe et lui sucrer au moins ce qu’il perçoit en tant qu’ancien Ministre de la Défense…Mais avec Hollande, il sait le bougre qu’il ne risque pas grand chose sinon rien.

    Lorsqu’il a « fui » vers le Canada, il a beaucoup fréquenté les U.S.A, on devine qui l’a formaté sans difficulté ! Plus anti-français que lui il n’y a que parmi le PS sans oublier ceux d’avant.

    Pour ces femmes militaire gradées, leur silence m’étonne et me déçoit. D’habitude qui sait l’ ouvrir mieux qu’une Femme ? à croire qu’une chanson parlait vrai : « Où sont les Femmes » ?

    Ami entends-tu les cris sourds des Armées qu’on enchaîne, ohé Généraux et Partisans C’est l’Alarme ….

    Rien à voir avec Hé Oh !!!

  7. JB
    notre « grande famille » n’existe malheureusement plus depuis une trentaine d’années; nous sommes « l’administration » au plus haut niveau de CDD…
    Que reste-t-il aujourd’hui?

  8. Je crois qu’il n’est point obligatoire de sortir de l’ENA pour comprendre que les militaires font bloc pour réprimander monsieur Juppé à la suite de ses propos injurieux envers l’Institution. C’est rassurant de constater cette osmose complète entre militaires et retraités militaires de tous grades dans une société en plein déclin qui se permet souvent d’ignorer la chose militaire sauf lorsque la présence de ses personnels sert ses intérêts. Si il existe encore dans notre pays un noyau dur imprégné des valeurs de la république et de l’honneur, c’est bien celui des militaires et je suis fier d’en être issu.

  9. Je disais donc:
    C’est Jésus qui crie quand la caravane passe !… et non pas les chiens.

    « Jésus Christ et la caravane passe ». (Coluche)

    Comme énormément de militaires, je ne voterai pas pour Alain JUPPÉ qui me déçoit de jour en jour. Cet homme ne cherche que sa revanche par cette élection désirée. Il est imbu de sa personne, intolérant, despotique, hautain, cassant, rigide et… timide complexé. (J’ai une très proche de ma Famille, qui travaille ‘non loin de ses côtés’ et qui me le confirme ). Ce n’est pas un Homme d’État, simplement un personnage politique.

  10. C’est Jésus qui crie quand la caravane passe !!! et non pas les chiens.

    « Jésus Christ et la caravane passe » (Coluche)

    Pour info, je crois que, comme énormément de militaires, je ne voterai pas pour Alain JUPPÉ, qui me déçoit de jour en jour.
    C’est un homme qui méprise beaucoup.
    (J’ai un très proche qui travaille « non loin de ses côtés » et qui me le confirme.)
    Il veut simplement sa revanche. Aussi, ce n’est pas un homme d’État, mais un personnage politique, comme les autres.

  11. Peu de phrases mais une envolée de vérités. Bra………………vo et j’adhère bien entendu et bien que je ne fus que modeste képi blanc

Les commentaires sont clos.