L’Europe fait de la critique de l’Islam un délit

Par Judith Bergman, le 

Gatestone Institute


 


Traduction du texte original: Europe: Illegal to Criticize Islam

 

  • Geert Wilders est condamné aux Pays-Bas pour avoir suggéré, lors d’une campagne électorale, qu’il fallait « moins de Marocains », mais simultanément, une association de défense des droits de l’homme subventionnée par l’Etat explique que menacer les homosexuels du bûcher, de la décapitation, ou d’une balle dans la peau ne tire pas à conséquence car ce sont des musulmans qui profèrent ces menaces et que ce comportement leur est dicté par le Coran.
  • « Je maintiens que communiquer des statistiques qui déplaisent où énoncer une opinion contraire n’est pas un crime. » — Terhi Kiemunki, élue du Parti des Finlandais, condamnée à 450 euros d’amende pour avoir écrit une « culture et un droit fondés sur une religion violente, intolérante et oppressive. »
  • Depuis ce jugement, tous les citoyens finlandais sont désormais tenus d’opérer une distinction entièrement fictive, entre « islam » et « islam radical », sous peine d’être poursuivis et condamnés à une amende pour « diffamation et insulte envers les adeptes de la foi islamique. »
  • Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré : « ces distinctions très laides et offensantes sont une insulte à notre religion. Il n’y a pas d’islam modéré ou immodéré. L’islam est l’islam, un point c’est tout. » Il y a des musulmans extrémistes et d’autres qui ne le sont pas, mais il n’y a qu’un islam.
  • Il est troublant de voir avec quelle célérité les gouvernements occidentaux se montrent prêts à sévir contre tout ce qui ressemble à de l’ « islamophobie », un mot trompeur qui désigne seulement une peur irrationnelle de l’Islam.
  • Compte tenu de la violence dont nous avons été témoins, ces Occidentaux qui ont étudié l’islam et écouté le discours des savants islamiques les plus influents, savent qu’il y a pas mal de choses dans l’islam dont il est légitime de s’effrayer.

Plusieurs gouvernements européens ont clairement fait savoir à leurs populations que toute critique de la politique migratoire européenne ou des migrants eux-mêmes constituait un délit pénal susceptible de conduire à une arrestation, des poursuites et même une condamnation. Outre ces pratiques dignes d’un État policier, les gouvernements européens ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Ils entendent préserver l’islam de toute critique.

La Finlande est le dernier pays européen en date à mettre en pratique les sanctions que les autorités européennes recommandent contre les détracteurs de l’islam. Selon le journal finlandais YLE, le tribunal d’instance de Pirkanmaa a reconnu Terhi Kiemunki, une élue du Parti des Finlandais, coupable de « diffamation et d’insultes envers les adhérents de la foi islamique ». Sur son blog Uusi Suomi (La nouvelle Finlande), Terhi Kiemunki a écrit un article dans lequel elle explique que tous les terroristes en Europe sont musulmans. La Cour a estimé que quand Kiemunki évoque « une religion et une culture intolérante et violente », elle désigne la foi islamique.

Au cours de son procès, Kiemunki s’est vue demander pourquoi elle n’établissait pas de distinction entre islam et islam radical. Elle a répondu qu’elle se référait à la diffusion de la culture et de la religion islamique, et qu’elle « aurait probablement dû » parler d’éléments de radicalisation au sein de la religion plutôt que de mettre en cause la foi islamique dans son ensemble. Kiemunki a été condamné à une amende de 450 euros. Son avocat a fait appel.


Lire la suite sur https://fr.gatestoneinstitute.org

 


(Image source: YouTube video screenshot)

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

3 thoughts to “L’Europe fait de la critique de l’Islam un délit”

  1. Prendre position ?? De?? Et pourquoi?? Pourquoi est ce aux musulmans de réagir?? Nous sommes tous contre l’extrémisme!! Arrêtez avec votre petit racisme et ce paternalisme ridicule.

  2. D’une manière plus triviale….Il n’y a plus qu’a baisser son pantalon pour se faire « mettre » avec la bénédiction de nos gouvernements respectifs ! Mais , cela doit plaire puisque lors d’un précédent scrutin, le parti prônant l’éloignement de ces « radicaux » fut battu !
    Je ne dis pas que tous les musulmans sont « oufs », mais il serait nécessaires que ceux qui souhaitent vivre paisiblement SOUS les lois de NOTRE République prennent position ! Cela éclairerait un peu le jeu !
    Mais je pense que je ne serai « point  » entendu ! Dommage !

Les commentaires sont clos.