Liberté d’expression des militaires : hypocrisie, obsolescence ou arbitraire politique ?

« Qu’un chef d’état major des armées tombe dans ce piège médiatique est plutôt désolant, surtout qu’il en rajoute inutilement et dit des choses manifestement fausses ».

Les trois, mon général ! C’est ce que nous pourrions répondre au général d’armée Lecointre, chef d’état-major des armées, qui vient de s’exprimer au sujet de la tribune signée par plus de 15 000 militaires à la retraite, dont une trentaine de généraux (2S).

Nous ne saurons jamais si le général Lecointre a reçu l’ordre de s’exprimer ainsi dans les médias ou s’il s’agit de sa propre initiative. La deuxième hypothèse risque de ne pas être très appréciée par les militaires d’active quand on sait que, selon ce sondage58% des Français approuvent cette tribune et que plus de 70% estiment qu’il existe bel et bien un délitement de la société française. Chacun se souvient de la magnifique haie d’honneur dont avait bénéficié son prédécesseur, le général Pierre de Villiers, lors de son départ de Balard.

En général, les militaires d’active n’aiment que l’on agresse injustement les leurs, qu’ils soient d’active ou en retraite. Et encore moins, lorsque cela se fait sur ordre des politiques pour de basses raisons politiciennes… Chacun aura compris que les sorties médiatiques coordonnées des différents ministres (“quarteron de généraux en charentaises”, “bruit de bottes”, “putsch” etc…) ne sert qu’à donner des signaux à l’électorat de gauche pour 2022 en vue d’un front républicain qui fait de moins en moins recette.

10 réflexions au sujet de “Liberté d’expression des militaires : hypocrisie, obsolescence ou arbitraire politique ?”

  1. @moktar

    Unité para, avec un groupe de territoriaux , c est surtout eux qui détenaient les mas 36, nous nous en servions comme lancé grenade

    Autrement je le confirme la mat 49 tirait bien toute seule , j en ai fait personnellement la triste expérience ( sans blesse et blessures ) en la faisant tomber en sautant d un véhicule.

    Ensuite que voulez vous faire avec une mat 49 qui était imprécise lors d un tir à plus de trente mètre contre des kalschs.

    Entre le 24 / 29 et la AA 52, pas photos ,
    C est la AA 52

    Que de bons souvenirs à par que dans quelques situations, il fallait se placer derrière les territoriaux pour les empêcher de faire comme les italiens

    Quant on leur disait tous à la baillonnette, ils comprenaient tous à la cammionnette et il n y avait plus personne derrière

    A part cela de très bons guerriers

  2. @F.Guiraudou; votre témoignage est digne d’intérêt mais quelques points particuliers me surprennent quant à l’armement que vous aviez en 1978 (mille neuf cent soixante dix huit). Dans quelle arme étiez-vous donc?
    Moi-même qui ait fait quelques années au 2.ème Régiment Etranger d’Infanterie implanté au Sahara, je puis dire que je n’ai connu le Mas 36 que pour l’apprentissage des armes car mon instruction en 1960 était avec le Mas 49; ce fusil lance-grenades lorsque l’on savait l’utilisait était d’une remarquable efficacité.
    Quant au pistolet-mitrailleur que vous évoquez dont la rafale partait seule, je n’en connais qu’un : la STEN.
    En ce qui me concerne mon arme de dotation régulière était la Mat 49 qui, hormis le fait de rafaler de gauche à droite et de bas en haut pour les NON avertis)était un excellent pistolet mitrailleur. De sa génération il n’y avait que le PM 40 et le PM Tchèque qui lui étaient supérieurs.
    J’ai ensuite était doté de la AA.52 version fusil mitrailleur qui, de mon point de vue, était moins précise que le FM 24/29. Tout cela est bien dépassé aujourd’hui.
    Cela étant j’admire cette mise au point envers nos dirigeants et cette volonté implacable que vous démontrez pour faire face au péril qui menace notre pays.

  3. Ancienne infirmière civile des Armées à Met , je vous remercie de votre lettre , vous dites la Vérité , au risque ( comme le dit la chanson si juste de Béart ) vous serez exécuté pour avoir lancer une alerte , avoir dénoncer la soumission de notre gouvernement ! MERCi

  4. Le Monde est dirigé par deux types de personnes : les cons et les cyniques. Le con est celui qui croit que son action est décisive, le cynique est celui qui sait qu’il n’en est rien mais qui fait semblant que c’est le cas. L’erreur de cette lettre est de considérer que Macron et sa clique sont des cons qui pêchent par ignorance alors qu’ils sont des cyniques parfaitement au fait de la situation. Macron n’a aucunement envie de rétablir la situation, bien au contraire, son mandat consiste à continuer l’œuvre de destruction de la nation en évitant que les français se réveillent. 400.000 migrants Inassimilables par ans, 4 millions en 10 ans; avec leur natalité, l’irreversibilite de la situation n’est qu’une course de vitesse entre migration et prise de conscience des français. Dormez brave gens et soyez assurés que ceux qui tenteront de vous réveiller seront châtiés

  5. « Et tout le monde de doctement disserter sur le devoir de réserve des militaires, de cracher sur les signataires en les traitant de factieux, et d’acclamer le général Lecointre, piètre chef d’état-major accablant servilement ses camarades au lieu de se contenter d’exécuter sans commentaire les ordres d’Emmanuel Macron, son chef hiérarchique. » (Régis de Castelnau)

  6. Peu importe les raisons; les faits sont là bien présents. Lorsque l’on porte 5 étoiles, lorsque l’on est au plus haut de la hiérarchie militaire on ne se comporte pas comme un soudard avide de son trône. De surcroit trainer dans la boue l’un de ses pairs est tellement indigne que l’on ne peut trouver de qualificatif.
    Sauf erreur de ma part en quelque circonstance que ce soit il existe ce lien indéfectible qui unie les armes.
    Bien que l’on ne puisse faire de parallèle cela me conduit tout naturellement à me souvenir d’un certain avril d’il y a longtemps.

  7. A TOUS LES POLITIQUES : ELUS ; PARLEMENTAIRES ; OU GOUVERNEMENTAUX

    Je viens répondre ici à vos insultes publiques par médias interposés, traitant les militaires retraités quarterons, de séditieux et de putschistes.

    Je me sens profondément atteint dans ma condition de militaire retraité au service de mon Pays : la France, Que j’ai servi avec honneur et fidélité durant trente ans, ayant effectué de nombreuses opérations extérieures.

    Dont Drakkar le 23 octobre 1983 6 heures 30 du matin, ou j’ai perdu de nombres frères d’armes de toutes couleurs de peau ou de toutes confessions.

    Ceci par incompétence du gouvernement de l’époque.

    Vous traitez les militaires de séditieux, donc moi je m’autorise à vous traiter de soutien et de complice actifs dans le lâche assassinat de la malheureuse policière de Rambouillet et du meurtre de cet enseignant égorgé en pleine rue sans omettre tous les autres attentats.

    Mis à part que vous ferez mieux de retourner à l’école élémentaire pour y apprendre l’histoire de la France, notre histoire.

    Vous me faites penser à ces gens de gauche et ou communistes qui en 1940 ont dès les premiers jours collaborés avec l’occupant nazi. En ouvrant grand les frontières.

    Etes vous copie conforme de ces parlementaires ou gens du gouvernement qui ont courus ventre à terre (la queue entre les jambes) vers bordeaux et le Massilia après avoir affaibli la France, abandonnés ses habitants à leurs sorts et misères, alors que des militaires retraités ont pris les armes des les premières heures.

    Mais quels silences lorsque à l’aéroport de Roissy des policiers ont été insultés par des pèlerins français revenant d’un pays étranger, se faisant traiter de Nazis, de police de Vichy, alors qu’ils ne faisaient qu’appliquer les ordres reçus de la part du gouvernement français dont vous faites partie.

    A cause de gens tels que vous, je vote à chaque élection, mais mon vote à toujours été blanc, je n’appartiens à aucun parti politique ni mouvance et ne représente que moi-même.

    Dans notre pays de douce France, les collabos gouvernementaux sont de retour.

    Après ceux qui ont, à partir de 1938 affaibli notre pays, désarmé l’armée de la nation.

    Après ceux qui ont, à partir de 1940 ouvert les frontières à l’occupant nazi

    Après ceux, les collabos de gauche et ou communistes au pouvoir en 1939- 1940, qui ont de part leur lâcheté contribué à l’occupation de notre territoire national par la horde nazie

    Après ceux ,qui ont permis la destruction de la nation Française, et ont fuis leurs responsabilités en courant ventre à terre et la queue entre les jambes vers Bordeaux afin de s’embarquer sur le navire MASSILIA, fuyant devant l’ennemi en faisant dans leurs culottes, voici les nouveaux collabos de 2021 qui prônent à présent l’envahissement de notre sol .

    Alors que parmi les premiers résistants des 1939, se trouvaient des retraités militaires ayant toujours servis avec honneur et fidélité durant leur activité.

    En ces nouveaux collabos je veux nommer ici :

    En premier lieu :

    – Notre président de la République laïque Française (qui désire déconstruire l’histoire de la France)

    – Notre Premier Ministre (toujours à la recherche de ses lunettes)

    – Notre Ministre de l’intérieur (qui joue aux trois singes – ne rien voir, ne rien entendre, ne pas parler lorsque ses policières ou policiers se font agresser ou insulter) comme cela est arrivé à l’aéroport de Roissy le mois dernier

    – Notre ministre de la justice (le Lucky Luke national qui élargit plus vite que son ombre) surtout lorsqu’il s’agit de libérer quelques individus qui polluent la majorité des gens résidents en quartiers non bourgeois).

    Dernier exemple l’élargissement dans la semaine de trois individus qui n’ont pu êtres accompagnés de leur lieu de détention, jusqu’à leur lieu de jugement par manque de moyens humains.

    – Madame la ministre de la Défense NATIONALE qui a pratiquement mis en faillite son ancienne entreprise civile.

    Nous pouvons y ajouter comme second couteaux :

    – Madame la Ministre de l’industrie Pannier-Runacher

    – Madame la Ministresse déléguée au Ministre de l’intérieur Madame Marlènee Schiappa

    – Le terroriste intellectuel Monsieur le Député insoumis Mélanchon.

    Et bien d’autres collabos ouvrant la porte à des terroristes en puissance, ou à une immigration non régulée, je veux parler de tous ces politologues et élus totalement déconnectés de la réalité de la vie des français qui sont meurtris, agressés, abandonnés dans les banlieues abandonnées aux trafiquants de drogues ou fous de dieu en ne pensant qu’à leurs égo et aux voix que leurs silences complices pourraient amener pour leurs élections.

    Mais c’est vrai j’oubliait:

    Cela doit encore être la faute à la « Lepin » et aux bruits de bottes de son père !!!!!! Oh le vilain coup d’Etat !!!!!

    J’espère que ces Dames et Messieurs impliqués dans un profond démantèlement de notre nation, ont commencés à envisager la construction du « MASSILIA II » et cette fois ci le mettre à quai devant l’île de la Cité, Ils auront moins de trajet à effectuer dans leur future fuite après avoir plongé la France dans le cahot.

    Pour ma part OUI à une immigration, mais à une immigration contrôlée avec des gens qui désirent s’intégrer et pourquoi pas s’assimiler (et il n’y a pas que certains musulmans).

    Messieurs et Mesdames les ministre et autres :

    Pour les permis de conduire, ils existe bien la formule des permis de conduire à points, lorsqu’un usager de la route ne reste pas dans les clous, on lui ôte des points ou s’il n’a plus de points et si l’infraction est trop grave on lui supprime tout simplement le permis de conduire.

    Alors pourquoi ne pas instaurer pour les immigrés, une carte d’identité ou un passeport sur la même formule. Carte d’identité ou passeport qui serait fourni au bout de cinq années passées sans discontinuées sur le territoire et sans aucunes infractions ???

    – Une infraction : un point en moins, ainsi de suite

    – une période de cinq ans pour reconstituer le quota.

    – tous les points enlevés dans une période de cinq ans suppression de la carte d’identité ou de la double nationalité et renvoi dans le pays d’origine, y compris celui de leurs ascendants (ne pas oublier que la plupart ont gardés en double nationalité, celle de leurs parents, grands parents ou arrières grands parents.)

    Et ne dites pas que cela est impossible, car dans un passé très, très récent, il y a à peine quelques jours, un livreur à vélo vient d’être expulsé en moins d’une semaine car il avait refusé de livrer un client en raison de sa religion.

    Réguler l’immigration afin de permettre à tous les chômeurs déjà sur place d’intégrer le monde du travail, et relever le taux salarial

    Maintenant madame la Ministre des Armées (on n’ose plus dire dans la novlangue – ministère de la Défense Nationale) et autres élus et politiques

    Je vais vous ouvrir l’œil sur la vie active d’un militaire retraité et vous faire réfléchir sur mes trente ans passés au service de la France : du moins quelques épisodes.

    – 1978 : TCHAD (opération TACAUD) on nous envoi au front avec des pétoires :

    – MAS 36 pour tirer, il faut à chaque fois engager une cartouche dans la chambre de tir, par
    Un mouvement de culasse.

    – MAT 49 (pistolet mitrailleur qui tire tout seul si on a le malheur de le faire tomber au sol
    ou si on le cogne contre un objet ou un mur.

    N’oublions quant même pas qu’en face nous avions des adversaires armés de Kalschs.

    Pour palier à ce désastre d’armement, le gouvernement de l’époque n’a pas trouvé mieux que de nous fournir des fusils SUISSES, de marque SIG. (Je possède encore des photos).

    Le problème c’est qu’avec ce fusil, il n’a pas été attribué de munitions adaptées (étant resté sur les munitions du mas 36 ou du 49/56).

    Alors nos Enarques de l’époque ont dû réfléchir très longtemps, et ils n’ont pas trouvé mieux que de faire équiper chaque fusil d’une baguette en fer (une tige de 80 cm).

    Baguette décisive, vu que les munitions n’étaient aucunement en phase avec les fusils

    A chaque tir on se serait cru à la bataille de Fontenoy, car ces baguettes magiques nous servaient, en les introduisant par la bouche du canon, à décoller l’étui de la cartouche qui après chaque départ de feu restait collé par dilatation à l’intérieur de la chambre de tir.

    A force de remplacer nos armes par des Kalaschs récupérées il nous a été enfin fourni les fameux FAMAS.

    Ne parlons pas des moyens de transmissions : impossible de joindre d’autres unités qui se trouvaient à plus d’un Km.

    Que dire des équipements et habillements :

    – Toiles de tentes qui stoppaient à peine les rayons de soleils, et si par malheur il se mettait à pleuvoir, l’eau passait à travers mais le tissu mettait quelques jours à sécher complètement.

    Le seul matériel étanche que nous possédions était le … casque lourd !!!

    – Chaussures pratiquement à « usage unique » tellement elles usaient vite dans les sables et les rochers.

    – Avant de partir en mission nous devions nous équiper, de notre poche dans des magasins civils de fournitures militaires « les stocks américains »

    Lorsque nous avons quitté le Tchad pour l’opération BARRACUDA en Centre-Afrique, nous avons du détruire sur ordre tout ce que nous ne pouvions amener, mais le prix des boites de rations ont été retenues sur notre solde.

    De là partons au sud Liban avec la FINUL, ne pas riposter (sur ordre) aux agressions de nos adversaires, pour ne pas se laisser agresser, nous avons effectué des ripostes à coup de cailloux (pas le droit d’utiliser des armes) .

    1981 – La France passe sous la présidence de monsieur François METTERAND.

    Celui-ci ne trouve pas mieux que constater que les militaires Français sont sois- disant trop payés par l’ONU, dont il nous prélève une partie de nos soldes.

    Mais la cerise sur le gâteau est que ce Monsieur à décrété la SCG pour tout le monde.

    Donc à peine de retour en France, nous avons reçu une lettre du trésor public nous demandant de nous rendre au plus vite dans leurs service avec un carnet de chèques afin de nous acquitter de cet impôt sous peine de recevoir une amande pour dépassement de délai de date de paiement.

    Il y a eu aussi la FMSB à Beyrouth, avec l’attentat du DRAKKAR le 23 Octobre 1983 à 6 h 30 du matin.

    Perception de gilets pares balles, à peine s’ils étaient capables de stopper le dard d’une abeille. Cela c’est amélioré depuis.

    Je ne vais pas faire un roman de tout aussi je m’arrêterai à mon « séjour » à SARAJEVO, là aussi en y aurai à dire, la réalité du terrain ne correspondait souvent pas à ce que pouvait en dire nos politiques.

    Sans parler hors séjours, des manoeuvres en France, lorsque pour les continuer parfois nous devions payer le carburant de notre poche.

    Alors si les militaires retraités ouvrent leurs gueules aujourd’hui, ce n’est pas pour eux.

    Ils sont à la retraite, mais ils pensent à leurs cadets afin qu’ils n’aient pas les mêmes problèmes.

    Et qu’ils, (SUR ORDRE des politiques incompétents), ne soient pas envoyés au casse pipe dans les territoires perdus de la République Laïque Française.

    Ce qui malheureusement risque d’arriver si la chienlit continue, et je ne suis pas pour.

    Je préfère arrêter là, il y aurait tellement à dire sur la lâcheté, et l’incompétence des nos dirigeants actuels.

    Sans parler des pensions militaires d’invalidités

    Que penser des militaires invalides suite à des accidents ou blessures en service commandé et surtout lorsqu’ils se retrouvent à la retraire. ???

    A chaque fois j’ai du ouvrir ma gueule et à chaque fois j’ai du prendre un avocat pour plaider ma cause.

    Madame la Ministre de la Défense, aurai-je du peut-être m’abstenir et ne pas contrevenir au sacro-saint du devoir de réserve ???????

    Aujourd’hui, j’aurai dû encore intenter une action en justice pour faire valoir tous mes droits, mais là vraiment j’en ai « raz le bol ».

    Et que dire à PARIS, lorsque l’on affiche bien en vue sa carte d’invalidité derrière le pare brise de son véhicule en se garant (fautes de places pour handicapés lorsque celles-ci ne sont pas occupées par des vélos, trottinettes ou motos) sur une place payante, et que l’on se choppe un P.V. J’en sais quelque chose.

    Au fait ce sont des blessures à accidents reçus en service commandé au service de la France.

    PARIS ferait t-il la chasse aux handicapés ???

    Madame la ministre de la Défense, j’espère qu’à l’avenir vous prendrez mieux soins des militaires encore en activité. Car c’est pour eux, que nous les retraités, nous agissons.

    Il n’a jamais été question pour les retraités militaires d’esquisser un sois-disant « coup d’état »,

    Madame la Ministre de la Défense

    Je suis un militaire retraité, mais tout aussi un bon citoyen donc respectueux des consignes et ordres donnés par nos responsables gouvernementaux.

    Mais depuis vos interventions médiatiques, se pose en moi un cruel dilemme et un problème de conscience.

    Je m’explique, et me confie à vous et je vous promets de suivre scrupuleusement vos ordres.

    Voici mon problème.

    Si un jour passant dans une rue, je suis témoin direct d’une agression sur une personne (femme, homme, enfant, forces de l’ordre, médecins, infirmières, petite mamie revenant de faire ses courses, pompiers entrain de se faire caillasser, etc etc)

    En temps que militaire retraité, que dois-je faire, qu’elle doit être mon attitude citoyenne ??

    – Faire valoir mon droit de réserve et passer en fermant les yeux en attendant votre hypothétique intervention ????

    – Intervenir au risque de passer pour un factieux et un putschiste adepte du coup d’Etat ??

    – Ou suivre mon instinct et porter assistance à une personne en réel danger au risque de me faire sanctionner par vous car vous appelez les militaires retraités à fermer leurs gueules et ne pas alerter les pouvoirs publics adeptes des trois singes.

    Eh bien voyez -vous Madame la Ministre de la défense et Monsieur le chef d’Etat Major des Armées,

    La LETTRE des MILITAIRES RETRAITES n’est plus ni moins qu’un appel à la nation en danger, une sorte de lanceur d’alerte, et non les prémices d’un appel à l’insurrection nationale.

    Il faudrait éviter de prendre de la coke de banlieue, le soir avant de se coucher.

    Pour finir, mesdames et messieurs (collabos) à l’occupation du territoire français :

    Je vous demande de me juger, je souhaiterai savoir si de part certaines de mes actions personnelles en OPEX, j’ai été un facho raciste, un factieux,

    Voilà certaines de mes actions en OPEX :

    OUI je l’avoue, dans un pays étranger, j’ai menacé de mon arme, un civil

    La raison en été que son épouse se trouvait blessée et perdait du sang, mais son époux ne voulait pas qu’un « mâle blanc s’en approche et la touche, et on aurait du soigner ses blessures sans le contact d’un mâle blanc, la perfuser et injecter des antibiotiques à travers les vêtements.

    Oui madame la ministre je le confesse j’ai été un mâle blanc raciste. Punissez- moi, je suis retraité.

    OUI je l’avoue lors d’opérations, lorsque nous rencontrions des enfants « crevants » littéralement de faim nous leurs donnions à manger nos rations et à boire nos gourdes d’eau (je possède encore des photos).

    Oui madame la ministre je l’avoue j’ai été raciste, notre nourriture n’étant pas HALLAL.

    Je demande pardon j’ai du faire du prosélytisme sans le savoir.

    OUI je l’avoue, je suis un affreux raciste, facho et d’extrême droite, car dans un pays étranger, face à au sort très incertain d’un personne très grièvement blessée, j’ai sans me poser de question, et sans aucune hésitation offert de mon sang à cette personne que je ne connaissais pas et qui était d’une couleur de peau et d’une religion que la mienne. (Cela, je puis aussi le prouver).

    Quelle faute j’ai peut être contribué à modifier la pureté de l’âme de cette personne.

    Mais je puis vous certifier, si je devais à nouveau accomplir les mêmes actions, se serait sans aucune hésitation.

    Si demain dans la rue de nos villes, j’étais témoin d’une agression envers qui que ce soit, je n’hésiterai pas une seconde à lui porter assistance même si cette personne porte un foulard, un tchador, une Kippa, une perruque, ou même une frumka.

    Alors OUI, j’ai signé cette lettre des militaires retraités.

    Le premier qui dit se trouve sacrifié
    D’abord on le tue
    Puis on s’habitue
    On lui coupe la langue on le dit fou à lier
    Après sans problèmes
    Parle le deuxième
    Le premier qui dit la vérité
    Il doit être exécuté
    (Paroles de Guy Béart ; la vérité)

    Madame la ministre de la défense et autres politiques, punissez moi !!!!!!

    Avec ma considération à tous

    F GUIRAUDOU

  8. Entièrement d’accord avec vous mon colonel , pour notre FRANCE en 2022 il faut un chef un vrai, un leader , qui fasse sortie de sa torpeur la population Française, on attend des actes forts et immédiat, pour celui ou celle en 2022 se trouvera aux commandes du bateau FRANCE , sinon on finira comme le TITANIC, faite le pour l’avenir de nos enfants et petits enfants , gagnons tous ensemble ce combat pour la grandeur de notre pays et pour nos 3 couleur

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :