Lutte contre le chiffrement : Ciotti surenchérit et veut interdire l’iPhone

, le 29 février 2016

Numérama

Nous avions « ces malades qui nous gouvernent », nous avons désormais en plus « ces malades qui nous représentent ». Décidément, il n’y en a pas un pour relever l’autre, à droite comme à gauche et sans doute ailleurs également. Nous avions déjà une « crème de chez crème » avec le maire de Nice qu’on ne présente plus, mais là, nos deux bonhommes font fort dans la connerie. J’en arrive à me demander parfois si ces gens là dorment la nuit ou passent des nuits entières  à chercher un amendement, un projet de loi, que sais-je encore… En se disant « qu’est-ce que je vais trouver pour faire chier le monde » ou tout simplement « pour faire parler de moi ». Moi, en vérité je vous le dis, il faut virer toutes ces têtes de noeud. On n’en peut plus. Mais cassez-vous bordel de merde, vous voyez pas que vous faites chier le monde. En gros, nous en avons plein le cul de vos conneries et de vos gueules. Point barre! //RO

******

Après Yann Galut (PS) qui demande 1 million d’euros d’amende, voici Éric Ciotti qui surenchérit et demande 2 millions d’amende, et l’interdiction de la vente des téléphones, lorsque les entreprises comme Apple refusent d’apporter leur concours aux autorités pour pirater le smartphone d’un suspect.

Dans la course politicienne à la bêtise, il ne faut pas se laisser dépasser. Alors que le député socialiste Yann Galut faisait savoir ce matin par Le Parisien qu’il proposait une amende d’1 million d’euros contre les entreprises comme Apple ou Google qui ne fourniraient pas le moyen d’accéder au contenu chiffré d’un téléphone verrouillé, son homologue Éric Ciotti (LR) a surenchéri dans l’après-midi. C’est par Le Figaro qu’il fait savoir que lui-même a déposé ce lundi un amendement sensiblement similaire, qui porterait la peine à 2 millions d’euros.

Selon le quotidien, le texte de l’amendement (qui n’est pas encore publié) au projet de loi sur le crime organisé dispose que « dans le cadre d’une enquête relative à une infraction terroriste, les opérateurs de télécommunications, les fournisseurs d’accès à internet, tout fabricant d’outils de télécommunications, soient tenus de communiquer l’ensemble des informations pertinentes pour la résolution de celle-ci ». Le texte ne précise pas « en leur possession », ce qui sous-entend qu’il est possible de leur demander de créer des outils spéciaux, comme le FBI l’exige aux USA pour accéder au smartphone de l’auteur de la tuerie de San Bernardino.

Le député des Républicains ajoute que « la violation de cette obligation sera punie d’une amende de 2 millions (d’euros) maximum et de l’interdiction de la commercialisation de ces outils pendant une durée d’un an ». Cette dernière peine vise à contourner la difficulté liée à la territorialité du droit, puisque même si Apple ne veut pas obéir à la France depuis la Californie, ses iPhone 6 sécurisés deviendraient interdits en France (si tant est bien sûr qu’Apple soit effectivement jugé coupable de ne pas avoir fourni des « informations pertinentes » en refusant de débloquer un téléphone).

Lire la suite sur http://www.numerama.com

 

Le Colonel 2.0 est aussi sur Facebook pour plus d’actualités

 

5 réflexions au sujet de “Lutte contre le chiffrement : Ciotti surenchérit et veut interdire l’iPhone”

  1. Bonjour,

    Je vous recommande la lecteur de l’article suivant: http://www.theguardian.com/uk-news/2016/mar/01/snoopers-charter-to-extend-police-access-to-phone-and-internet-data

    Lorsqu’un dirigeant a peur de ses subalternes, il les licencie.

    Lorsqu’il s’agit d’un gouvernement ( au sens large, la classe dirigeante française ) qui a peur de son peuple alors:

    #1 il se bouche les oreilles
    #2 il empêche de s’exprimer, notamment en travestissant ce qui se dit
    #3 il criminalise certains propos, certaines idées ( négation de la pensée réelle ? )
    #4 il qualifie de terroriste des citoyens qui ne le sont pas ( voir génocide de Vendée )
    #5 il se prépare à faire la guerre à son peuple

    Donc si M. Valls étend la notion de terrorisme ( ce qu’il a fait dans une interview anglaise .. ) et que M. Valls à répété à plusieurs reprises que la France était en guerre contre les terroristes, et que cela allait durer plusieurs années, alors j’aurais tendance à penser que #5 est en marche.
    Enfin ce n’est qu’une hypothèse.

    Cordialement,
    AL.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :