Mais de quelle guerre civile parlez-vous ?

Lieutenant-colonel (er) Régis Ollivier, le 21 mai 2016

Le Colonel 2.0


Depuis plusieurs mois déjà, je suis horrifié de constater comment cette définition de la situation en France est galvaudée. Après avoir moi-même cédé un peu trop facilement au chant des sirènes, de ceux qui veulent accréditer cette thèse, je me suis plongé pendant de longues heures/jours sur ce concept pour in fine, acquérir l’intime conviction que « de guerre civile, point il n’y avait » à ce stade. Je l’ai déjà pointé du doigt à plusieurs reprises, il s’agit ni plus ni moins de manipulation des « masses laborieuses ». D’enfumage si vous préférez.Instaurer un climat de peur, de tensions et de passions à des fins politiques honteuses et surtout dangereuses. Et ça fonctionne. Avec l’aide des médias aux ordres, les citoyens de France tombent en masse (manipulation des masses) dans le panneau. Et chacun de reprendre et d’amplifier le mouvement. Alors, soyez-en persuadés, à ce stade, nous ne sommes pas en état de guerre civile et celle-ci n’est pas encore à nos portes. Nous traversons une période de « troubles intérieurs » d’intensité disons moyenne. Il est possible de contrecarrer les sombres desseins de celles et ceux qui orchestrent tout ça dans l’ombre. Les pompiers pyromanes de la République. Il suffit de dire non à cette propagande idéologique socialiste, à ce bourrage de crânes, qui convient aussi bien d’ailleurs à la droite qu’à la gauche. En prévision principalement des échéances électorales de 2017. Vous seuls pouvez inverser cette tendance qui vise à faire de nous des agneaux qui n’osent plus sortir de chez eux. Peur du terrorisme, peur de la guerre civile, peur de l’autre, des autres. Il faut un grand sursaut national et surtout, il faut y croire. Tout ceci n’est qu’enfumage. Voici une définition complète de la guerre civile.

***********

Une guerre civile est la situation qui existe lorsqu’au sein d’un État, une lutte armée oppose les forces armées d’un État à des groupes armés identifiables, ou des groupes armés entre eux, dans des combats dont l’importance et l’extension dépasse la simple révolte ou l’insurrection1.
Du point de vue du droit de la guerre, on utilise l’expression « conflit armé non international », le mot « guerre » étant réservé au conflit armé international.
Pour être considérées comme « guerre », les hostilités doivent atteindre un certain degré d’intensité et se prolonger un certain temps. Ces deux critères permettent de distinguer la guerre civile des « troubles intérieurs » qui peuvent se caractériser par des actes de violence similaires mais qui ne présentent pas les particularités d’un conflit armé (émeute, insurrection, répressions, luttes de factions entre elles ou contre le pouvoir en place, par exemple).
La localisation du conflit au sein d’un État distingue la guerre civile du conflit armé international, qui oppose les forces armées d’au moins deux États.
Le caractère non-international est relatif. Il est courant que les groupes armés soient soutenus, plus ou moins ouvertement, par d’autres États. Cette assistance est souvent logistique, mais peut aller jusqu’à l’envoi de troupes (la guerre d’Espagne est un exemple célèbre).
L’origine d’une guerre civile peut être de toute nature : ethnique, religieuse, communautaire, sociale, économique, une autre guerre, politique, idéologique ou encore territoriale. Particulièrement dans ce dernier cas, une guerre civile pourra être considérée comme une guerre d’indépendance si elle a pour objectif la lutte contre une domination coloniale ou une occupation étrangère.


En savoir plus sur https://fr.wikipedia.org

 


 

L’info continue sur Facebook Le Colonel Actualités

 


Photo de Une : La France ? Combien de guerres civiles ?

lesobservateurs.ch


Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

8 thoughts to “Mais de quelle guerre civile parlez-vous ?”

  1. Nous ne sommes évidement pas en « guerre civile » au sens traditionnel du terme.
    MAIS
    1/ l’état mène une guerre contre son propre peuple. Ce n’est pas une guerre civile, c’est une « guerre sociale », un « guerre d’usure », une « guerre cachée », « guerre d’attrition ». C’est nouveau, donc, nous n’avons pas de mot adapté. Ses outils sont fiscalité, l’idéologie, la démographie.
    2/ nous ne sommes pas en guerre civile, mais, à ce stade, la vraie guerre civile est inévitable. Peu importe ce qu’on fera, ce n’est plus possible de dévier un train en marche. Ce serait long à expliquer. En quelque mots : démographie + histoire qui nous rattrape
    3/ c’est la première guerre civile mondiale. Tous les pays ne sont pas affectés de la même manière, la contamination se fait lentement.

  2. Pourrait-on demander aux français d’ôter les œillères dont ils se sont couvert le visage .
    Féru de récits historiques et géopolitiques , depuis quelques années , je me suis penché sur des récits , des articles de journaux .
    Que des documents officiels ( que l’on ne peut nommer « théorie du complot ») et c’est édiffiant.

    Des articles d’avant, pendant et après la première guerre mondiale en France, en Angleterre et aux U.S.A.

    Des articles d’avant, pendant et après la seconde guerre mondiale , dans ces mêmes pays .

    Des articles actuels ( presents et de quelques années depuis si l’on puis dire début des années 1970 ).

    On y trouve les mêmes raisons , les mêmes causes , les mêmes conséquences , les mêmes acteurs , les mêmes auteurs ( enfin du moins leurs successeurs) .

    Tout ,tout, y est expliqué, décortiqué .

    Une guerre de civilisation , une guerre de nationalisme ( enfin d’un certain nationalisme que l’on pourrait nommer de mondial ).

    les raisons , les manipulations . Déjà avant 1900 certaines personnes avaient un vision sur l’ordre mondial , les financiers étaient déjà à l’oeuvre .

    Savez vous qu’au début de la première guerre mondiale , deux frères ( financiers dans des grosses banques ) se trouvaient dans deux pays différents , l’un au U.S.A , l’autre en ALLEMAGNE . Et tous deux étaient les très influents conseillers des dirigeants de leurs pays respectifs . Leurs noms sont facilement trouvables ainsi que le nom des banques , dans des documents officiels ou journaux de l’époque .

    Mais bon dieu ,les Français, réveillez-vous, sinon vous allez être mangés tout cru dans votre monde de bisounours .
    Mensonges dans certains livres d’histoire , révisionnisme , falsification historique , non dit .
    Manipulation mentale , victimisation à outrance tout en oubliant volontairement de faire part des causes, raisons et conséquences .

    Je m’en suis déjà ouvert auprès de certaines instances , hommes politiques , associations , lobbys , avec documents à l’appui .

    j’attends toujours d’être appelé devant un tribunal

    lisez des documents anciens à la BNF ou ailleurs , ne soyez pas des veaux que l’on mène à l’abattoir , posez vos portables et devenez des adultes responsables

  3. Si ce n’est point une guerre civile, ce « bordel » mal géré par un Etat qui semble perdre les pédales, que ce soit volontairement ou involontairement, va la déclencher inévitablement cette guerre civile.

    Vivement 2017 et peut-être même avant ! Qu’on en finisse avec cette racaille droite-gauche. Pas celle de la rue, non , celle qui a fait l’ENA et qui a des idées pour nous conduire au trépas. Avec un Hollande qui OSE se représenter, un Sarko qui rêve et un Juppé qui fait tout pour paraître « jeune » et qui nous chante qu’il se voit déjà en haut de l’affiche.

  4. La nomenklatura socialiste est autour du poêle ,un sicaire rose est responsable de la tirette d’apport en air frais et suivant les ordres ,il étouffe ou fait redémarrer le foyer, bien entendu il y aura forcement une fin.

  5. Je suis d’accord avec vous… au début, je croyais qu’il s’agissait d’incompétence, mais certaines manip paraissent trop grosses pour être vraies : envoyer les CRS dans une rue adjacente alors que des  » casseurs » se dirigent par ex, vers les  » nuit debout »…
    on manipule effectivement un peuple par la peur

  6. Bonsoir,

    Ne serait-il pas préférable de montrer qu’une guerre civile couve plus que d’affirmer qu’une demande démocratique nouvelle couve ?

    N’est-il pas stratégiquement préférable de détourner l’attention de tous quant aux maux qui rongent notre société ( Française mais pas que ) ?

    Je crois, et cela n’engage que moi, que ce que nous voulons tous, nous les français, c’est un renouveau de l’espoir français, de la structure de ses institutions, du gouvernement, plus généralement de l’architecture de l’état France. Ni plus ni moins. Et c’est déjà énorme, certe.
    Mais amis de droite ne veulent pas de ratonnade … mais amis de gauche ne veulent tomber dans l’anarchisme ou tout le monde prend tout ce qu’il peut.

    En France existe au moins une personne ( théorie des grands nombres .. ) qui a le talent d’expliquer la France d’hier, d’aujourd’hui et de demain à ses concitoyens.
    En France existe au moins une personne qui a pensé ou pense à une structure étatique nouvelle, que cela soit quant à la manière de résorber la dette sans flouer les créanciers, que cela soit le fait de simplifier la structure sans détériorer les services publics ( voir même leur permettre de se rénauver et de faire chaque citoyen un roi – aux USA, celui qui fait de ses clients des rois, est fêté comme un empereur … ).

    Bref. Ils attendent que la France qui se tait soit parce qu’elle travaille soit parce qu’elle sait qu’on ne construit pas en détruisant, cela même attendent de la majorité des français qu’ils se fassent justice eux même; ce qui sonnerait le glas d’une guerre civile, une vrai.

    Les français veulent une pensée, une vision, un chemin … bref. les blabla, j’ai même plus le courage de les faire dans ma tête … et pour moi, la première des guerres civiles se jouent dans les têtes. Et c’est une souffrance que mon peuple ne supporte plus.

    Cordialement,
    Surcouf.

    PS: ça les emmerderait bien qu’en plus de penser à un état, le type, en plus, arrive à fédérer les cités ……. et que le peuple ne fasse qu’un. Pour eux la division est reine et c’est une uthopie que de penser que le peuple de France ne peut et ne doit faire qu’un.

  7. Je ne souhaite pas une guerre civile en France mais vu les changements qu’un parti ou un groupe sera obligé de faire, les réactions serons vives. Si nous prenons comme exemple simplement la question travail, le pays et ses membres vont devoir se résigner que d’autres pays et d’autres ordres économiques vont nous envahir par leurs natures. Je parle des asiatiques qui ont une conception du travail autre basé sur les 35 heures. Les lois du travail doivent changés, la qualité du travail aussi. L’habitude d’être retrancher sur l’Hexagone doit changer si la France veut redevenir ce qu’elle était.

  8. La démocratie est toujours une guerre civile froide,tiède ,chaude ou brulante!Voila pourquoi elle vit ce que vivent les roses,l’espacz d’un marin-ou d’une nuit,la plus crétine de la France,celle du 4 Août:le soleil de la journée avait chauffé des têtes faibles et dans la nuit elles ont fait n’importe quoi mais au réveil,reprenant leurs esprits,elles se sont échaprpées pour se donner de nouveaux privilèges comme l’immunité parlementaire,rien que cela:vous êtes élu du peuple donc vous avez tous les droits.Foutaises!

Les commentaires sont clos.