Minute cynique… par Pierre Duriot

Le 07 juin 2019 – Le Colonel 3.0

© Pierre Duriot

Minute cynique… des analyses ont révélé que des steaks, obtenus lors d’un achat groupé pour la bagatelle de 5,2 millions d’euros auprès d’une entreprise française, ne contenaient pas de viande. En tout, l’entreprise aurait ainsi écoulé sept millions de faux steaks. Elle aurait fait fabriquer ses faux steaks en Pologne, afin de baisser ses coûts de production et d’augmenter sa marge.

Quel est le problème ? Ces steaks ont été distribués à des personnes démunies et ne contenaient que du gras, de la peau, de l’amidon, rien de poison, ni même de nocif. Quel est le problème ? Les différents services de l’état chargés de la surveillance n’ont rien vu, c’est normal. Par mesure d’économie, les services en question ont été rincés. Par peur de certains individus, des lieux et des personnes ne sont plus contrôlés. Quel est le problème ? Les centaines de tonnes de viande frelatée ont traversé l’Europe dans des camions, à leur rythme, en se jouant des contrôles aux frontières, quelles frontières au fait, il n’y en a plus, idéologiquement, il paraît que c’est une super idée. Quel est le problème ? Si ça se trouve, cet achat a été négocié depuis la City de Londres, par un golden-boy indien, formé à Harvard et payé avec un virement luxembourgeois sur un compte en Suisse. Quel est le problème ? Non, parce que vous voyez, la mondialisation, c’est un peu ça, on laisse faire le marché qui s’auto-régule de manière harmonieuse en équilibrant offres et demandes. L’humain lui-même fait partie du marché et tous les humains n’ont pas la même valeur, cela se sait pourtant. On ne peut pas décemment nourrir de la même façon, un traîne savate gaulois, un migrant érythréen, un contremaître, un architecte et un adjoint de cabinet ministériel, faut pas déconner. Il est parfaitement normal que les actionnaires cherchent à augmenter leurs marges sur le dos de types dont personne n’a rien à foutre sans être emmerdés par des contrôleurs pointilleux. La vocation d’une entreprise est tout de même de rapporter un maximum de fric à un minimum de gens, sinon à quoi servirait de se lever tôt le matin pour manager des salariés soixante heures par semaine ? Ca, c’est la mondialisation heureuse et tous ceux qui trouvent que ce n’est pas heureux sont d’infâmes gauchistes, des populistes, des poujadistes, des complotistes. Il n’y qu’une et une seule idée possible de la mondialisation, c’est celle de Bilderberg et pis c’est tout.

http://www.pierre-duriot.com

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

5 thoughts to “Minute cynique… par Pierre Duriot”

  1. Ma question est : les lois polonaises sont-elles les mêmes que les Françaises ?
    Je me suis laissé dire que ces produits de très bas de gamme sont parfaitement légaux dès lors que leur description correspond au produit, etc…
    Les grossistes Français étaient-ils au courant de la qualité de ces produits qui, en passant ne sont pas toxiques, bien que de qualité nutritionnelle douteuse?
    Les salauds ne sont peut-être pas ceux qu’on croit

  2. Arnaque de la part d’une grande société , et encore une fois , aucune sanction immédiate !
    Cette société de négoce doit être fermée au plus vite et liquidée avec des sanctions financières telles qu’elle ne pourra recommencer sous un autre nom ! mais , sans doute le directeur a t il quelques amis puissants ( députés ou ministres ) !!! qui le laissera continuer son trafic ???

  3. Bonjour: Encore une fois au nom de LA PRESOMPTION D’INNOCENCE, les média ne mentionnent pas le nom de cette P…..de société où ses dirigeants et actionnaires arnaquent le monde – Ca doit rapporter gros. Quel B……Bon week end quand même

Les commentaires sont clos.