Actualités, Armées, Défense, France, Politique

Monsieur le Président : avoir ou ne pas avoir peur, est-ce la question ?

324

Par Roland Pietrini

Le 31 janvier 2018

ATHENA – DEFENSE

 

 

 

© Pierre Duriot

 

 

Le  « N’ayez pas peur ! » d’Emmanuel Macron, chef des Armées,  adressé aux militaires   lors de ses vœux aux Armées, du vendredi 19 janvier 2018 à Toulon, dénote, pour le moins, un sens certain de la formule. Il n’est pas certain que les cadres des armées l’aient reçu comme un encouragement bienveillant, celui d’un chef à ses hommes. (1)

Ce « n’ayez pas peur ! » vient de loin, (2) le pape Jean Paul II fut celui qui le rappela dès son élection, le 22 octo­bre 1978, devant la foule rassemblée place Saint-Pierre.  Il résonne encore,  tant l’époque et le lieu en donnait tout son sens.  « Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ, à sa puissance salvatrice, ouvrez les frontières des États, des systèmes politiques et économiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation et du développement. » Onze ans plus tard ce fut la chute du mur de Berlin et les conséquences qui s’ensuivirent.  De la part d’un Président « élu » qui n’est pas encore béatifié,  la référence est donc tout aussi osée que biblique. Etait-ce volontaire de sa part ?  

D’autant plus que les soldats savent que  le sujet n’est pas tant celui de la peur, mais bien celui du courage.  Le courage étant, chacun le sait,  non pas l’absence de peur,  mais  bien la capacité de la vaincre. Et, il en faut du courage pour croire encore en la sincérité des discours, puisque les précédentes déconvenues sur la condition militaire, sur les différents budgets toujours insincères et les programmations jamais menées à terme, ont été le quotidien de ceux qui de tous temps et de toutes les époques ont œuvré pour la défense de la France.

Le Président de la République est un trop fin politique pour ne pas oublier que les cadres des armées, possèdent aussi de la mémoire. Car, les discours qu’ils ont entendus maintes et maintes fois ne remplaceront jamais les actes. Le sien fut brillant, le ton était juste  et il a placé la barre assez haut.  Je cite :   « les travaux de préparation de la LPM qui ont été conduits sous l’autorité du Premier ministre par votre ministre, le CEMA, vos chefs d’état-major, ont été basés sur quatre principes majeurs. L’amélioration des conditions de vie et de fonctionnement courant des armées, la nécessaire modernisation de vos équipements et le comblement des réductions capacitaires, la coopération européenne, et enfin l’innovation… ». « Vaste programme » comme aurait dit un certain de Gaulle qui ne promettait jamais rien,  mais qui faisait. Dont acte. 

Lire la suite sur http://www.athena-vostok.com

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!