Mort de G. Dupont et C. Verlon: les forces spéciales ont poursuivi les ravisseurs

Par Marie-Pierre Olphand, David Baché et Pierre Firtion Publié le 22-07-2019 – RFI Afrique

Je ne pense pas trahir le « Secret Défense » en partageant ce reportage très intéressant de RFI. //RO

© Régis Ollivier

Selon les informations de RFI, les forces spéciales françaises étaient présentes à Kidal, au Mali, lors de l’enlèvement puis de l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. L’armée française a toujours passé sous silence leur action, bien qu’elles aient pris part à la recherche des ravisseurs. Les nouveaux éléments découverts par RFI remettent en question la version officielle de l’armée, sans répondre à toutes les interrogations.

Ils partaient récupérer deux corps sans vie. Et ils le savaient déjà.

Officiellement, c’est un convoi militaire français composé d’une trentaine d’hommes et de six véhicules blindés qui découvre les corps criblés de balles de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, respectivement journaliste et technicien de RFI, assassinés près de Kidal, dans le nord du Mali, le samedi 2 novembre 2013 après avoir été enlevés en ville au sortir d’une interview. Un acte revendiqué par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

http://www.rfi.fr/afrique/20190722-assassinat-ghislaine-dupont-claude-verlon-role-forces-speciales-francaises

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.