« Ne rien faire, c’est subir. Subir c’est mourir! »

Par Régis Ollivier – Le 11/11/2022

J’ai ouvert ce blog il y a 10 ans. Progressivement, il est devenu « l’un des blogs politiques les plus influents de France », se classant dans le premier quart du Top 100 du genre. Il s’est hissé également sur les plus hautes marches du classement des blogs internationaux. Je n’ai eu de cesse de vous informer, de vous mettre en garde sur les véritables réalités de la vie. J’ai essayé durant une décennie de vous ouvrir les yeux sur le spectacle du monde. Je regrette de n’avoir pas pu en modifier le cours de l’Histoire. Maintenant que ce train de l’Histoire passe devant chez vous, il va vous falloir décider, vite, si vous montez dedans ou si vous le regardez passer. Vous êtes le maitre de votre destin. Ne regarder pas vos pieds. Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus. À 16 ans, j’ai décidé de prendre mon destin en mains. Agissez! Ne rien faire c’est subir. Subir c’est mourir! Régis Ollivier – Lieutenant-colonel en désormais seconde retraite.

5 réflexions au sujet de “« Ne rien faire, c’est subir. Subir c’est mourir! »”

  1. Très cher Régis, ce que tu nous dis est beau et triste à la fois. Le fait de prendre une nouvelle retraite est bien mérité. Toutefois, ce qu’il se passe en ce moment nécessite une analyse sévère et constructive qu’apparemment, tu es seul capable de réaliser. Je comprends fort bien ta lassitude et ton envie de rechausser les charentaises qui font partie de notre paquetage, nous les officiers arrivés en fin de parcours.
    J’ai pu ressentir tout ça au cours de ma carrière d’officier de gendarmerie et plus d’une fois, j’ai eu la tentation de prendre la tangente devant la connerie de nos contemporains.
    J’espère vivement que nous pourrons continuer à échanger.
    Bonne journée à toi et au grand plaisir de te revoir.
    Colonel (H) Henri Balussou

  2. whitelander1 j’approuve vos propos, et bon courage à notre Colonel que je soutiens. Nous sommes dans une époque inédite particulièrement compliquée. La question: comment sortir la tête haute de la situation actuelle? L’armée ne paraît pas décidée, la population même en groupe ne pourra pas faire grand’chose de plus que les GJ ou il faut passer à la puissance 10… J’ai peur que plus on recul plus ce sera violent, avec dégâts collatéraux et grosses incertitudes.

  3. La citation sonne bien, mais concrètement que proposez-vous Mon Colonel ? Après s’être ramassés avec leurs éborgnés, leurs mains cassées, leurs cotes enfoncées, les gilets jaunes ont compris que tout été rapport de force. Quant à l’armée, rien à attendre, depuis le putsch des généraux du 21 avril 1961, à Alger : ses cadres carriéristes sont vaccinés. Que peut alors faire le simple quidam, si ce n’est aller brailler dans la rue, pour se faire à nouveau tabasser ! Ou adhérer à l’un de ces mouvements dits de résistance, alors qu’ils sont incapables de s’unir ! Comment pouvez vous renverser ce totalitarisme mis en place avec une fausse pandémie, « dans un pays où il existe 258 variétés de fromage ? » (dixit le Général). Emmanuel Macron en pianotant sur le diviser pour régner, l’a parfaitement compris. Comme sous Vichy, nous retrouvons aujourd’hui les collabos, les attentistes et les résistants. Avec cette différence que la résistance en ces temps là, était organisée et avait un support à l’étranger.
    Seule une victoire décisive de la Russie en Ukraine pourrait ouvrir à la nouvelle résistance, une brèche, dans un atlantisme mondialiste déjà bien fissuré. Utopie aux projets génocidaires qui nous asservit et nous déshumanise !

  4. TRES CHER REGIS , HEUREUX DE VOUS LIRE …EFFECTIVEMENT ON EST D ACCORD…AIDE TOI ET LE CIEL T AIDERA …..J AI LA PRETENTION DE PENSER QUE MON FUTUR C EST MOI QUI LE CREE……….VOUS ETIEZ AU CHAUD DANS LES INDESIRABLE ..AH AH AH BISES TRES CHER …ET ATTENTION A L ECRITURE DU LIVRE ….JE SURVEILLE DE LOIN…….LA CAMERA DE VOTRE ORDINATEUR EST TOUJOURS ALLUMEE

  5. Pareil. Le tout étant de le dire avec conviction, de la faire savoir. Les français se plaignent d’être traités de moutons mais choisissent de rentrer à la bergerie.
    J’aimerai vous inviter afin de découvrir mon alter-ego.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :