Nettoyage de printemps à la DGSE

Par Régis Ollivier le 20 mars 2014
Publié par Régis Ollivier le 20 mars 2014

 

 

La DGSE donne l’exemple, sous la houlette de son dynamique Directeur général, Monsieur Bernard Bajolet, sans doute parfaitement informé des pratiques en cours, dans le cadre de ses hautes fonctions à l’étranger. Je dis bravo! // Régis Ollivier

 

Illustration LCA les valeurs de la DGSE defense.gouv.fr
Illustration LCA les valeurs de la DGSE defense.gouv.fr

 

Dans sa livraison datée du 19 mars 2014, IntelligenceOnline.fr révèle que près d’une douzaine de cadres de la Direction des opérations de la DGSE ont été visés ces derniers mois par des procédures disciplinaires pour « mauvaise gestion des fonds qui leur ont été alloués » ou pour « usage personnel des moyens du du service ». 

La récente sanction du chef de poste au Liban, qui a utilisé un appartement de la DGSE pour loger sa belle-famille comme l’a révélé Le Monde la semaine dernière, participe à cette opération « mains propres » initiée par le directeur général Bernard Bajolet peu après sa prise de fonction l’année dernière.

D’autres chefs de poste du service, notamment en Afrique, sont concernés par cette enquête, tout comme plusieurs cadres de la division contre-terrorisme, qui bénéficie depuis plusieurs années de moyens financiers et opérationnels sans cesse croissants.

L’article précise (et c’est important de le souligner) que le retour précipité du chef de poste en Afghanistan, après seulement un an sur place, n’aurait rien à voir avec les enquêtes en cours. Ancien numéro deux de la Direction du renseignement (DR) de la DGSE, celui-ci avait pris ses fonctions en janvier 2013.

 

Source : http://www.intelligenceonline.com article payant

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.