Niger : manifestation contre la présence de bases militaires étrangères à Niamey

25 mai 2019 à 16h06  | Par Jeune Afrique avec AFP

© Pierre Duriot

Un millier de personnes ont manifesté samedi à Niamey contre la présence au Niger des bases militaires françaises et américaines, accusées d’inertie face aux attaques jihadistes meurtrières.

Au rythme de musiques locales dédiées à l’armée nigérienne, les protestataires ont sillonné les rues aux cris de: « Vive le Niger, vive l’armée nigérienne » avant de tenir un meeting devant le parlement.

« À bas les bases militaires étrangères », « À bas l’armée française », « À bas l’armée américaine », « À bas les jihadistes et Boko Haram », ont scandé les manifestants, essentiellement des étudiants, des lycéens et des collégiens, qui répondaient à l’appel du l’Union des scolaires nigériens (USN), leur syndicat.

Sur des pancartes on pouvait aussi lire: « Non à la sous-traitance de notre souveraineté nationale », « Notre territoire est indépendant depuis le 3 août 1960 ».

« Nous ne voyons pas la plus-value de la présence de ces bases militaires étrangères parce que chaque jour que dieu fait, notre pays est victime d’attaques », a déclaré Idder Algabid, le dirigeant de l’USN. Ces attaques pourraient être évitées si toutefois il y avait « une franche collaboration et un soutien extérieur » des armées étrangères.

https://www.jeuneafrique.com/779936/politique/niger-manifestation-contre-la-presence-de-bases-militaires-etrangeres-a-niamey/?

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “Niger : manifestation contre la présence de bases militaires étrangères à Niamey”

  1. IL serait temps que les pays africains s’assument complètement , ils en ont les moyens s’ils combattent la corruption !
    Nos militaires ne sont pas les « gendarmes  » de l’Afrique et ils doivent être ramenés en France pour y faire le grand « ménage » dans les zones de non droit !

Les commentaires sont clos.