«Nos soldats ne sont pas équipés pour le maintien de l’ordre, ni pour se protéger, ni pour pouvoir réprimer»

  • Par Paul Sugy – Publié le 21/03/2019 

A l’instar de Bénédicte Chéron, j’y vois une dangereuse confusion des rôles , mais aussi et surtout une dangereuse dérive du tout répressif de la part d’un pouvoir aux abois. //RO

© Pierre Duriot

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Le gouvernement a décidé que des soldats seront déployés pour maintenir l’ordre lors des manifestations des «gilets jaunes» samedi 23 mars, durant l’acte 19. L’historienne Bénédicte Chéron y voit une dangereuse confusion quant au rôle et à la mission de l’armée française.

Bénédicte CHÉRON.- Le premier risque induit par l’annonce du porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, réside dans la confusion. Il évoque le déploiement de Sentinelle samedi prochain après avoir énuméré l’ensemble du dispositif destiné à faire face à la mobilisation des «gilets jaunes». Il parle d’ «une mobilisation renforcée du dispositif Sentinelle pour sécuriser les points fixes et statiques conformément à la mission du dispositif Sentinelle». Ces mots peuvent certes être compris comme l’annonce de militaires positionnés pour faire face à la menace terroriste en des lieux privés de la protection des forces de sécurité intérieure, requis du fait des manifestations. Mais pour des non spécialistes, cette précision est très insuffisante. Les Français ont le sentiment que les militaires sont mobilisés dans le cadre du déploiement sécuritaire lui-même.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2019/03/21/31001-20190321ARTFIG00051-nos-soldats-ne-sont-pas-equipes-pour-le-maintien-de-l-ordre-ni-pour-se-proteger-ni-pour-pouvoir-reprimer.php?fbclid=IwAR03Odb4VacJstqeFfZeOsPB_LO44fcQg6DWiKQl4BYzaGy7VLA_DQw8cMQ

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

6 thoughts to “«Nos soldats ne sont pas équipés pour le maintien de l’ordre, ni pour se protéger, ni pour pouvoir réprimer»”

  1. Bonjour,

    @GUIRAUD combien de gouvernements étranger (erdo par exemple) pourraient tenter quelque chose ?

    La situation est complexe, brulante, elle est mondiale.

    Aucun de nos medias ne nous le dira clairement mais le monde regarde la France et contrairement à certains qui pensent simplement que le monde rigole … je crois bien au contraire que le monde est soucieux du déroulé des evts français.

    Entre ça (macron – europe) et le probleme économique … il y a, à mon avis, peu de solutions outre la guerre.

  2. Les militaires n iront pas au contact, dixit le ministere des armee.
    Seulement n oublions pas que deja un vehicule de l operation santinelle a ete brule.
    Nos militaires iront pas au contact, mais l inverse est moins sur.
    N oublions pas les images de samedi dernier ou , l on voit des vehicules de police repartir en marche arriere.
    Je ne vois pas nos militaires reculer surtout si ce sont des parachutistes ou de legionnaires.
    Seule solution

    Les armes alors la bonjour les degats

  3. Ils ont osé ces salles chiens vêtus de jaunes, ils ont osé s’approcher une sébile à la main, pour quêter quelles piécettes afin qu’ils puissent nourrir leurs rejetons jusqu’à la fin du mois, non mais, quel culot !
    En réponse, on leur a envoyé la police, et même les CRS, on les a matraqués, très souvent cinq à six contre un, à qui on avait dit aussi, visez les yeux, ils les ont plus gros que le ventre !
    Ils ne savent pas ces manants que nous aussi nous avons des frais à l’Élysée ? Changer la vaisselle de Sèvre du palais ça coûte cher (estimées selon différents médias entre 50.000 et 500.000 €), changer les tentures d’orées, les rideaux, l’assise des sièges, les 1.000 m² de moquette tissée à la Manufacture Pinton ce n’est pas donné ? (estimation 500.000 €) !
    Et le petit bassin du fort de Brégançon, (34.000 €) ce sont eux qui l’ont payé ? On ne peut pas faire que des bains de foule quand même !?
    Samedi prochain, s’ils n’ont pas compris, on va leur envoyer l’armée, non mais des fois ! Et le samedi suivant, pourquoi pas le porte-avions Charles de Gaulle ?
    Ils sont devenus fous (nos petits gouvernants) ! Aller jusqu’à employer l’armée contre son peuple, tout ça parce qu’on refuse de traiter de l’injustice sociale et de rétablir une démocratie correcte. C’est dingue non ?

  4. Ce gouvernement est capable de toutes les vilénies et ne fait qu’exciter le peuple. Il n’en sortira rien de bon malheureusement.

Les commentaires sont clos.