«On adopte un ton grave, catastrophique» : tollé après les propos du préfet de Guadeloupe

« Vous démontrez que vous n’êtes que des acteurs »

Avant une conférence de presse sur la situation sanitaire en Guadeloupe, le préfet de région a proposé à la directrice générale de l’ARS d’adopter «un ton grave, catastrophique». Des termes qui ont fait réagir plusieurs responsables politiques.

Un élément de langage prévu en amont d’une conférence de presse réunissant, le 2 août, le préfet et la directrice générale de l’ARS de Guadeloupe a, déclenché une polémique sur les réseaux sociaux, certains internautes jugeant que les autorités du territoire d’outre-mer cherchaient à faire peur en parlant de la situation sanitaire liée au Covid-19.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/89259-on-adopte-ton-grave-catastrophique-tolle-apres-propos-prefet-guadeloupe

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/89259-on-adopte-ton-grave-catastrophique-tolle-apres-propos-prefet-guadeloupe

1 réflexion au sujet de « «On adopte un ton grave, catastrophique» : tollé après les propos du préfet de Guadeloupe »

  1. Ah la communication!!
    Ah les éléments de langage !!
    Ah les appareils qui sont tout autour, sensibles, qui voient tout, qui entendent tout, qui enregistrent tout!
    Et ces professionnels amateurs qui prédominent rien, sinon des chiffres jetés en pâture.
    Je rêverais de quelqu’un qui, au lieu d’annoncer les chiffres en vrac les montre sur un tableau et tracent des courbes et expliquent le pourquoi comment de la chose.
    Qui est testé ? Volontairement, fortuitement? Pourquoi?
    Si positif, hormis d’aller isoler, il y a t’il un soin, une cure ?
    Qui est hospitalisé, a la demande de qui ? Quelle en est la cause.
    A l’hôpital, que fait-on? vers quels services sont dirigés les malades? Temps d’hospitalisation? Qui ressort, qui ne ressort pas ?
    Qui est concerné ?
    Tous les dirigeants parlent de pédagogie, eh bien c’est peut-être le moment !

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :