Où sont nos militaires

Camille Renard, le 13 février 2017

France Culture


 

© Logo by Pierre Duriot


Cette semaine vont se décider des orientations stratégiques de défense : à la conférence sur la sécurité de Munich, à la rencontre des chefs de la diplomatie du G20 à Bonn et au marché de l’armement d’Abou Dabi. L’occasion de faire un point, en cartes, sur le déploiement militaire français.

Les militaires français dans le monde
Les militaires français dans le monde Crédits : Camille RenardRadio France

La 53ème Conférence sur la sécurité se tient cette semaine à Munich. Une trentaine de chefs d’Etat et plus de 70 ministres des Affaires étrangères et de la Défense y participent. Nombre d’entre eux se seront retrouvés quelques jours auparavant à Bonn. Et d’autres se retrouveront à Abou Dabi en fin de semaine, au grand marché international de l’armement, l’Idex. Des orientations stratégiques de défense seront échangées, alors que l’OTAN est mis en question par le nouveau président américain, que la politique européenne de défense est interrogée en contrepoint d’un possible désengagement militaire des Etats-Unis, et qu’il faudra, suite au Brexit, faire sans l’autre puissance militaire européenne : le Royaume-Uni. A l’heure de ces questionnements, comment se déploie la force militaire française ? Combien de soldats sur le terrain ? Comment sont-ils répartis ? Le point en cartes, alors qu’une semaine spéciale de « La Série Documentaire » est consacrée à l’armée française : « Des rues de Paris au désert du Sahara« .

Quatre types de déploiement dans le monde

Déploiement des militaires français dans le monde
Déploiement des militaires français dans le monde Crédits : Camille RenardRadio France

A ECOUTER « De quelle armée a-t-on besoin ?« , L’Invité des Matins

En 40 ans, les militaires français se sont déployés lors de 70 opérations extérieures. Deux grandes périodes se distinguent : entre 1978 et 1991, dans le contexte de Guerre froide, les forces terrestres sont projetées dans des opérations majoritairement nationales, en Afrique (Zaïre, Tchad…) et au Liban. Après la chute de l’URSS, la recomposition stratégique est brutale : professionnalisation de l’armée, considérable déflation des effectifs, opérations extérieures multilatérales et réparties sur tous les continents. Aujourd’hui, comme indiqué sur la carte ci-dessus, les militaires se déploient dans le monde selon quatre types d’opérations :


Lire la suite sur https://www.franceculture.fr

 


 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

3 thoughts to “Où sont nos militaires”

  1. C’est certes l’auto-dissolution du Pacte de Varsovie et de l’URSS qui, mettant fin à la menace en Europe et à l’opposition systématique dans le monde, a permis à partir de 1991 le développement des opérations pacificatrices de l’ONU, à laquelle la France a fourni 10% de ses effectifs dans les années quatre-vingt-dix, et aussi la dissolution du 2° Corps d’armée en Allemagne. Mais pour la France l’année charnière est plutôt 1995, avec l’arrivée d’un gouvernement aussi aligné qu’antimilitariste qui allait abandonner la position neutre de l’ONU pour s’engager fermement du côté de l’Islam (revirement en Bosnie et Herzégovine et continuation en Serbie, Côte d’Ivoire, Libye et enfin Syrie) et fournir des troupes supplétives aux Etats-Unis, dissoudre les deux autres corps d’armée et la FAR, lancer la fonctionnarisation des armées au mépris des recommandations du Livre blanc de 1994 chargé de tirer les conclusions de la fin de la menace en Europe, modifier la constitution et la doctrine nucléaire dans un sens offensif, dissoudre l’UEO et se rapprocher de l’OTAN etc. Tout cela n’est pas la conséquence des changements stratégiques en Europe en 1990-91 mais des changements politiques en France en 1995.

  2. La France n’a plus d’indépendance militaire depuis 2007, faut-il le rappeler, en plus la fabrication des armes française dépend des décisions de Bruxelles ex: dixit le Famas…
    Si l’on veut garder le contrôle de notre armee et surtout notre souveraineté, penchons nous sur le programme des politicards et étudions sérieusement celui de Francois Asselineau de l’Upr, la France doit quitter l’OTAN et l’Europe afin de continuer à exister et reprendre sa stature internationale, à bon entendeur!

  3. La contre partie, car en dépit d’une réduction drastique de ses moyens, notre armée avec ses OPEX reste en prise directe avec l’évènementiel international. Hormis le fait d’être un supplétif étatsunien, promis à un aventurisme militaire pouvant être contraire aux intérêts de la France. Autre bémol et pas des moindres, celui dénoncé par Stratediplo dans « Le septième scénario ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.