“Pendez les Blancs” : quand un rappeur raciste met à mort un Blanc dans un clip insoutenable

Par valeursactuelles.com

Le 26 septembre 2018

 

 

Est-il besoin de commenter un tel dégueulis de haine et de violence ? //RO

 

 

© Pierre Duriot

 

Haine. Dans la vidéo diffusée sur Youtube, Nick Conrad appelle à “crâmer”, “torturer” et mettre “une balle dans la tête” des Blancs à grand renfort d’images choquantes.

Le clip s’intitule « PLB » pour… « Pendez les Blancs ». Il s’ouvre sur une scène montrant le rappeur Nick Conrad en train d’allumer un cigare alors qu’un homme blanc pend au bout d’une corde. La vidéo, diffusée le 17 septembre sur YouTube, a été finalement supprimée ce mercredi. Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête pour « provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit ».

Voiture américaine, gros flingue et bagouzes… Tous les clichés du rap y passent. Sans oublier les appels à la haine. Au milieu d’une rue, en pleine nuit, supposément à Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, un homme blanc est enlevé puis emmené dans un parking et séquestré.

En sous-vêtement et bâillonné, il est mis à genoux et menacé. On voit notamment un des deux hommes noirs, incarné par le rappeur, lui mettre le canon de son arme dans la bouche et dire : « Tu t’es trompé de zone », « Suce-le », « les Blancs adorent sucer des bites, hein ? »

Lire la suite sur https://www.valeursactuelles.com

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

7 thoughts to ““Pendez les Blancs” : quand un rappeur raciste met à mort un Blanc dans un clip insoutenable”

  1. Je ne comprends toujours pas pourquoi ce genre d’individu n’est pas arrêté dès la parution de sa vidéo. C’est dire combien la France protège les anti-blancs, comme ceux présents à l’Elysée la fameuse soirée consacrée à la fête de la musique !!! Qui peut l’oublier ?

  2. Bonjour,

    Intéressant … apparemment le pauvre homme assume ses propos, il semble même fière de ce qu’il chante.

    Si cela ne sonne pas comme un signale, bah franchement, pour moi, cela signifie que l’état, des gouvernants jusqu’au simple fonctionnaire, n’est plus.

    Cordialement,
    John John.

  3. Les gouvernements successifs qui ont laissé de tels ennemis de la France s’exprimer sur scène sont complices des crimes barbares qu’ils suscitent !

  4. Pour être dans le ton de ce type, il faudrait donc renvoyer les « nègres » au pays de leurs ancêtres? Bast… on ne va tout de même pas les pendre !!!
    Quel C… ce type !!!

  5. Oh nz vous en faites pas , il va bientot etre invite chez Macron.
    Au fait ou est SOS Racisme, silence complice des associations anti racistes
    Les grands avocats defenseurs des droits dz l homme ohe ou etes vous

  6. Les autorités, complices, ont toujours laissé faire ces dérapages de rappeurs, débiles, psychopathes et plein de haine raciste.

Les commentaires sont clos.