Pour 2017 innovons : souhaitons-leur une mauvaise année !

Michel Geoffroy, le 23 décembre 2016

Polémia


Le Colonel s’associe bien évidemment aux voeux de Michel Geoffroy. //RO


 

♦ Souhaitons une mauvaise année à la classe médiatique, payée à prix d’or pour nous désinformer et manipuler notre « temps de cerveau disponible ». En 2017 faisons-lui perdre encore plus d’audience, donc de recettes publicitaires. Et pour cela fermons nos télévisions et réinformons-nous ailleurs !

Souhaitons une mauvaise année à tous les sondeurs qui nous trompent « scientifiquement » pour promouvoir les candidats du Système. En 2017 souhaitons-leur plein de nouveaux « résultats surprenants » en répondant systématiquement n’importe quoi à leurs enquêtes !

Souhaitons une mauvaise année à tous ceux qui nous expliquent que les « réfugiés » sont une chance pour la France. En 2017, militons pour que l’on installe vite un nouveau camp de « migrants » juste à côté de leur domicile ou de l’école de leurs enfants !

Souhaitons une mauvaise année à tous ces patrons du CAC 40 grands donneurs de leçons au nom de la mondialisation heureuse et de la diversité. En 2017 réclamons la publication de leurs rémunérations et de tous leurs avantages en nature. Et préférons acheter des produits locaux fabriqués en France par des Français, plutôt que des produits chinois vendus dans les centres commerciaux par des multinationales !

Souhaitons une mauvaise année à tous les soixante-huitards, fauteurs de guerre et amateurs de révolutions orange ou de printemps arabes. En 2017, organisons donc la révolution chez nous, c’est-à-dire déconstruisons l’oligarchie des déconstructeurs !

Souhaitons une mauvaise année à tous les djihadistes et à leurs protecteurs des pétromonarchies. En 2017, consommons donc moins de pétrole en provenance du Moyen-Orient !

Souhaitons une mauvaise année à tous ces eurocrates qui détruisent l’Europe. En 2017 exigeons l’organisation de référendums populaires partout en Europe !


Lire la suite sur http://www.polemia.com


Correspondance Polémia – 23/12/2017

Image : Illustration Polémia : Une carte de vœux insolite !

Michel Geoffroy , ENA. Essayiste , contributeur régulier à la Fondation Polémia ; a publié en collaboration avec Jean-Yves Le Gallou différentes éditions du “Dictionnaire de Novlangue

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

4 thoughts to “Pour 2017 innovons : souhaitons-leur une mauvaise année !”

  1. Bonjour,

    @Lemorieux, les propos d’Eric Dénécé sont éloquents. Cela signifie que dans les rouages de l’état se trouvent des personnes qui savent que dans ces mêmes rouages se logent des bandits.

    Cordialement,
    John.

  2. Pour ma part, je soutiens bien entendu l’ensemble de ces propositions et j’ajoute un carton rouge à toute cette classe politique qui voit mais ne bouge pas pour ne pas faire des vagues et assurer ainsi son commerce privilégié.

  3. Michel Geoffroy. Effectivement dans une interview de Eric Dénécé, Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement celui-ci confirme dans l’indifférence générale, que nous sommes complétement désinformés sur Alep. Que la situation, si elle n’est certes pas brillante, les pisse-copies ne disent pas qu’il s’agit seulement d’une partie d’Alep qui est bombardée. Il s’agit des endroits où étaient retranchés les rebelles et ceux qui les soutiennent. Toutefois ces mêmes journalistes nous conduisent à un véritable appel au meurtre des musulmans en liaison constante avec les autorités de notre pays !
    Très surprenant que tous les français, ou du moins une partie, gobent pour argent comptant toute cette mascarade de conneries (acceptez mes excuses pour ce langage trivial).
    Mais à ce titre il serait intéressant de connaître afin d’en analyser les motifs ou le but de ces journaleux sans scrupules !
    Alors très très mauvaise année pour ces messieurs plus intéressés par une fiscalité vraiment avantageuse que de transcrire la vérité des événements se développant en Syrie

Les commentaires sont clos.