« Quatre drames en un jour » par Pierre Duriot

Le même jour, le président Macron revient sur le contrôle technique des deux roues, ne voulant pas se mettre les motards à dos, comme il avait exonéré les restaurants routiers de passe-sanitaire pour ne pas se mettre des routiers à dos. Il gère au doigt mouillé, montre qu’il est capable de caler, montre aussi que sa gestion n’a rien d’un cap, mais plutôt d’un louvoiement au gré des écueils les plus résistants à éviter.

Par là-dessus, voilà que Véran se déclare pas fan du pass sanitaire et n’a « Aucune envie de vivre dans un pays où il faut montrer un QR code pour entrer dans un resto ». Il ne peut pas avoir dit cela sans l’aval du patron, signe que le lâchage de lest n’est sans doute pas loin, tant le truc est ingérable, incohérent, injuste pour certaines professions et apparaissant comme plus politique que sanitaire. Et voilà pas que C-News peut inviter en toute tranquillité le professeur Toussaint, qui humilie par son savoir, une députée LREM, laquelle perd ses moyens en direct. Et les infos arrivent du monde entier pour signifier que l’immunité collective ne sera jamais atteinte avec la vaccination. Ca sent le sauve qui peut et la sortie des rames… plus que jamais il faut tenir bon contre ce passe en forme de déni de démocratie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :