Qui a peur de l’islam ?

Par SÉBASTIEN LE FOL Publié le 04/10/2013 à 16:42
Par SÉBASTIEN LE FOL Publié le 04/10/2013 à 16:42

Montée de l’islamisme, crise de l’intégration à la française, islamophobie… « Le Postillon » ouvre le débat avec Boualem Sansal, Michèle Tribalat, Martha C. Nussbaum et Malek Chebel.

Manifestation salafiste en Tunisie contre le film islamophobe "L'innocence des musulmans" le 12 septembre 2012. © Citizenside.com / AFP
Manifestation salafiste en Tunisie contre le film islamophobe « L’innocence des musulmans » le 12 septembre 2012. © Citizenside.com / AFP

Dans son numéro du 3 octobre, « Le Postillon » s’intéresse à l’islam en donnant la parole à des auteurs de tous les horizons. Au grand écrivain Boualem Sansal, tout d’abord, qui publie un essai stimulant,Gouverner au nom d’Allah (Gallimard). « Au train où vont les choses, l’islam va disparaître et l’islamisme s’ériger en religion », prédit cet esprit libre dans un entretien réalisé par Christophe Ono-dit-Biot. Et Sansal de s’interroger : « Cette évolution est-elle naturelle ? Est-elle organisée, par qui, pourquoi, comment ? » L’auteur du Serment des barbares accuse les États prosélytes, les élites opportunistes, les intellectuels silencieux, les universités, les médias, la rue « arabe », et ausculte également les ratés de l’intégration dans certains pays comme la France.

Pour la démographe Michèle Tribalat, l’islam met à mal le modèle d’intégration à la française. Dans Assimilation : la fin du modèle français (éditions du Toucan), dont nous publions de larges extraits, elle appuie sa thèse sur de nombreuses statistiques. Elle constate ainsi une augmentation massive de la pratique religieuse chez les Français musulmans et une raréfaction des mariages mixtes. Va-t-elle être taxée d’islamophobie ? Selon elle, « le terme islamophobie a été créé précisément pour permettre à ceux qui ne veulent pas voir de rester aveugles ».

http://1and1.fr/?kwk=215084488

À l’inverse, la philosophe américaine Martha C. Nussbaum critique l’islamophobie galopante des Européens et des Américains, qui sont gagnés, selon elle, par la culture de la peur. Dans Les religions face à l’intolérance (Climats), elle pointe un certain nombre de pratiques discriminatoires. Elle vise notamment « l’hypocrisie » de la loi française sur la burqa. « L’idée du visage couvert a pris une importance symbolique considérable dans les débats actuels sur le rôle de l’islam en Europe, écrit-elle. Le désir obsessionnel d’ôter le voile s’inscrit dans une longue tradition (présente dans les contes de fées, les films et la vie réelle), liée au fantasme d’une conspiration secrète dont les auteurs sortiraient soudain de leur cachette pour nous tuer le moment venu. » Pour Malek Chebel, qui sort un 100 questions sur l’islam (éditions La Boétie), l’islam est devenu « l’épouvantail le plus visible de la République ».

En savoir plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :