Renaud Marie de Brassac décrypte les « makibishi » semés par ces généraux de gendarmerie

Le 11 janvier 2014 par Michel Munier
Le 11 janvier 2014 par Michel Munier

 

Sur le site de l’ADEFDROMIL, Renaud Marie de Brassac, au sujet de ces généraux de gendarmerie qui interviennent sans détour devant les députés pose une audacieuse question :

« Quenelles verbales de généraux de gendarmerie qui se lâchent ou soldats de la loi étoilés en mission ? « 

.

Il y a quelques mois, nous rappelle Renaud Marie de Brassac, Denis Favier, tout nouveau directeur général de la gendarmerie, indiquait sans embage à la commission de défense que faute d’une rallonge de crédits, il aurait de grandes difficultés à régler ses fournisseurs. Il a rapidement obtenu un déblocage de crédits.

Il y a trois semaines, le général Soubelet, n° 3 à la DGGN, devant la commission de lutte contre l’insécurité, avec un franc parler peu habituel, tirait à boulets rouges sur la politique pénale menée actuellement, soulignant au passage que les gendarmes sont inquiets car les cambrioleurs et autres délinquants interpellés sont en majorité  aussitôt relâchés.

Les gendarmes sont de braves gens, c’est bien connu ! Ils sont obéissants, croient dans la parole de leurs chefs, et prennent tout ou presque au premier degré.

Rien d’étonnant à ce que ces deux interventions aient été saluées et appréciées du bon peuple gendarmique. Enfin, de vrais chefs qui disent leurs  quatre vérités aux politiques. Ca remonte le moral !

nous dit Renaud Marie de Brassac.

.

Et d’ajouter …

On a tout de même du mal à croire que les contenus des deux prises de parole  de ces généraux n’aient pas été soumis préalablement au cabinet du ministre de l’intérieur. On n’imagine pas un instant que ces interventions n’aient été planifiées et orchestrées pour  participer au show politicien…

Qui peut croire un seul instant que l’un de ces deux généraux aurait perdu son sang froid et se serait lâché devant les députés ?

Pour en finir avec une « explication de texte » que vous pouvez lire ici :http://adefdromil.org/28578

 

Lire  également :

 

Source

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.