Réseaux sociaux et libre expression : Dupond-Moretti voudrait aller plus loin dans la dictature. Les blogueurs en ligne de mire.

Dans la foulée, on découvre que, lors d’une commission des lois au Sénat, le garde des Sceaux Dupont-Moretti a affirmé vouloir exclure les blogueurs de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Là encore, il s’agit officiellement de lutter contre le terrorisme, très répandu chez les blogueurs comme chacun le sait. Le ministre prône « l’éviction de ceux qui ne sont pas journalistes et qui ne méritent pas de profiter de cette loi […] et qui viennent s’y lover ». 

On comprend ce que cela veut dire : les journalistes du Monde pourront continuer sans être inquiétés à dénoncer le professeur Raoult pour indiscipline, les journalistes de Quotidien pourront continuer sans être inquiétés à dénoncer des catholiques qui prient devant une église, mais les blogueurs qui prennent des positions contestées par le gouvernement sur des sujets sensibles seront exposés à des peines de prison. 

3 réflexions au sujet de “Réseaux sociaux et libre expression : Dupond-Moretti voudrait aller plus loin dans la dictature. Les blogueurs en ligne de mire.”

  1. On peut dire ça ainsi. Et bien entendu, étant très critique vis à vis d’EDM, notamment en ce qui concerne sa déclaration de patrimoine qui n’est toujours pas publiée… le blog est dans le viseur du garde des Sceaux.

  2. Manifestement, c’est le crime organisé qui a pris le pouvoir en France. Et il organise méthodiquement son impunité, sa pérennité et notre pillage.

  3. Quand on pense que ce type a été l’avocat de crapules….. Qu’est devenu notre pays où il faisait si bon vivre?

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :