Retraites : Les affameurs du peuple jettent un os à ronger aux lumpenretraités

Par Régis Ollivier, le 20 mars 2015

Le Colonel 2.0

Que Dalle!
Que Dalle!

 

Nous le savions déjà, le socialisme est une immense machine à fabriquer du pauvre. Mais ce que l’on ne savait pas, c’est que le Parti Socialiste français est une énorme machine à fabriquer du plus pauvre encore. Plus pauvre que pauvre. Nous connaissions le lumpenprolétariat. Les socialistes de France viennent de créer les #lumpenretraités. En novlangue, lire « les retraités les plus modestes »… 

Qu’est-ce que j’apprends ? 

« Les retraités modestes toucheront d’ici fin mars une prime de 40 euros! Ce « geste » du gouvernement, annoncé fin 2014 est sensé compenser le gel des pensions de retraites. Le versement aura lieu «aux alentours du 20 mars», indique le gouvernement. La somme reçue ne sera pas soumise aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS, contribution de solidarité pour l’autonomie, etc.). Elle ne majorera pas non plus le montant des ressources utilisées pour calculer les aides sociales. En revanche, elle sera imposable au titre de l’année 2015. »

D’aucuns, comme moi, remarqueront cependant que cette prime tombe juste avant les élections départementales…

Les retraités modestes toucheront d’ici fin mars une prime de 40 euros

Si ça ce n’est pas du foutage de gueule, je bouffe mon chapeau. 40 misérables euros imposables que j’assimile à un coup de pied aux fesses d’un chien errant famélique qui passe trop près d’une somptueuse villa. Au mieux, un os à ronger, un crouton de pain pour … les sans-dents. Les gueux, les manants. La populace. Celle qui tire déjà le diable par la queue. Celle qui ne mange pas tous les jours à sa faim. Celle qui n’a pas les ressources financières suffisantes pour se soigner, voire pour soigner un animal de compagnie. Avec lequel animal elle trouve le moyen, néanmoins, de partager les restes d’un frugal repas. Parce que ces gens là, mesdames et messieurs les élus, ont encore des valeurs malgré leur pauvreté. A ce rythme là, nos lumpenretraités seront contraints d’abandonner leur animal de compagnie comme d’autres humains abandonnent leur bébé (devant une église si possible…) parce qu’ils n’ont pas les moyens décents de subvenir aux besoins de leur progéniture.  

Et vous, pendant ce temps, que faites-vous? 

Vous votez des lois iniques, vous vous pavanez dans vos luxueuses berlines avant de rentrer dans vos appartements de fonctions avec les larbins qui vont bien (payés au SMIC). Vous vous regardez dans votre miroir qui vous renvoie l’image que vous voulez bien voir. Et demain? Demain, vous irez de galas en cocktails vous empiffrer et plus si affinités, jusqu’à ce que vous ayez les dents du fond qui baignent…

Les affameurs du peuple, c’est vous! Vous broyez du riche ou du pseudo-riche (car les vrais riches sont de plus en plus riches) pour en faire du lumpenprolétariat. Une « catégorie sociale » que vous voulez affaiblir au maximum pour qu’elle ne puisse pas se révolter. Parce qu’elle n’en a pas la force, la volonté, le courage.  

Ah oui! J’allais oublier. Dans le même temps, que font les élus? 

Les députés votent à l’unanimité le doublement de la durée de leur indemnisation en cas de défaite électorale !

 

Le Parti socialiste et les élus ad nauseam

 

Le Colonel vous salue bien

Régis Ollivier

 

2 réflexions au sujet de “Retraites : Les affameurs du peuple jettent un os à ronger aux lumpenretraités”

  1. On essaie de nous faire croire qu’il n’y a pas d’inflation, évidemment si on relève le prix des frigos, des serpillères ect..rien n’a augmenté de mois en mois ‘je suis bien placé pour le savoir car à une époque j’ai fait ces sondages…cela motive la non augmentation des retraites..on voit bien que ce ne sont pas eux qui font les courses..

  2. Pourauoi la classe dite moyenne se laisse exploiter par une categorie dirigeante sans etat d’àme.OU EST PASSé le courage du peuple qui affrontait jadis les OLIGARCHES!

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :