Révélations fracassantes : Hollande aurait autorisé « une quarantaine » d’assassinats ciblés de terroristes

Par LEXPRESS.fr , publié le

Le Colonel


Mon sentiment dans ces nouvelles révélations est que, tout d’abord, la Constitution donne ce pouvoir au Chef de l’Etat et il en use. En abuse-t-il ? Ce n’est pas à moi de le dire. D’autres présidents ont également usé de ce pouvoir. Ceci dit, c’est sans doute l’une des meilleures décisions qu’ait pu prendre François Hollande durant son quinquennat. Et j’approuve! //RO


 

Dans sa lutte contre le terrorisme islamique au Sahel, en Syrie et en Irak, François Hollande n’hésite pas à mener des exécutions ciblées. Le chef de l’Etat aurait donné son accord pour quarante « Homo », opérations secrètes.

On les appelle des « Homo ». Ces opérations « homicides » sont des assassinats ciblés visant notamment des auteurs d’attentats, opérées par la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE). Dans un ouvrage intitulé Erreurs fatales, qui paraît ce mercredi, Vincent Nouzille, journaliste indépendant, raconte comment la France dresse des listes nominatives de terroristes à éliminer, soumises à l’aval de Français Hollande.

Le Monde publie des extraits de ce livre. « Entouré de conseillers militaires plutôt enclins à l’action (…) François Hollande a donc donné des consignes claires aux états-majors militaires et à la DGSE sur le sujet: ils ont son feu vert pour tuer à l’étranger, y compris clandestinement, des « chefs terroristes » et d’autres ennemis présumés de la France. » Ils sont appelés les High Value Targets (HVT). Plusieurs régions sont particulièrement concernées: la Syrie, l’Irak et le Sahel.  

« Au moins une quarantaine » d’homicides

Dans le livre des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça publié en octobre, Français Hollande avait déjà reconnu avoir autorisé « quatre » opérations « Homo ». Il avait par la suite confirmé à demi-mot ces opérations: « Chaque fois qu’il y a eu des attaques contre nos soldats, chaque fois qu’il y a eu des otages qui ont été pris, enlevés et retenus, à chaque fois il y a eu des réponses appropriées. » 


Lire la suite sur http://www.lexpress.fr


Illustration par Le Colonel. Source photo : François hollande président de la France
libreopinionguinee.com

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

14 thoughts to “Révélations fracassantes : Hollande aurait autorisé « une quarantaine » d’assassinats ciblés de terroristes”

  1. le président dépositaire de l’habilitation secret défense a cassé le système en se rependant auprès de journaliste non habilité, a la fin du mandat la justice doit agir.
    La France ayant supprimé la peine de mort, le président se repent sur le fait qu’il
    a ordonné des assassinats par conséquent il y a préméditation et la Cpi doit agir.
    Tout ce que le président déclare devait rester dans le domaine du secret point barre.
    l’avoir fait c’est bien, l’avoir dit c’est con, mais complétement dans la gloriole de? Moi je.
    De plus il n’aura pas de tranquillité après son mandat, car il est évident que des barbichettes enturbannées vont vouloir se venger? fini les sorties en Piaggo

  2. Je ne vois pas ce qu’il y a de bizarre à dire cela ! Ce n’est pas nouveau et puis ceux qui ont été frappés par cette mesure l’ont sans doute grandement mérité ! Et ce n’est pas cela qui va m’empêcher de dormir cette nuit vu que ces derniers avaient probablement du sang sur les mains… Alors ? Je ne vois pas ce qui défrise ceux qui poussent des cris d’orfraie pour une fois que Hollande prend une bonne décision………..

  3. l’intérêt: que l’on ne regarde pas le mou comme tel mais comme une mi-mole ( oups ), ou plutôt un mimou :))

    Demain, l’on scandera, ici et là, sur les blogs/journaux que le Mimou n’est plus.

    Cela fera un très bon film comique dont le titre serait: Le mimou; en plus j’ai des teams pour ça mais pas encore le million pour un Mimou de qualité. #oups

  4. L’Elysée a le pouvoir de bloquer de telles « révélations ». Si ça n’a pas été fait, c’est que celles-ci apportaient sans doute une « plus value » à quelqu’un.

  5. Bonjour,

    « Ce n’est à personne ici de dire si tuer un homme sans procès à l’autre bout du monde c’est bien ou mal.. sauf à passer pour un fieffé crétin!! »

    Encore heureux que l’on puisse donner son avis sur ce que l’on pense bien et que l’on considère comme mal. L’état, c’est moi, aussi, et moi je dis que mon peuple est libre de s’exprimer librement.
    Le peuple n’est pas informé, soit, alors ne l’insultez pas lorsqu’il s’exprime même s’il se trompe; c’est le jeu mon cher LABOURDE.
    Il faudrait être fou pour à la fois ne pas dire les choses et en même temps reprocher à autrui de pas savoir. Fou, manipulateur ou pervers et réellement crétin, pour reprendre votre expression. Quoiqu’il vous plaise, la logique voudrait que le crétin ce soit vous.

    Cordialement,
    Xy.

  6. A qui profitent ces divulgations ?
    En dehors du journaliste qui espère améliorer les ventes de son ouvrage, bien entendu.
    Surtout, quel est l’intérêt de telles divulgations ?
    C’est tout simplement nul.

  7. J’avoue ne pas très bien comprendre votre commentaire qui semble constitué de mots pris au hasard de votre imagination et placés l’un à la suite de l’autre pour en faire une phrase. Si vous vous pouviez préciser votre pensée. Quant à LinkedIn, je ne vois pas ce que ça vient faire aussi.

  8. Obama, nobelisé de la paix a envoyé des milliers de messages de paix (drones, missiles). Alors je ne vois ni l’exceptionnalité, ni l’autorité présidentielle.
    Au contraire, on peut soupçonner un simple alignement à la pratique américaine. Et quand la pratique (brutale) diverge du discours (moral), qu’importe la légitimité ou l’efficacité : le mensonge est d’abord dans l’intérêt de celui qui le pratique.

  9. Ce n’est à personne ici de dire si tuer un homme sans procès à l’autre bout du monde c’est bien ou mal.. sauf à passer pour un fieffé crétin!!
    Tout au plus peut-on espérer que chaque cas a fait l’objet du maximum de soin dans l’examen du dossier.
    Dossier dont les idiots qui applaudissent ne connaissent rien, bien évidemment…
    Je pensais que LinkedIn échappait à la boue ambiante, je constate que non.

  10. Heu! 25 ans de DGSE. Non, je ne découvre pas. Mais ces « révélations » de journalistes me font sourire.

Les commentaires sont clos.