Sarkozy/UMP : entre aveuglement des uns et désespoir des autres, une nouvelle crise attend le parti de droite

Par Romain Cro le 02 décembre 2014

L’Amateur Politique

retour-14-mars-2012-copie-1

A ce stade, Nicolas Sarkozy n’a emporté QUE la présidence de l’UMP, ou ce qu’il en reste à ce jour. Ce sont les adhérents qui l’ont correctement élu à la tête du parti politique. Sera-t-il l’homme de 2017, rien n’est moins sur. Selon un article du 01/12/2014 ici l’UMP compterait 268 000 fidèles. Il est inconcevable, pour ce qui me concerne, et ce quel que soit le parti politique dit « traditionnel », que ce soient quelques centaines de milliers d’adhérents/militants qui désignent, lors de primaires, l’impétrant(e) à la magistrature suprême. 

Elle est inscrite dans les statuts actuels du parti UMP, article 14 :

Le congrès constitue l’assemblée générale de l’Union. Il est composé de tous les adhérents à jour de cotisation. Il délibère sur l’action générale et les orientations politiques de l’Union. Il choisit le candidat soutenu par l’Union à l’élection à la présidence de la République ; étant entendu que pour l’élection présidentielle il n’y a pas d’investiture d’un parti politique.

Ce principe est obsolète et doit être modifié en profondeur. Ce choix doit pouvoir s’exprimer à un niveau national. //RO

*************

Je précise que cet article n’est que le point de vue d’un amateur qui estime avoir le droit d’exprimer sa propre vision de l’actualité, comme il la perçoit. ROMAIN

 

C’est donc fait, « Don » Sarkozy est de retour en politique, lui qui avait pourtant affirmé qu’il quitterait ce milieu s’il perdait l’élection de 2012, n’a, une fois de plus, pas tenu sa parole.

Chez les uns, du côté des militants, des groupies, du nouveau président du parti, la joie est immense, l’homme providentiel est de retour, et on y croit dur comme fer !!!

Il l’a dit, et le fera !!! Un nouvel espoir naît au sein de l’UMP, le parti va vivre un renouveau, enfin un chef, un vrai, un qui va remettre les pendules à l’heure, un qui va mettre fin à la division, et faire renaître la voix de l’opposition en France.

Les paroles sont belles, possible retour sur la loi Taubira, sur Schengen, sur l’UE, de nouvelles idée pour sauver l’économie, sur l’immigration, sur la défense des valeurs de la France, etc, etc …

Sarkozy et aussi l’homme qui mettra à mal le FN, celui qui va redonner espoir à tous les français, un super héros de la politique, du gaullisme, de l’honneur de la nation …

Chez les autres en revanche, on fait grise mine, on est en plein cauchemar, on ne comprend pas comment, celui qui à flingué le parti a pu se faire réélire de la sorte !!!

On sait que le petit homme est un faux prophète, un amoureux de la mondialisation forcée, du libéralisme le plus dur, un atlantiste maladif maquillé en gaulliste de pacotille.

Il est celui qui est revenu dans l’OTAN, celui qui a imposé l’UE aux français, celui qui a créé l’UOIF (une association proche des Frères Musulmans), celui qui a vendu la France à des Etats tel le Qatar, champion du financement du terrorisme islamique intégriste, celui qui s’est plié aux volontés américaines, etc, etc …

Le nouveau président de l’UMP a décidé de changer le nom du parti, une façon de maquiller une réputation douteuse, à la manière des sociétés touchés par des scandales, et qui renaîssent souvent sous une nouvelle appellation. Nouveau sigle, mais mêmes personnes, et mêmes magouilles.

Je suis de ceux qui pensent que Sarkozy ne changera rien, il se soumettra toujours autant à l’Union Européenne, aux élites américaines, il validera le Traité Transatlantique, et par l même, une totale soumission des citoyens français aux multinationales et aux banques d’affaires.

Il continuera la mise à mort de l’armée qu’il a accéléré durant son mandat à la tête de l’Etat, soutiendra la déconstruction de la nation, de sa diplomatie, et approuvera une confrontation économico-guerrière entre USA/UE et les BRICS.

Bref, si de nombreux militants du parti de droite ont aveuglément redonné les manettes à ce personnage, d’autres prennent, ou vont très vite prendre conscience du drame que vivrait la France si Sarkozy été à nouveau élu chef de l’état.

Source

Photo : perrico.over-blog.com

 

2 réflexions au sujet de “Sarkozy/UMP : entre aveuglement des uns et désespoir des autres, une nouvelle crise attend le parti de droite”

  1. Bonsoir R.O

    Mon PÔVRE MONSIEUR. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Eh Charles, revient. Même si on n’a pas le même à la maison . LOL (il n’y a plus que celà à faire)

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :