Sauvez la planète d’accord, mais vous d’abord ! 

Le Capitaine (er) J.M. – Ancien Officier à Titre Etranger – Le 23 février 2019

© Pierre Duriot

« Puisque nos leaders se comportent comme des enfants, nous sommes obligés d’assumer la responsabilité qu’ils auraient dû endosser il y a bien longtemps». C’est ce qu’a déclaré il y a peu, Greta Thunberg, une jeune suédoise de 16 ans, nouvelle icône du « Save the planet » (1). Cette jeune héroïne des temps modernes fait même la grève des cours tous les vendredis, pour aller protester devant le Parlement suédois. 

Le 4 décembre 2018, elle s’adresse à la COP24, le sommet des Nations Unies sur les changements climatiques. Elle est donc prise très au sérieux, cette petite. Elle doit aussi être particulièrement persuasive lorsqu’elle veut imposer son point de vue, car si j’en crois sa page « Wikipédia », elle a même convaincu sa famille de devenir végane (2).Depuis sur le Net, un nouveau mouvement est né qui prend fait et cause, pour cette nouvelle Jeanne d’Arc écologiste. Ce mouvement appelle désormais les jeunes dans le monde entier, à la grève pour sauver le climat, le 15 mars 2019.

Enfin, quelqu’un pour nous dire ce qu’il faut faire et comment le faire ! Il était temps, encore un peu, et nous étions tous foutus. A bas donc, les COP passées ou à venir, le WWF devenu has-been, les parties écologistes ringards, les René Dumont, les Dominique Voynet, les Daniel Cohn-Bendit, les Hulot, les Duflot, les François de Rugy et consorts (en un seul mot), tous et toutes des incapables à jeter avec les déchets non recyclables (poubelle grise).  

De nombreux jeunes, pleins de courage et d’abnégation l’ont rejoint dans ce combat. D’autant plus que grâce à leur égérie, ils ont maintenant une excuse imparable pour sécher les cours le vendredi : « Pourquoi devrions-nous étudier, si nous n’avons plus de futur ? »(3). Quels sont les parents ou les professeurs qui pourraient rester sourds à cet argument béton ? Il s’agit quand même de sauver la planète là ! Pas de savoir si sa progéniture aura ou pas ses diplômes, ou si elle trouvera un boulot pour subvenir à ses besoins, et éventuellement payer les retraites de ces vieux irresponsables qui ont bousillé la planète… 

Les médias se sont aussi immédiatement intéressés à ces manifestations. Enfin un peu d’air et de nouveauté dans ce paysage audiovisuel étouffé par ces vilains « GJ », pollueurs qui plus est (si c’est vrai, ils font des BBQ dont émanent des fumées polluantes sur les ronds-points un peu partout en France…). Enfin de belles images, où on peut apercevoir une petite jeune tenant une pancarte 100% écologique, faite en papier recyclé, avec comme slogan : « Visiblement vous préférez votre voiture, que vos enfants…». Eh ! Bam, dans ta face ! Ou cet autre petit gars, arborant fièrement un : « Quand c’est foutu, c’est foutu… ». On ne peut pas être plus concis, ni plus clair. Eh ! Re-bam, ça aussi, c’est dans ta face !

Parce que j’aime bien « Alice aux pays des merveilles » et parce qu’elle est forcément écologiste puisqu’elle aime les petits lapins, j’appellerai cette jeune fille Alice. Pour le garçon, ce sera Robinson, car lui aussi est forcément un écologiste dans l’âme, faute de quoi, il se serait sans aucun doute suicidé à grands coups de noix de coco, tant la solitude devait lui peser à rester tout seul sur son île.

Je sens déjà quelques vieux « réacs » se demander où je veux en venir avec Alice et Robinson. J’y viens, le but ici est d’établir un dialogue avec ces personnages. Mais vous pouvez changer les prénoms si vous voulez, voir changer de modèle de fille et de garçon, in fine cela ne changera pas grand-chose. Ça marche même avec n’importe quels D’Jeuns d’ailleurs. Essayez avec vos enfants, petits-enfants, vous ne serez pas déçu…

Ainsi, j’ai demandé à Alice et Robinson, ce que je devrais faire concrètement pour sauver la planète. Ils me répondirent vertement et sans prendre de gants : « Toi le vieux, tu ne prends plus ta bagnole de merde, tu marches à pieds ou tu fais du vélo. Ensuite, tu n’utilises plus tes appareils qui marchent à l’électricité nucléaire et enfin tu manges végane maintenant. C’est clair ? Car tu nous tues la planète avec tes conneries ! ». Devant ces recommandations, pleines de bon sens et basées sans aucun doute sur des faits scientifiques irréfutables, je n’ai pu que répondre un sonore « Okkkéééé ! », à ces deux jeunes nouveaux membres de cette ligue des justiciers venus sauver notre belle planète, à l’insu de mon plein gré…

Mais parce que je ne suis qu’un vieux schnock, j’ai pris quand même la liberté de leur demander, ce qu’ils font eux concrètement pour la planète. Devant leur regard soudain perdu dans le lointain, leur bouche grande ouverte, d’où un son monocorde faisait un « Euuuh… » interminable, je ne pus que conclure qu’ils avaient tous les deux un trou de mémoire, un peu comme dans l’ozonosphère, mais irréversible celui-là. « Allons Alice, Robinson, pour la planète vous faites quoi ? Là maintenant, demain matin, ce week-end, lors des prochaines vacances, enfin quand vous aurez le temps quoi, vous ferez quoi ? ».

Ne voulant pas les laisser en plan, alors même que leur combat pour sauver la planète débutait, je leur donnais quelques idées, car c’est important de soutenir notre belle jeunesse. « Par exemple, vous pourriez, toute une journée éteindre votre téléphone ? » Je vis alors leurs yeux s’agrandir de stupeur, mais je continuais sur ma lancée. « Vous pourriez aussi, ne plus vous connecter aux réseaux sociaux, ou ne pas regarder vos émissions culturelles : Les Anges ou LVilla des Cœurs Brisés, pendant toute une journée ». Ils me traitèrent alors de vieux réac, de facho, de raciste « anti-anges » et de plein d’autres qualificatifs que la bienséance m’empêche ici de détailler. 

Mais, mes jeunes « zéros pointés » en écologie, savez-vous qu’Internet engendre une pollution astronomique d’autant plus inquiétante qu’elle est invisible ? En 2010, on estimait que sur le géant des réseaux sociaux Facebook, circulait déjà plus 4 milliards de messages par jour. Un chiffre qui n’a cessé d’augmenter depuis. Les internautes seraient ainsi responsables de 50% des gaz à effet de serre émis par internet, qui est le troisième consommateur mondiale d’énergie (après la Chine et les États-Unis) (4). Alors les « zéros pointés », on veut sauver la planète ou pas ?

Savez-vous ce qui se cache derrière cette jeune et courageuse ado ? Non, alors renseignez-vous avant d’arrêter vos études, de mettre votre avenir en jeu et de croire que nous sommes dans un monde de bisounours. Devenez d’abord ces adultes responsables qui pourront peut-être ensuite changer les choses, sans vous faire manipuler par les grands groupes industriels, experts en greenwashing (5).

Sur ce, Alice et Robinson, sont partis fâchés. Je les ai regardés me filmer avec leur portable, puis envoyer à tous leurs contacts cette vidéo et les paroles horribles qu’un « viandard » avait osé leur dire sur leur cher Facebook et l’indécente proposition d’un jeûne médiatique complet pendant toute une journée. Plus tard les commentaires qui suivirent, firent monter dangereusement le volume des gaz à effet de serre lié à l’Internet…

Je pense donc que les vieux comme moi, vont pouvoir vivre encore un peu selon ce mode de vie qu’ils ont librement choisi. Que cette nouvelle bonne conscience planétaire va rester fidèle aux principes bien ancrés chez les écologistes de tout bord et de toutes générations confondues : « Sauvez la planète d’accord, mais vous d’abord ! »

Ouf ! J’ai eu peur, je vais pouvoir continuer à profiter de mon BBQ et déguster une bonne côte de bœuf grillée, la planète attendra bien encore un peu, non ?

  1. https://ilestencoretemps.fr/youthforclimate/
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Greta_Thunberg
  3. https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/ces-jeunes-activistes-qui-font-l-ecole-buissonniere-pour-sauver-la-planete-146901.html
  4. https://mrmondialisation.org/le-cout-ecologique-dinternet-est-astronomique/
  5. https://reporterre.net/Le-capitalisme-vert-utilise-Greta-Thunberg

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

10 thoughts to “Sauvez la planète d’accord, mais vous d’abord ! ”

  1. Le bilan carbone de cette jeune donneuse de leçons a largement dépassé le mien !!!
    Elle n’a personne dans son entourage pour la contredire dans ses théories fumeuses ? Comment se deplace-t’elke ? En vélo recyclé ?

  2. Cher colonel, je ne partage pas votre analyse, et c’est tellement rare que je vais vous dire pourquoi.
    Je comprends que les « vieux » se sentent piqués au vif lorque cette jeune génération, certes orientée par tel ou tel mouvement, prenne les rennes de son avenir en mains, à sa façon, mais surtout à défaut de solutions normalement proposées par les politiques en place. Je reste convaincu que leur vie sera marquée de façon irrémédiable par la démission des « vieux » sur des sujets trop nombreux comme l’écologie, la sécurité, la politique (la vraie), l’ humanité, tous relayés en second plan, en faveur du de la consommation, du clientélisme, de la manipulation, et de l’abandon des valeurs. Certes, l’internet, ça consomme, mais si c’est par lui que les idées font surface, alors son « bilan carbone » reste profitable. Je dis « bilan carbone » car cette expression me fait tristement sourire. Tous les emballages d’aujourd’hui sont estampillés éco-responsables, c’est à mourir de rire. Les sacs plastiques sont aujourd’hui plus épais, donc réutilisables, donc éco. Soyons rassurés par cette belle peformance, et dormons tranquille. Ces jeunes biquets auraient probablement préféré faire des cabanes dans des forêts abondantes, ornées de prairies fleuries et gavées d’insectes, plutôt que de s’interroger sur la rentabilité de leurs études versus l’âge auquel ils attraperont un cancer à coup d’additifs et de vaccins dont le plus gros effet aura été d’enrichir ces « vieux », qui ont cru bien faire, mais qui se sont trompés. A noter que je suis moi même à mi-chemin bien tassé, entre ces générations, mais je ne suis déjà pas très fier de l’héritage cédé à mes enfants, car je n’ai moi non plus rien fait.

  3. Elle me fait peur la gamine. Vous lui mettez une casquette un uniforme et des bottes, et vous lui donnez un peu de pouvoir …….

  4. Bravo! Et ce message est passé de nombreuses fois dans de multiples publications, mais sous des formes qui, quoique différentes, avaient toutes la même idée de base. On voudrait nous faire avaler que ce sont les « vieux » les gros pollueurs sans gêne. Si seulement tous ces jeunes qui profitent de ces défilés pour sécher les cours connaissaient les vraies causes de la pollution! Et autre question, qui manipule cette jeune norvégienne sortie dans les médias comme par une génération spontanée, et qui finance tout ce mouvement?

  5. Bonjour: Que c’est bien dit – vraiment, on ne peut qu’adherer à ces pensées. J’ajoute qu’au fur et à mesure de ma lecture, je pensais à l’utilisation par ces jeunes des tph – tablettes – PC et autres TV connectées mais notre caitaine ne l’a pas oublié –
    Par ailleurs, ces jeunes qui n’ont pas encore l’expérience de la vie feraient mieux d’étudier que de manifester pour refaire le monde qui, au demeurant ,n’est pas certain de beaucoup changer

Les commentaires sont clos.