Actualités, Armées, Défense, France, Politique

Service national o-bli-ga-toire : non, mais tu rigoles, Manu ?

489

Par Pierre Duriot

Le 28 juin 2018

Boulevard Voltaire

 

 

© Pierre Duriot

 

Il y en a qui se prêteront à cette obligation de bonne grâce mais, justement, ce sera ceux pour qui ce genre d’initiation à la citoyenneté ne serait pas nécessaire.

Étonnant, cette histoire de service militaire nouvelle formule. C’est pour un mois, mais fractionné. On pourra ne pas dormir sur place, éventuellement ; c’est surtout qu’on risque de ne pas avoir les structures appropriées. Il y aura des cours et des apprentissages, mais on n’a pas encore le personnel nécessaire. Bref, sous des annonces martiales, on se réserve la possibilité d’aménager, afin de ne pas froisser les susceptibilités, et des susceptibilités, il y en aura. Emmanuel, qui n’a pas d’enfant, va découvrir l’insupportable vérité : les enfants de 2018, très majoritairement, ça n’obéit pas, surtout pas à un adulte, ça ne supporte aucune contrainte et quand ça a décidé de ne pas faire quelque chose, il peut y avoir une guerre thermonucléaire, ça ne le fera pas. Pourquoi ? Parce que la seule contrainte susceptible de faire obéir est la contrainte physique et c’est interdit, ce que les gamins savent parfaitement et leurs parents aussi.

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.



@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!