Sexfriend : toutes les bonnes raisons de se lancer

Publié par Claire Sassonia, le 3 mars 2015

Au Féminin

Changeant complètement de registre, vous ne pourrez pas dire Mesdames, que le blog LC2.0 est un blog réservé aux hommes. Le Colonel 2.0 est en trompe-l’oeil. Alors ce clin d’oeil vous est destiné. Et puis, tout ceci s’inscrit dans une bonne hygiène de vie. Enfin, presque! En période de grande abstinence, vous devenez vite agressive non ? Disons nerveuse, agitée. Alors, envie de se lancer ? //RO

 

 

« Fuck buddy » pour les unes, « copain de baise » ou « sexfriend » pour les autres, quel que soit le petit nom que l’on donne à cette personne un peu particulière de son entourage, son utilité reste la même. Nous satisfaire sexuellement et ponctuellement sans avoir à investir le moindre sentiment amoureux. Mais est-ce si facile ? Mode d’emploi.

D’où ça vient ?

Si le principe – avoir à portée de main un mâle toujours prêt à rendre service et à satisfaire notre libido – ne date pas d’hier, on en parlait nettement moins librement qu’aujourd’hui et surtout on ne lui donnait pas de véritable qualificatif. Rendons donc à César ce qui lui appartient et remercions les incontournables héroïnes de Sex and the City qui n’ont pas hésité, lors d’un épisode de la deuxième saison de la série, à développer et à encourager le concept du « fuck friend » !

A quoi sert-il ?

En période de jachère sentimentale et donc bien souvent sexuelle, il existe plusieurs manières de gérer la situation.
Certaines prennent leur mal en patience en attendant de croiser le prochain crapaud qui pourrait se transformer en prince charmant, d’autres préfèrent se satisfaire de temps à autre grâce à un petit canard en caoutchouc ou tout autre sextoy vibrant ou non !

Et enfin, il y a celles qui ne veulent pas se passer d’un réel contact physique, qui ont envie et besoin d’un vrai corps à corps et qui ne renoncent pas à une étreinte fondée uniquement sur le simple plaisir. Ces dernières font alors appel au bien nommé fuck friend. A ne surtout pas confondre avec un escort boy ou un prostitué mâle. Cela n’a rien à voir.

Non seulement, ledit « sex buddy » est quelqu’un que l’on connaît bien mais surtout, il ne se fait pas rémunérer pour ses performances !

Le « fuck friend » idéal

On ne choisit pas son « sex buddy » sur catalogue et on ne le commande pas non plus sur Internet ! Il ne s’agit pas d’un jouet mais d’un être humain…
En revanche, quelques critères de sélection sont indispensables à respecter afin de ne pas se tromper sur la personne et pour un service 100% garanti.

On craque de préférence pour :
– Un homme avec lequel on a déjà eu des relations sexuelles plus que satisfaisantes.
– Il peut avoir été un ex. Mais à condition que la rupture soit 100% digérée par vous deux.
– On se sent suffisamment à l’aise avec lui pour aussi bien tenter des positions acrobatiques que pour lui dévoiler ses gambettes quelque peu velues, entre deux séances chez l’esthéticienne !
– Son corps nous inspire et nous donne envie.
– Il a le compliment facile et généreux. Il n’hésite pas à nous mettre en confiance en nous disant à quel point on est sublime. Cela fait toujours du bien au moral.
– On est amis et on se respecte. Entre les deux : pas de jugement.
– Il est plutôt dispo et répond rapidement lorsqu’on fait appel à lui. Sans poser trop de questions.
– Il est célibataire. On n’emprunte pas l’homme d’une autre…

Quelques idées pour pimenter vos soirée avec le kamasutra inspiré de Fifty Shades of Grey

Les règles d’or du sexfriend

Si vous pensez qu’on peut avoir un « Fuck friend » en toute innocence et sans se soucier des conséquences : rebroussez chemin. Rien n’est anodin dès lors qu’une relation entre deux êtres est engagée. Et même s’il ne s’agit « que » de sexe, il y a certaines règles à respecter afin de ne pas avoir mal ou faire du mal…

On ne tombe pas amoureuse ! Fastoche ? Pas forcément. A force d’entretenir des relations sexuelles avec un homme, des sentiments peuvent naître. Soyez sûre de vous et de votre cœur pour éviter que les flèches de Cupidon ne vous atteignent.

– Le lendemain d’une partie de jambes en l’air, on n’attend pas un bouquet de fleurs, un SMS love-love… Il faut se préparer à ne pas avoir de nouvelles du bonhomme pendant quelques temps.

En savoir (beaucoup) plus sur http://www.aufeminin.com

Vous pouvez me suivre au quotidien sur Facebook

2 réflexions au sujet de “Sexfriend : toutes les bonnes raisons de se lancer”

  1. Ca nous change de la politique de caniveau. Gardez-en quelques uns car s’ils sont là, c’est que ça doit servir à quelque chose 🙂 Excellente journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :