Si vous dites que l’islam est violent, vous serez puni!

Publié par Rosaly, le 6 octobre 2016

Thousand and One News


 

«Si les terroristes sont musulmans, prière de ne pas le révéler» demande la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance

Publié par Rosaly le 6 octobre 2016

L’UE poursuit sa répression contre la liberté d’expression, dès que l’islam et ses adeptes sont concernés.

Cela doit réjouir les 57 pays musulmans de l’OCI, dont le rêve est d’imposer le délit de blasphème à l’Occident ou l’interdiction de toute critique de la « religion d’amour, de tolérance et de paix » source des persécutions des non-musulmans en terre d’islam et des attentats terroristes islamistes qui ensanglantent nos pays.

Selon un rapport de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI), les discours de haine et la violence raciste au Royaume-Uni ont fortement augmenté de 2009 à mars 2016, notamment envers les sujets britanniques de confession musulmane.

Ces experts ne se sont pas posé la question de savoir quelles en étaient les raisons, ni relevé les discours de haine distillés par les imams dans certaines mosquées à l’encontre des Britanniques de souche.

Blâmant la presse, le président de l’ECRI, Christian Ahlund, a déclaré :

« Ce n’est pas un hasard si la violence raciste est en hausse au Royaume-Uni, car nous découvrons des exemples inquiétants d’intolérance et des discours de haine, non seulement dans les journaux en ligne, mais également chez les politiciens. »

Le rapport soumet 23 recommandations au gouvernement de Theresa May, relatives aux modifications du droit pénal, à la liberté de la presse, aux signalements d’activités criminelles et à la loi sur l’égalité.

Et même si ce rapport n’était en rien concerné par le vote historique du Brexit, Mr Ahlund n’a pu s’empêcher de commenter négativement la décision du Royaume-Uni de quitter l’UE. Bruxelles ne parvient pas à digérer cette claque humiliante.

Il déclara : « le référendum pour le Brexit semble avoir provoqué une nouvelle hausse du sentiment anti-étranger, et cela doit inciter les autorités britanniques à considérer les mesures préconisées dans notre rapport comme une priorité. »

Le rapport exhorte le gouvernement britannique à « donner une formation plus rigoureuse » aux journalistes.


Lire la suite sur http://miledeux.over-blog.com


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.


Source “ ‘FREE SPEECH CRACKDOWN: EU orders British press NOT to reveal when terrorists are Muslims’, by Katie Mansfield, UK Express

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.