Culture, France, Politique, Société

Sotie pour estivants et festivaliers : Jupiter, Hermès… Ciel, on a oublié Dieu !

275

Par Vida Azimi, le 06 juillet 2017

Exclusivité Le Colonel

 


J’ai pris un immense plaisir à lire ce second billet écrit par Vida Azimi pour Le Colonel. Un cours magistral. Qu’est-ce que j’ai appris! J’ai même eu recours au dictionnaire. Dès le titre d’ailleurs… Mais au final, quel ravissement. Prenez le temps de le lire, un fois, deux fois pourquoi pas. Vous verrez, c’est très rafraichissant par les temps qui courent. //RO


 

© Logo by Pierre Duriot

 


Vida Azimi, Historienne du droit, Directrice de recherche au CNRS-Centre d’études et de recherches en science administrative et politique/ Université Paris II


Sotie pour estivants et festivaliers : Jupiter, Hermès… Ciel, on a oublié Dieu !

 

Depuis l’élection à la présidence d’Emmanuel Macron, les épithètes dont est gratifié notre jeune chef de l’Etat sont autant de rappels de la mythologie antique, quand ils n’empruntent à la monarchie de l’Ancien Régime ou à la figure du sauveur incarnée par Bonaparte. Les dessinateurs de presse rivalisent dans l’iconographie «théologale». L’opposition ou ce qui en reste, faute d’arguments de fond, dénonce «la dérive monarchique» ou «pharaonique» (évocation de la fête au Louvre et à sa Pyramide). Pas un parmi les plus anciens pour remémorer que François Mitterrand, le «Sphinx», est passé de Tonton à «Dieu» en majuscule, celui dont le nom représenté par le tétragramme est ineffable chez les Juifs, Dieu trinitaire des Chrétiens, l’absolument Unique de l’islam ! Nul pour se souvenir, à un niveau moindre, des dessins de Plantu sur Edouard Balladur, sa perruque et sa chaise à porteur ! Personne pour dire que la Révolution française s’est jouée en habit antique : que de Caïus, Gracchus et autres Mucius Scaevola ont oeuvré en bien ou en mal pour la nation rassemblée.


L’expression «monarchie républicaine» pour définir la Ve République m’a toujours fait sourire. Je n’ai jamais rencontré ni même croisé un président de la République française mais j’eus le privilège de voir de près le général de Gaulle… dans un carrosse impérial…à Téhéran. J’étais alors petite, scolarisée dans un cours privé francophone et on nous avait emmenés mes camarades et moi, munis de drapeaux iraniens et français, sur le passage du cortège pour lancer des «vive la France» et des «vive l’Iran». Le télescopage entre l’image gravée dans la mémoire d’une enfant et la définition de notre régime politique m’a toujours semblé savoureux, comme si d’instinct j’avais saisi le sens de notre République. Alors pourquoi tant de mômeries railleuses, dictées par Momos (Esprit de la critique cinglante) pour parler d’Emmanuel Macron ? Certes, il est chéri par Tyché (déesse de la chance), il est fils de Hébé-Juventas (déesse de la jeunesse). Lui Jupiter-Zeus (-au prénom déjà prédestiné, Emmanuel signifiant «Dieu avec lui»), Bruno Le Maire auto-proclamé Hermès, messager des dieux (incidemment dieu des voleurs), Edouard Philippe en demi-dieu Hercule, chargé des chantiers du nouveau mandat, protégé, le malheureux, par Aporé (esprit de la difficulté et de l’impuissance) etc. «Bande de dieux», titre notre Palmipède préféré qui en remet une couche avec Thomas Pesquet, dieu du Ciel, Uranus (Le Canard enchaîné, mercredi 5 juillet 2017). Le gouvernement est constitué de Pan-Faunus (dieu de la Nature) en la personne du ministre d’Etat Monsieur Nicolas Hulot, de Thémis-Justitia (déesse de la Justice) habitée par Nomos (Esprit de la Loi) Madame la garde des Sceaux, d’Eunomie (déesse de l’ordre et de la conduite respectueuse de la loi) personnalisée par Monsieur Gérard Collomb, de Mars-Arès Madame Florence Parly. La liste des dieux de l’Olympe est longue et féconde même si Monsieur le secrétaire d’Etat au numérique aura du mal à y trouver son compte… Face au président et à son gouvernement, nous avons une droite animée par les Amphilogues (Esprits des conflits, du débat et des disputes) ; les «constructifs» adonnés à Caerus (esprit d’opportunité) et adeptes de Hédylogue (dieu de la flatterie) ; les Erinyries ou Furies (déesses de la vengeance) que sont les «insoumis». Naturellement sur l’Olympe, au royaume des dieux, Phemé (Esprit de la rumeur et des ragots) prospère, Pothos (dieu de l’envie) fait rage. Les faveurs sont éphémères pour ceux qui se targuaient d’Alèthelia (Esprit de la vérité, de l’honnêteté et de sincérité) tel le président du module-Modem et qui ont été écartés pour leur allégeance de fait à Kakia (Esprit du vice et de la mauvaise morale). Quant à nous citoyens lambda, nous tenons de Cyamites, demi-dieu des Haricots !!! Toujours mieux que des prunes… Plutôt que de nous fâcher, prenons le parti de Gélos (Esprit du rire) ! Les personnages-dieux sont en place, la comédie peut commencer, mais la pièce reste à écrire, à l’épreuve des faits et des actes.


Les habits neufs de notre Buddha vivant nous changent tant du gugusse (pour rimer avec Fabius de la Rome antique) cunctator, «le temporisateur», ou «l’indécis» surnommé aussi ovicula (la petite brebis) que nous avons connu comme ex-président ! Franchement, ça fait du bien ! Je peux l’affirmer d’autant plus que je n’ai point voté pour lui, ni marché avec lui et je demeure à l’arrêt, en retrait pour mieux l’observer. J’ai écouté le discours de Versailles avec une attention sans relâche ni préjugé et je ne saisis pas les commentaires qui ont suivi. Peut-être plus « grandiloquent qu’éloquent », comme l’écrit le Canard, mais ni creux ni nébuleux. Le souffle y était et la tonalité était «gaullienne». J’ai retenu des mots et des expressions dont notre président n’avaient guère abusé dans la campagne électorale : « patrie », « souveraineté nationale », « culture française », « l’esprit des Lumières » sont revenus sur le mode récurrent. J’avoue avec sincérité que cela m’a comblée. « En même temps », je reste sur ma position de spectatrice engagée…

 


 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

By Pierre Duriot

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!