Superbe analyse sur la violence de l’islam et ses raisons, à ne pas manquer

Le 11 juin 2016, par 

Résistance Républicaine


Nous avons le choix de stopper la migration islamique, ou elle inondera nos sociétés et les détruira.


 

Pourquoi l’islam est violent

 7  juin 2016 par Daniel Greenfield : « La civilisation islamique est instable et insoutenable ». Daniel Greenfield, journaliste à New York écrit principalement sur l’islam radical.

http://www.frontpagemag.com/fpm/263118/why-islam-violent-daniel-greenfield

La violence islamique est pratiquement impossible à ignorer. Mais pourquoi cette violence ? La réponse facile est de citer les versets coraniques appelant à la conquête et à la soumission des non-musulmans. Cela couvre certainement la base théologique pour expliquer la violence islamique, mais cela n’explique pas pourquoi les musulmans continuent à la pratiquer, même les uns contre les autres. La violence est devenue la forme qui définit l’exception islamique.

Les optimistes parlent de réformer l’islam ; il est à craindre que d’éventuelles réformes prendraient des milliers d’années avant d’intervenir.

L’islam est une idéologie. Sa violence est une stratégie. Cette stratégie répond aux besoins de Mohamet. Mohamet a choisi d’employer la force pour répandre son idéologie. Il avait besoin de recruter des combattants et ainsi pouvait prêcher l’infériorité des non-musulmans, l’obligation pour les musulmans de conquérir les non-musulmans et le droit pour ses combattants de saisir les biens et les femmes des non-musulmans comme motivation de se joindre à son combat. Il leur a même promis que s’ils mouraient au cours d’une bataille, ils recevraient butin et femmes au paradis.

La stratégie était barbare, mais particulièrement efficace. Mohamet avait créé une nouvelle super-tribu dans une société tribale. La tribu de l’islam avait unifié différents groupes dans une mission de conquête. La religion islamique permettait aux divers clans de devenir plus efficaces et ambitieux que leurs victimes. Dans un temps extrêmement court et surprenant, la chaîne des conquêtes faites par l’islam en a fait une religion mondiale. Les conquérants islamiques les plus efficaces pouvaient, non seulement revendiquer des vastes territoires, transformant des civilisations en fiefs, mais en outre préparer leurs fils et petits-fils à continuer la chaîne des conquêtes.

L’islam a rendu les tactiques normales de la guerre tribale beaucoup plus efficaces. Son alliance était plus difficile à fragmenter et ses combattants n’avaient pas peur de la mort. Mais en même temps, l’islam restait fondamentalement tribal. Il rendait le brigandage tribal plus efficace, sans en changer la civilisation. Il a codifié le soupçon tribal des étrangers et des femmes en une doctrine religieuse. Cela pousse encore aujourd’hui la violence islamique contre les non-musulmans et les femmes.

Et pourtant l’islam aurait pu être réformé. Tout ce qu’il devait faire était de choisir une différente stratégie de civilisation.

Le choc actuel de civilisations est entre les sociétés coopérantes et les sociétés tribales hierarchisées. Les pays occidentaux sont des sociétés coopérantes. Elles réussissent en réunissant une grande diversité de personnes dans des organisations qui coopèrent. Ces organisations négocient et échangent un peu de tout, des marchandises aux défenses mutuelles. Des versions primitives de telles organisations existaient à l’époque de Mohamet. Elles ont également existé au sein de sociétés islamiques, mais ont été inhibées par l’instabilité tribale des civilisations islamiques. Les sociétés coopérantes priment la conscience interne sur la posture externe. La religion est une question de morale personnelle, plutôt qu’une conquête collective. Les ressources économiques sont développées par la récolte de nouvelles idées et techniques afin d’offrir des avantages plus importants à la société.

Les sociétés tribales islamiques sont gouvernées par des groupes familiaux étendus et autres hiérarchies qui, comme l’islam, s’acquittent d’un rôle similaire. Alors que de telles sociétés peuvent être stables localement, quoique arriérées, assurer leur expansion est difficile parce que leur seul façon de s’unir se fait par le biais de conflits avec des étrangers. Sans conflit externe avec les non-musulmans, les sociétés tribales dégénèrent en conflits internes entre tribus. C’est ce qui s’est produit en Iraq et en Syrie, sans parler du Yémen et de la Lybie. La plupart des pays musulmans sont en équilibre délicat sur le bord d’un précipice ; ils peuvent très facilement basculer dans d’horribles violences entre des groupes différents si leur fragile ordre interne se brise et qu’il n’existe pas d’ennemi extérieur.

L’expansion musulmane n’a pas pu être soutenue alors que le déploiement externe de la conquête limitait l’accès des armées musulmanes aux victimes non-musulmanes. L’unité islamique n’a survécu à Mahomet que bien peu de temps. La stabilité venait de sociétés féodales qui étaient lentes, arriérées et pesantes, mais empêchaient les conflits.

En fin de compte, la seule société musulmane stable est l’état esclavagiste. Les dictatures modernes, qui s’efforcent d’imiter les pays civilisés en formant des élites professionnelles de docteurs, ingénieurs, avocats et généraux, sont éventuellement détruites par ces mêmes élites. Ce sont les royaumes véritablement arriérés qui dépendent de la richesse du pétrole et du travail d’esclaves qui résistent le mieux aux changements et qui maintiennent leurs privilèges dominants.

Et c’est là où nous en arrivons à la crise fondamentale de la violence islamique.


Lire la suite sur http://resistancerepublicaine.eu

 


 

Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n’obtiendront, ni ne méritent, ni l’une ni l’autre » Benjamin Franklin

 


 

2 réflexions au sujet de “Superbe analyse sur la violence de l’islam et ses raisons, à ne pas manquer”

  1. Très bon article qui pourrait cependant convenir à d’autres …….religions ou idéologies .
    il suffit pour cela de changer l’expression islam .

    Des fanatiques fascistes » DAESCH » il y en a eu partout et pas seulement parmi ces C…ds islamistes.

    Sans parler de la  » Grande Répression  » dans la fin des années 200 après J.C jusqu’au début des années 400
    Ce dont vous n’entendrez jamais parler dans vos livres d’histoire . Car il s’agissait de l’extermination des chrétien ‘et pas seulement par des musulmans )

    Nous pourrions parler des :

    DAESCHS idéologiques fanatiques de la « révolution Française  » avec les ;

    BAINS de la REPUBLIQUE ( il s’agissait sur la Loire de remplir les cales de barges avec des catholiques et de couler ces barques au fil de l’eau .

    Les FOURS DE LA REPUBLIQUE : qui ne sont ni plus ni moins que les ancêtres des fours crématoires nazis ( il s’agissait là d’enfermer les bons cathos – hommes, femmes et enfants, ainsi que les curés et bonnes sœurs dans les églises Y mettre le feu après avoir. ôté quelques tuiles des toits, faire quelques trous au bas des portes pour effectuer un bon tirage .

    Ne pas oublier que les bons dirigeants DAESCH REPUBLICAINS de l’époque , à savoir : DANTON , ROBESPIERRE , le bon docteur GUILLOTIN ( l’ inventeur de l’appareil à égorger – la guillotine ) faisaient parti du GRAND ORIENT de FRANCE .
    Cette période qui a amené à la destruction de nombreux édifices religieux ou oeuvres d’art , comme à Palmyre actuellement .

    Nous pouvons passer aussi en TURQUIE :
    Où le GRAND ORIENT DE FRANCE qui : (, boulevard Saint- Germain ou rue Cadet – dans notre bonne capitale Française ) a formé ou plutôt formaté les « jeunes turcs ». .

    Jeunes Turcs qui une fois entrés dans leur pays , ont commis le génocide des ARMENIENS avec la complicité des KURDES qui aujourd’hui et actuellement combattent aux côtés d’AL NOSTRA et détruisent en pasant quelques villages des chrétiens d’orient .

    Nous pouvons aussi aller faire un tour du côté de la HONGRIE

    Sous la dictature sanglante de BELA KUHN et la complicité des F .M . ( trois points ) du G.O. HONGROIS dont les trois quats étaient juifs et dont le CRIF par tous les moyens essaie d’enfouir cette histoire au plus profond des oubliettes . Essyez donc de trouver le livre qui porte le titre  » le livre interdit » ; et qui est Interdit en France par le CRIF.

    Nous pouvons aussi aller faire un tour dans l ‘ESPAGNE des DAESCHS REPUBLICAINS ESPAGNOLS :
    Qui brulaient les églises après avoir cloué des bébés vivants sur les portes , violaient les bonnes sœurs, jetaient les curés vivants dans le feu .
    Sans oublier leurs exploits en ARAGON , celui d’enfermer des centaine de curés et bonnes sœurs dans un espace clos par des barbelés , les asperger d »essence et y mettre le feu ( cela nous vous rappelle -t-il pas l’histoire malheureuse de ce pilote jordanien ??? ). .

    Ensuite il y a eu cet enc…é de salopard d’HITLER , mais on vous cache aussi les régouissances d’un dénommé SALOMON MOREL.

    Je pourrai continuer encore par de multiples exemples de fanatisme ideologique .

    Il n’y a pas que ces connards de fumiers islamistes qui se permettent des exactions .
    Seulement cela on ne vous l’apprends pas dans les écoles de l’idéologie , de la pensée unique et de la bien pensance .

  2. En effet, très belle synthèse. La seule chose qu’on pourrait rajouter ce sont qu’il existe des raisons raciales/biologiques à cette organisation tribale, cf notamment (mais pas que) la « Parasite Stress Theory » qui explique qu’en raison des maladies plus nombreuses dans les climats chauds, la biologie humaine et l’organisation sociale se sont adaptées pour une organisation clanique plus résiliente face aux maladies (on se méfie plus de l’étranger, potentiellement porteur de maladies, donc la tribu est le noyaux social principal).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :