La défense déjà malmenée dans la présidentielle (actualisé 1)

Par Jean-Marc Tanguy – Le 11 janvier 2022

« D’autres militaires, d’active ou du 2S sont d’ores et déjà inscrits, voire très actifs dans les différentes écuries. Ils semblent nombreux chez Zemmour, attirés par un discours séductif. Mais pour l’instant relativement vide de propositions dans la défense. » //JMT J’en entends même qui disent « ils nous emmerdent ces militaires ». Si, si… je vous l’assure. //RO

C’est sans doute la réforme que la minarm aurait dû mettre sur le haut de la pile. Hier, le minarm reconnaissait que le statut des 2S (ou de la campagne présidentielle?) avait ses « zones grises » et qu’il faudrait se pencher sur le sujet. Qui s’en chargera  ? Un vieux serpent de mer, comme la réforme de la chaîne communication des armées. Trop tard pour s’y mettre, aussi près de la présidentielle !

Car ce n’est pourtant pas la première fois pourtant que les problèmes se posent. De l’obligation de neutralité des 2S, des consignes de neutralité et de discrétion des candidats à la présidentielle lors de leurs visites dans les unités militaires. Mais cette fois, le minarm, et le président lui-même sont bien ennuyés par ces acteurs bien turbulents, qui ne suivent pas les consignes données et les règles.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :