Afghanistan : « Nous assistons à une déroute de l’Occident et de l’Otan »

Qui mieux que Bernard Bajolet peut parler de l’Afghanistan ? Excellent diplomate et excellent patron de la DGSE – Direction générale de la Sécurité extérieure. //RO

Ce dimanche 15 août, les talibans ont mis la main sur le dernier bastion du territoire sol afghan, la capitale, Kaboul, après une offensive éclair qui aura duré dix jours et les aura vus s’emparer de Kandahar, la deuxième ville du pays, à peine deux jours plus tôt. Bernard Bajolet a été ambassadeur de France à Kaboul de février 2011 à avril 2013, puis a pris la tête de la tête de la DGSE [Direction générale de la Sécurité extérieure], les services secrets français, de 2013 à 2017. Pour Marianne, il dresse un bilan amer et sans appel de vingt années de présence occidentale dans le pays et estime que ce retrait permet notamment à d’autres puissances – Chine et Russie en tête – de placer leurs pions dans la région.

Lire la suite

Le Drian espère un gouvernement taliban « inclusif » et se fait traiter de « naïf »

La vieillesse est réellement un naufrage. Mieux vaut quitter la scène la tête haute que la queue entre les jambes.//RO

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est critiqué et accusé de « naïveté » mercredi par des responsables politiques, de l’extrême droite à la gauche, pour avoir dit espérer voir les talibans former « un gouvernement inclusif ».

« Ce n’est pas la même génération » que ceux qui ont contrôlé l’Afghanistanentre 1996 et 2001, avait fait valoir M. Le Drian mardi soir sur franceinfo, « ils ont annoncé qu’ils respecteraient les droits acquis au cours des 20 dernières années en Afghanistan ».

Lire la suite

Signature d’un accord historique entre les Etats-Unis et les talibans après 18 ans de guerre

Publié le 29 février 2020 in Le Monde

Pour ceux qui auraient oublié ou zappé cet « accord historique ». Tout ou presque était programmé. Alors pourquoi un tel chaos sur place ? Auraient-ils tout prévu sauf l’imprévu ? Il reste de nombreuses inconnues à cette débâcle politique et militaire américaine. //RO

Les Etats-Unis et les talibans ont signé, samedi 29 février à Doha, au Qatar, un accord historique qui doit permettre le retrait sous quatorze mois des troupes américaines d’Afghanistan après dix-huit ans de présence — la plus longue guerre des Etats-Unis — et l’ouverture de négociations de paix avec le gouvernement afghan. Il a été signé après une semaine de « réduction de violence » en Afghanistan, préalable à la signature de l’accord.

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, avait confirmé samedi, peu avant la signature de l’accord, un retrait graduel et immédiat des troupes américaines. Mais les Etats-Unis « n’hésiteront pas à annuler l’accord » si les talibans l’enfreignent, a affirmé à Doha Mark Esper, le secrétaire à la défense américain. 

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :