« La France face aux périls »

lettre ASAF du 15 septembre 2020

Personne ne semble tirer les leçons de l’Histoire. Nous en sommes quasiment restés à « la bite et le couteau ». Sortie de son bouclier nucléaire, que vaut notre défense aujourd’hui ? //RO

Les leçons de l’Histoire

En cet été 2020, comment ne pas penser à celui brûlant de 1940, au cours duquel, durant 6 semaines s’affrontèrent soldats français et allemands dans des combats souvent héroïques et meurtriers. Ceux-ci prirent fin le 22 juin à la signature de l’armistice. Ainsi, en moins de 2 mois, la France dépecée en 5 zones aux statuts divers – annexée, occupées, rattachée, interdite – disparaissait de la carte du monde… Seul un lambeau de son territoire portait le nom de zone libre mais demeurait en fait sous contrôle nazi.

Il faudra 5 années de souffrances, de combats ininterrompus et de sacrifices quotidiens (600 000 morts, dont 100 000 soldats en 1940) pour que la France se redresse et se forge, avec l’appui de ses alliés, une nouvelle et puissante armée qui lui permette de retrouver la liberté et la dignité par le chemin de la victoire.

En deux décennies, la France auréolée de gloire par sa victoire de 1918, en était réduite à la servitude après l’effondrement de 1940. Son armée, en 1918 la plus puissante et la plus moderne du monde équipée de 2 000 chars et 4 000 avions, avait été réduite à l’armée croupion de l’Armistice. Cette période durant laquelle notre pays fut submergé et faillit disparaître hante encore les Français qui croient en la France.

Lire la suite

VIDEO. Covid-19 : Florence Parly reconnaît avoir affirmé à tort que des militaires rapatriant les Français de Wuhan avaient été testés

Ces militaires de la base de Creil (Oise) avaient fait l’objet d’un suivi médical, en février, mais pas d’un test, la politique à l’époque étant de ne tester que les personnes symptomatiques, a expliqué la ministre des Armées.

Faire appel à l’armée comme solution à tout est soit de la démagogique soit une preuve d’ignorance

Par Philippe Carhon le 3 septembre 2020

Quel homme ou femme politique n’a pas fait appel à l’armée dans les médias afin de régler tel ou tel problème éducatif ou sécuritaire, croyant ainsi proposer une solution miracle ? La liste serait longue. Les auteurs viennent de tous les bords politiques, parfois même de candidats à la présidence de la république, fonction pourtant suprême de chef des armées. Soit ils sont démagogues (très probable), soit ils sont ignorants…

Sont-ils donc au courant de la réalité ? L’armée de terre est désormais aussi volumineuse que la gendarmerie nationale (environ 100 000) ! Les cadres des armées ont déjà de nombreux jeunes engagés à commander et exercent un métier concret qui se traduit par des engagements opérationnels. Il n’existe plus aucune infrastructure pour accueillir une classe d’âge de 800 000 jeunes : toutes les anciennes casernes ont été vendues, souvent pour 1€ symbolique, et ont enrichi des promoteurs immobiliers…

Dans un entretien accordé au Figaro, Michel Goya, spécialiste des sujets militaires et ancien colonel, développe son argumentation, que devraient lire tous ces démagogues incultes. Extraits :

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :