TRIBUNE DES GÉNÉRAUX : Le devoir de réserve n’est pas celui de se taire

Le général Jean-Yves LAUZIER a raison. J’ai quitté « la Grande Muette » après 43 ans de service durant lesquels j’ai scrupuleusement respecté mon devoir de réserve à l’extérieur de celle-ci. Je suis passé du devoir de réserve au devoir d’informer dès cet instant. Cela fait 8 ans que désormais j’informe et que parfois j’alerte sur l’état de la Nation (et du monde en général) via mes vecteurs de communication et plus particulièrement par l’intermédiaire de mon blog lecolonel.net et sous identité réelle, sans m’être pour autant attiré pareilles volées de bois vert. Et pourtant j’en ai étrillé des hommes et femmes politiques français. De Sarkozy à Macron en passant par l’inénarrable Hollande. J’ai craint, à de nombreuses reprises et mon épouse encore plus que moi que la police ou la maréchaussée vienne me cueillir de bon matin à mon domicile pour une garde-à-vue suivie au pire, d’un embastillement, au moins pire d’un procès ruineux destiné à m’assécher financièrement. Rien de tout cela est arrivé. Et ce blog a été classé 25ème « parmi les 100 blogs politiques les plus influents de France ». Il est lu jusqu’à la Présidence de la République comme en témoignent les relevés de mon compte LinkedIn. Je n’invente rien. Le compteur du blog affiche +- 100k visiteurs uniques par jour. Les archives du blog sont gratuites et ouvertes à tous. Il est lu dans 195 pays. Les Français ont le droit de savoir. J’ai le devoir de les informer. Alors oui… le devoir de réserve n’est pas celui de se taire. Et si on cessait d’emmerder les militaires qui ne sont pas que chair à canons. //RO

Pour le général Jean-Yves LAUZIER, ancien commandant des écoles de l’armée de Terre, plutôt que de critiquer les généraux signataires de la tribune publiée il y a 10 jours, la classe politique gagnerait à les écouter.

« A la suite d’une tribune parue dans l’hebdomadaire Valeurs Actuellessignée par plusieurs officiers généraux en deuxième section et officiers à la retraite, le ministre des armées, Madame Parly, a déclaré lundi 26 avril que cela constituait « une faute politique, les militaires n’étant pas des militants politiques » et que « les militaires à la retraite ont un devoir de réserve strict ». Au-delà du manque de cohérence du propos qui dénonce une faute politique chez des personnes à qui on nie toute légitimité politique, ce jugement montre aussi une méconnaissance réelle de ce qu’est le devoir de réserve chez les militaires. Et cela peut surprendre de la part du ministre chargé des armées.

Lire la suite

« On n’est pas l’armée birmane ! » : dans les régiments, les « tribunes de militaires » laissent de marbre

Que pensent les militaires de « l’appel au sursaut » et de la nouvelle tribune des « militaires d’active » publiée dans Valeurs Actuelles ? D’après Quentin, ses hommes ont autre chose à faire. Et surtout, ça ne les intéresse pas. Il est chef de section, lieutenant dans un régiment d’infanterie. Il termine une mission, et va reprendre l’entraînement avant de repartir pour une autre : « Les militaires du rang sont à l’image de cette génération. Cette histoire de tribune des généraux, et cette deuxième rédigée par des militaires d’active, ça ne leur en tape pas une pour secouer l’autre », lâche-t-il dans un soupir, « ils sont sur Tik-Tok, sur les réseaux sociaux, la politique ne les intéresse pas. » De droite, de gauche ? Il ne sait même pas : « Je ne parle pas de politique avec eux. J’ai des mecs de partout, c’est très mélangé. Du recrutement local, des gars des îles, de cités, certains qui ont juste leur bac, ou même pas, certains des BTS. » Surtout, Quentin pense que beaucoup d’entre eux ne votent pas.

Lire la suite

Tribune de militaires : le général Lecointre demande la démission des signataires

Une société apaisée, c’est ce qui manque le plus à la France et, partant, à l’Institution militaire qui ne peut être durablement divisée suite à ces différents écrits. « Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise ». //RO


Le ton est moins strict qu’après la première tribune, avec une invitation « au bon sens ». Le chef d’état-major des armées françaises a invité mardi dans un courrier les signataires anonymes de la deuxième tribune de militaires à quitter l’uniforme pour défendre librement leurs opinions tout en respectant la neutralité de l’armée. « Le plus raisonnable est certainement de quitter l’institution pour pouvoir rendre publiques, en toute liberté, ses idées et ses convictions », écrit le général François Lecointre dans une lettre envoyée à tous les soldats, au ton délibérément apaisé et dépourvu de la moindre menace de sanctions.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :