Armement, logistique, cyberdéfense… Ce que la guerre en Ukraine nous apprend sur l’armée française

Miren Garaicoechea – franceinfo – France Télévisions – Publié le 24/05/2022 06:58

« La France doit se préparer à tous les scénarios. » La France n’est donc pas prête. Comment en est-on arrivé là ? Cette analyse ne le dit pas. Une chose est certaine : fournir des milliards d’armements à l’Ukraine c’est entretenir la guerre. Pas rechercher la paix. //RO

A 1 300 km de l’Hexagone, les combats font rage. L’attaque russe contre l’Ukraine, lancée en février, a provoqué un électrochoc au sein de l’Otan. Depuis trois mois, les alliés occidentaux de Volodymyr Zelensky, dont la France, fournissent armes et équipements en nombre à Kiev. Aucun n’envoie cependant de troupes sur le terrain, de peur que le conflit ne devienne frontal avec Vladimir Poutine.

>> Guerre en Ukraine : suivez la situation en direct

Si la France entrait directement dans une guerre « à haute intensité », elle pourrait compter sur le soutien de ses alliés militaires et, en dernier recours, sur la dissuasion nucléaire. Sans être « la plus probable », cette hypothèse extrême « ne peut plus être exclue », prévenait un rapport de l’Assemblée nationale sur la préparation à la haute intensité publié une semaine avant l’invasion russe de Ukraine. La France doit se préparer à tous les scénarios. C’est ce que s’accordent à dire les experts interrogés par franceinfo. Ces spécialistes de la défense ont décortiqué ce que le conflit en Ukraine nous apprend de nos armées.

Lire la suite

Des armes françaises sont bien utilisées au Yémen, selon une note « Confidentiel Défense »

Cellule investigation de Radio France – Benoît Collombat – Le 15 avril 2019

L’enquête de Disclose est publiée sur le site Made in France. Disclose est un média d’investigation à but non lucratif dont la cellule investigation de Radio France est partenaire.

© Pierre Duriot

« Je n’ai pas connaissance du fait que des armes [françaises] soient utilisées directement au Yémen », affirmait la ministre des Armées, Florence Parly le 20 janvier 2019, sur France Inter. Et pourtant : elles sont présentes sur terre, sur mer et dans les airs, si l’on en croit un rapport de 15 pages classé « confidentiel Défense » de la Direction du renseignement militaire (DRM), daté du 25 septembre 2018, révélé par Disclose en partenariat avec la cellule investigation de Radio France.

Ce document précise que des armes françaises vendues à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, sont bien utilisées dans la guerre que mènent les deux pays au Yémen, contre les rebelles houthis, une minorité chiite soutenue par l’Iran.

Chars Leclerc, obus flèche, Mirage 2000-9, radar Cobra, blindés Aravis, hélicoptères Cougar et Dauphin, frégates de classe Makkah, corvette lance-missiles de classe Baynunah ou canons Caesar : dans cette note, le renseignement militaire français établit une liste détaillée de l’armement fourni aux Saoudiens et aux Émiriens qui serait impliqué dans le conflit.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :