Attentats du 13 novembre : la lettre au vitriol des membres du GIGN à leur chef

Texte par FRANCE 24, avec AFP Le 13 juillet 2016 Il est des circonstances où l’anonymat est méprisable. Ce courrier est non seulement méprisable mais aussi, comme l’a indiqué le général Denis Favier « condamnable tout comme leurs auteurs ». Et d’ailleurs combien sont-ils réellement. Sont-ils représentatifs de « l’Institution » ? Je pose la question. « Lorsqu’on veut tuer … Lire la suite

Les failles du renseignement français, ou le syndrome Shadok

Le 9 décembre 2015, The Conversation       Le refus de tirer les conséquences des attentats du 13 novembre, sous couvert de la nécessaire union nationale, est mis à mal par les révélations de plus en plus nombreuses qui s’accumulent dans la presse ou par les commentaires acerbes des commentateurs et autres « anciens des services », … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :