Au chevet de Beyrouth, que peut la France pour le Liban ?

Le voyage d’Emmanuel Macron au Liban reste un geste politique habile en soi. Son immédiateté en fait la première visite d’un dirigeant étranger après la catastrophe du 4 août, ce qui est symboliquement fort.

Beyrouth 23 Octobre 1983, 6 heures 30 du matin : Le poste DRAKKAR 58 Parachutistes périssent dans une puissante explosion.

Par Francis  Guiraudou Le 23 octobre 2017 Le Colonel     Un grand merci à Francis Guiraudou pour ce texte en exclusivité pour Le Colonel. //RO     © Pierre Duriot     Dimanche 23 Octobre 1983 Dimanche 23 Octobre 1983, 6 heures 30 du matin Beyrouth 23 Octobre 1983, 6 heures 30 du matin :Continue reading « Beyrouth 23 Octobre 1983, 6 heures 30 du matin : Le poste DRAKKAR 58 Parachutistes périssent dans une puissante explosion. »

Daniel Tamagni, survivant du Drakkar : « Le 11-Septembre, les blessures du Liban se sont réveillées dans ma tête »

Par Benoît Hopquin, le 23.10.2015 M le magazine du Monde du 20.09.2013  Un article de 2013 à partager, pour ne pas oublier ceux qui ont perdu la vie, ainsi que les martyrs, au service de la nation. //RO     Handicapé à 90 % par l’attentat meurtrier du 23 octobre 1983 à Beyrouth, qui a coûté la vieContinue reading « Daniel Tamagni, survivant du Drakkar : « Le 11-Septembre, les blessures du Liban se sont réveillées dans ma tête » »