Céline Pina: «En faisant du prosélytisme religieux, l’Europe piétine ce qui fonde son identité»

Fort heureusement, « La France n’a pas été dupe de cette dérive prosélyte, qui s’en prend à l’égalité des femmes, en prétendant défendre la liberté. Elle a réagi par la voix de Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de l’engagement : «Cette vidéo m’a profondément choquée (…) C’est absolument l’opposé de nos valeurs, des valeurs que la France défend». » 

«La beauté est dans la diversité, comme la liberté est dans le hijab», voilà dans quels termes l’Europe a choisi de promouvoir le port du voile. Si elle a depuis été retirée, cette campagne, financée par l’Union européenne et diffusée par le Conseil de l’Europe au nom de la «célébration de la diversité et du respect du foulard islamique» pose un problème politique majeur : elle piétine les fondamentaux qui constituent les piliers de la culture européenne.

On est en effet ici bien loin des valeurs d’égalité et d’émancipation censées être aux sources de l’Union européenne. Celle-ci n’est pas simplement censée regrouper des pays dont les intérêts commerciaux et industriels seraient convergents, elle ne se résume pas à un simple marché commun, mais elle puise sa légitimité dans l’idée qu’elle s’appuie sur la reconnaissance des liens civilisationnels qui font de l’Europe une entité définie par le partage de principes et d’idéaux communs. En faisant du prosélytisme religieux, le tout sous l’influence d’associations islamistes liées aux Frères musulmans, une secte obscurantiste qui fut proche des nazis, l’Europe piétine ce qu’elle est censée défendre. Pire même elle le fait en inversant toutes ses valeurs. Ainsi elle valorise un signe religieux en faisant semblant de ne pas connaître sa signification, alors que celui-ci prône l’infériorisation de la femme, lui refuse l’égalité en droit et fait de son corps et de ses cheveux, un marqueur d’indécence. Elle pousse même le déni jusqu’à présenter ce refus d’accorder l’égalité en droit aux femmes au nom de leur impureté, comme la définition même de la liberté.

Lire la suite

«Nique la France» : peut-on être député d’une nation que l’on déteste?

  Par Céline Pina, le 22/06/2017 Le Figaro   © Logo by Pierre Duriot     « Dire cela n’est pas appartenir à la fachosphère ni déclencher un dangereux hallali, c’est un devoir citoyen que d’interpeller les élus sur leurs prises de position quand elles peuvent interroger sur leur capacité à nous représenter et à nous protéger. » … Lire la suite

Céline Pina : Ce que révèle l’inquiétante soirée électorale à Évry

  Par Céline Pina, le 20/06/2017 Le Figaro     Je valide bien évidemment l’ensemble des propos de Céline Pina. Une défaite de Manuel Valls eut été pour moi une immense satisfaction mais force est de constater que face à cette concurrente « venue d’ailleurs » politiquement parlant et à l’image véhiculée par le chef de file de … Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :