Réseaux sociaux : tout est bien verrouillé…

Par Isabelle Surply – Le 09 janvier 2021

En ce qui me concerne, je dirais plutôt « Inquiétant. Très inquiétant ». Le « no limit » de notre liberté d’expression vient d’en prendre un sacré coup. À vous de voir. À vous d’agir. À vous de réagir. Je fais pour ma part ce que je peux et, à l’impossible nul n’est tenu. //RO

Illustration Boulevard Voltaire

Deux mondes viennent de rentrer en collision. La crise sanitaire mondiale, nous obligeant à plus “conf’call”, plus de “restez chez vous”, plus de “conférence numérique”, plus de “Pornhub” et de “Click’n Collect”… Et la crise numérique, nous obligeant à nous plier à une pensée unique, celle des propriétaires des réseaux sociaux. Une poignée d’entrepreneurs, qui font la pluie et le beau temps sur l’opinion mondiale, décident, en appuyant sur un seul bouton, que le président actuel de la plus grande puissance mondiale n’a plus le droit de s’exprimer sur leurs plateformes. Une poignée de gars vient de vous dire que votre dernier rempart pour survivre à la crise sanitaire vient de disparaître. Après la censure de Trump sur Twitter, Facebook, Insta et consorts, nous apprenons “par voie de presse sur nos supports numériques” que WhatsApp va changer ses conditions générales et que le RS “Parler” a été totalement suspendu de tout le Net. Le continent numérique entier est verrouillé. C’est fini. Et les continents géographiques sont paralysés, figés par le Coronavirus. Le temps vient de s’arrêter.

Lire la suite

Comment le ministre Blanquer peut-il encore mentir sur la situation sanitaire dans les écoles ?

Ils n’ont peur de rien. Ils mentent en permanence. Et surtout ils osent tout. //RO

JM Blanquer a fait sa rentrée médiatique cette semaine, sur la même ligne que celle tenue avant les vacances de Noël : les chiffres du Covid-19 à l’école sont bas, grâce à un protocole sanitaire renforcé. Des informations erronées, infirmées avant les vacances par plusieurs médias, mais cela n’empêche pas le ministre d’en faire la base de sa communication, à l’appui de la politique gouvernementale.

Lire la suite

Les drôles de guerres du petit président par Régis Ollivier

En France, on a beaucoup de guerres mais peu de moyens. De fait on est toujours en guerre contre quelque chose, ou contre quelqu’un. La guerre contre le chômage, celles contre la pollution, contre le terrorisme, les fausses nouvelles, la haine, le racisme… la liste n’est pas exhaustive mais elle serait incomplète si je ne parlais pas de la guerre contre le virus dit normal, le coronavirus, le covid-19 et maintenant le variant anglais pour éviter de dire le mutant. Je note d’ailleurs que pour ne pas dire le « variant français », alors que le virus est désormais bien implanté chez nous, nos autorités sanitaires, les ministres et les médias « suceurs à la botte », et j’interdit quiconque de transformer « botte » en « bite »… donc tous ces gens continuent d’utiliser l’appellation « variant anglais » comme pour désigner en la perfide Albion les responsables de cette importation du virus mutant. Pas folles les guêpes.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :