« On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » : les regrets d’Agnès Buzyn

Ces révélations sont extrêmement gravissimes et nous ne pouvons pas en rester là les bras croisés. Il s’agit d’une véritable bombe politique dans un énorme scandale sanitaire. Je réclame bien entendu justice pour toutes celles et ceux qui la ferment ou n’osent pas l’ouvrir. //RO

Catastrophée par la crise sanitaire, l’ex-ministre de la santé revient pour « Le Monde » sur sa campagne à Paris et son départ du gouvernement en pleine crise du coronavirus. 

Par Ariane Chemin  Publié aujourd’hui à 11h34, mis à jour à 14h17

« Je me demande ce que je vais faire de ma vie. » Agnès Buzyn est enfin rentrée chez elle, lundi 16 mars, en milieu d’après-midi. Elle vient de « fermer la porte du QG » de sa campagne parisienne et a posé son sac, seule, « effondrée », dit-elle. Elle pleure, et ses larmes n’ont rien à voir avec celles « d’émotion » et de « déchirement »essuyées entre deux sourires lors de la passation de pouvoir au ministère de la santé, il y a un mois. Ce sont des larmes lourdes, de fatigue, d’épuisement, mais aussi de remords. Elle se livre sans fard et l’aveu est terrible. « Quand j’ai quitté le ministère, assure-t-elle, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu. » A mots à peine cachés, l’ex-ministre de la santé reconnaît ce qui la déchire : fallait-il abandonner son posteen pleine tempête, alors qu’elle devinait le drame à venir ?

Lire la suite

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020 : N’IMPORTE QUOI !

Oui décidément, il faudra leur demander des comptes.

C’est entendu, ce pouvoir a été en dessous de tout dans la gestion prévisionnelle de ce qui était totalement prévisible dès le mois de janvier, c’est-à-dire une crise sanitaire majeure. Après avoir méthodiquement démoli le système de santé français, ils ont été incapables de prévoir et ont pris toutes les décisions à l’envers. Quand on pense que face à une crise planétaire géante, la voix de la France est cette imbécile de Sibeth Ndiaye incroyable calamité ambulante !

Il faudra impérativement faire les comptes dans la France post-Covid19. Et ces comptes nous les demanderons, pas seulement à la bande de bras cassés qui entourent Macron, mais surtout à ceux qui ont choisi le psychopathe improbable et à ces grands intérêts qui l’ont adoubé et lui ont fixé sa feuille de route.

Lire la suite

Coronavirus : les simulations alarmantes des épidémiologistes pour la France

« Le Monde » a pris connaissance d’estimations sur l’impact du virus, effectuées par les scientifiques qui conseillent l’Elysée. Cette projection évalue le scénario le plus sombre, avec les hypothèses de mortalité les plus élevées et en l’absence de mesures radicales de prévention. 

Par Chloé Hecketsweiler et Cédric Pietralunga  Publié aujourd’hui à 12h47, mis à jour à 17h39

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :