Les sapins seront en vente libre vendredi… mais pas les décorations de Noël, qu’il faudra acheter sur internet. « Ça fout les boules quand même… »

C’est à mourir de rire. Et Julien Denormandie qui nous présente ça comme une grande victoire obtenue à l’arrachée après « d’ultimes arbitrages ». En plus ça fiche les boules non ? Courtelinesque. //RO

Les sapins étaient déjà disponibles à la vente dans les grandes surfaces, les magasins de bricolage et les jardineries. Il sera en outre possible d’acheter son sapin sans avoir à le commander au préalable, précise Julien Denormandie. Sauf que voilà : ce n’est toujours pas le cas pour les décorations de Noël… Qui restent interdites à la vente dans lesdits commerces. Ainsi dans cette jardinerie du Rhône, où il est précisé aux clients que par décret, les rayons de fleurs artificielles, de décoration intérieure, de jouets, de librairie et de décorations de Noël restent fermés

Lire la suite

« Distinction »


JM DZESAMEDI 6 JUIN 2020

De quelques superbes distinctions que se flattent les hommes, elles ont toutes une même origine, et cette origine est petite. Si les hommes sont égaux, il n’y a de grande distinction, que des différences qui peuvent exister entre eux. Comme moi par le passé, comme beaucoup d’autres, vous avez été « élevé à la distinction de Légionnaire de 1ère classe ». Je ne jugerai pas ceux qui vous ont octroyés ce privilège, ni les raisons qui les ont poussés à le faire. Si la politique à ses lois que la raison ignore, parfois, la nécessité à ses raisons que la raison, également, ne connaît point…

Permettez-moi donc, monsieur le préfet de police, de vous énoncer ce qui nous distingue, entre coreligionnaires cela se fait. Vous êtes célèbre pour vos déclarations à l’encontre des petites gens que vous méprisez. Avouez-le, vous agissez, la plupart du temps, par humeur ou par caprice devant les caméras, rarement par devoir ; dans le peu de bien que vous faites, l’orgueil et la vanité entrent pour beaucoup. Vous travaillez tant pour votre renommée et si peu au bénéfice des plus nécessiteux; que nous ne connaissons pas le fruit de vos bonnes œuvres. Quand on fait mal le bien, cela se voit, quand on fait uniquement le mal, les marques qu’il laisse sur le visage sont indélébiles. Ceux sont celles qui, aujourd’hui et pour toujours, vous distinguent du plus grand nombre.

Lire la suite

Ubu au pouvoir (suite) : drame et décorations

Général (2s) Roland Dubois – Le 12 juin 2019 – Boulevard Voltaire

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Trois marins sauveteurs sont morts en se portant au secours d’un pécheur imprudent. On apprend, à cette occasion, que la Société nationale de secours en mer, qui remplit une mission de service public, arme plus de 200 stations de sauvetage le long de nos côtes, achète, entretient environ 150 embarcations de tous types, réalise plus des deux tiers des sauvetages en mer au large des côtes françaises et fonctionne grâce à des personnels bénévoles pour l’essentiel. C’est une association-loi de 1901 qui vit, ou plutôt survit, en grande partie grâce à des dons, legs, et grâce à l’argent du mécénat, donc avec de l’argent privé, la puissance publique n’intervenant qu’à hauteur de 20 % du budget pourtant bien (trop) modeste de 25 millions annuels. On peut s’étonner de la pingrerie de l’État alors que la moindre largesse, y compris au profit de gens qui ne nous sont rien, se traduit par des centaines de millions d’euros.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :