Depuis 2011, le fiasco de l’interventionnisme français en Libye

Dans un article de janvier, nous nous étonnions que Jean Guisnel, dans son livre L’histoire secrète de la DGSE, ne décrive les actions clandestines de nos services spéciaux en Libye qu’à partir de l’hiver 2014 – lorsque Jean-Yves Le Drian réussit à convaincre François Hollande de soutenir le maréchal Haftar. Pour expliquer notre étonnement, rappelons d’abord que les services français et qataris auraient tenté de déstabiliser Benghazi dès février 2011, soit plusieurs semaines avant le vote du Conseil de Sécurité qui autorisa l’opération de l’OTAN contre Kadhafi.

Lire la suite